Actualité,

Pedro Barateiro
Dancing in the Studio
10.02.17 › 15.04.17
vernissage : 09.02.17 – 19h

Pedro Barateiro
Dancing in the Studio
10.02.17 › 15.04.17
vernissage : 09.02.17 – 19h

Pedro Barateiro
Dancing in the Studio
10.02.17 › 15.04.17
vernissage : 09.02.17 – 19h

fermer

06.10.2016 › 06.11.2016
Superscript2

zoom

Very Small Deal n°14
148 Rue Duguesclin (détail), 2016
Sehyong Yang

zoom

Les Mondes Parallèles
24.02.2016 › 12.03.2016
Exposition collective (Hors les murs : Galerie Nuage, Sfax, Tunisie)

zoom

Very Small Deal #11
Earthsen, 2015
Jonas Delaborde

zoom

Dire & faire
26.11.2015
Fabien Steichen

zoom

Clovis Carnival Conspiracy, Act II
05.09.2015 › 07.11.2015
Jonas Delaborde

zoom

About Book – B/F
13.12.14 › 20.12.14

zoom

Résident IV
06.09.14 › 31.07.16
Théophile’s Papers

zoom

SEHKMET_ MARIE JESUS_ FEMME (BENIN)_MOINE PLEUREUR_ TOTEM3SINGES_ PYRAMIDE
13.06.14 › 20.07.14
Baptiste Croze

zoom

Contre-mesure
08.03.14 › 26.04.14
A is a name

zoom

Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite
28.11.13
Juliacks

zoom

Blind Lemon
20.04.13 › 25.05.13
Sébastien Maloberti

zoom

Mute
11.09.11 › 15.09.11
Hugo Pernet & Hugo Schüwer-Boss

zoom

Save the dates
06.05.11 › 07.05.11
Evil Love

zoom

Points Noirs
25.11.10 › 04.12.10
Olivier Morvan

zoom

23.09.10 › 02.10.10
Éléonore Saintagnan

zoom

A Limoncello Punctuation Programme
16.09.10 › 18.09.10
Exposition collective

zoom
<p>Superscript<sup>2</sup>, <strong><em>sans titre</em></strong>, 2016, vinyle, peinture, dimensions variables, ici environ 500x700cm. Photo : Anne Simonnot/ Néon, 2016.</p>

Superscript2, sans titre, 2016, vinyle, peinture, dimensions variables, ici environ 500x700cm. Photo : Anne Simonnot/ Néon, 2016.

<p>Superscript<sup>2</sup>, <strong><em>sans titre</em></strong> (détail), 2016, vinyle, peinture, dimensions variables, ici environ 500x700cm. Photo : Anne Simonnot/ Néon, 2016.</p>

Superscript2, sans titre (détail), 2016, vinyle, peinture, dimensions variables, ici environ 500x700cm. Photo : Anne Simonnot/ Néon, 2016.

<p>Superscript<sup>2</sup>, <strong><em>sans titre</em></strong> (détail), 2016, vinyle, peinture, dimensions variables, ici environ 500x700cm. Photo : Anne Simonnot/ Néon, 2016.</p>

Superscript2, sans titre (détail), 2016, vinyle, peinture, dimensions variables, ici environ 500x700cm. Photo : Anne Simonnot/ Néon, 2016.

<p>Superscript<sup>2</sup>, <strong><em>sans titre</em></strong>, 2016, vinyle, peinture, dimensions variables, ici environ 500x700cm. Photo : Anne Simonnot/ Néon, 2016.</p>

Superscript2, sans titre, 2016, vinyle, peinture, dimensions variables, ici environ 500x700cm. Photo : Anne Simonnot/ Néon, 2016.

fermer
<p>Sehyong Yang, <em>Very Small Deal n°14</em> –<strong><em>148 Rue Duguesclin (détail)</em></strong><em>,</em> 2016, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Sehyong Yang, Very Small Deal n°14148 Rue Duguesclin (détail), 2016, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Sehyong Yang, <em>Very Small Deal n°14</em> –<strong><em>148 Rue Duguesclin (détail)</em></strong><em>,</em> 2016, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Sehyong Yang, Very Small Deal n°14148 Rue Duguesclin (détail), 2016, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Sehyong Yang, <em>Very Small Deal n°14</em> –<strong><em>148 Rue Duguesclin (détail)</em></strong><em>,</em> 2016, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Sehyong Yang, Very Small Deal n°14148 Rue Duguesclin (détail), 2016, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

fermer
<p>Camille Laurelli, <strong><em>I believe I can fly</em></strong>, 2006, vidéo, couleur, sonore, durée 1’13 ». Vue de l’exposition <em>Les Mondes Parallèles,</em> Galerie Nuage (Maison de France), Sfax, 2016. Photo : Georges Rey, 2016.</p>

Camille Laurelli, I believe I can fly, 2006, vidéo, couleur, sonore, durée 1’13 ». Vue de l’exposition Les Mondes Parallèles, Galerie Nuage (Maison de France), Sfax, 2016. Photo : Georges Rey, 2016.

<p>Hugo Exbrayat, <strong><em>Entre deux eaux</em></strong>, 2004, vidéo, couleur, sonore, durée 12″. Vue de l’exposition <em>Les Mondes Parallèles, </em>Galerie Nuage (Maison de France), Sfax, 2016. Photo : Georges Rey, 2016.</p>

Hugo Exbrayat, Entre deux eaux, 2004, vidéo, couleur, sonore, durée 12″. Vue de l’exposition Les Mondes Parallèles, Galerie Nuage (Maison de France), Sfax, 2016. Photo : Georges Rey, 2016.

<p>(De gauche à droite) Selim Birsel, <strong><em>Craniopagus conjoined twin mushroom</em></strong>, 2006, vidéo, couleur, sonore, durée 4’47. Mikaël Belmonte, <strong><em>Moteur V8</em></strong>, 2013, Grue d’atelier, écran plasma, sangles. Vue de l’exposition <em>Les Mondes Parallèles, </em>Galerie Nuage (Maison de France), Sfax, 2016. Photo : Georges Rey, 2016.</p>

(De gauche à droite) Selim Birsel, Craniopagus conjoined twin mushroom, 2006, vidéo, couleur, sonore, durée 4’47. Mikaël Belmonte, Moteur V8, 2013, Grue d’atelier, écran plasma, sangles. Vue de l’exposition Les Mondes Parallèles, Galerie Nuage (Maison de France), Sfax, 2016. Photo : Georges Rey, 2016.

<p>Baptiste Croze & Léo Durand, <strong><em>Tango Z.A</em></strong>, 2012, vidéo HDV, couleur, sonore, durée 2′. Vue de l’exposition <em>Les Mondes Parallèles, </em>Galerie Nuage (Maison de France), Sfax, 2016. Photo : Georges Rey, 2016.</p>

Baptiste Croze & Léo Durand, Tango Z.A, 2012, vidéo HDV, couleur, sonore, durée 2′. Vue de l’exposition Les Mondes Parallèles, Galerie Nuage (Maison de France), Sfax, 2016. Photo : Georges Rey, 2016.

<p>Georges Rey, <strong><em>Fleurs</em></strong>, 1979, Film 16mm, couleur, silencieux, durée 12′. Vue de l’exposition <em>Les Mondes Parallèles,</em> Galerie Nuage (Maison de France), Sfax, 2016. Photo : Georges Rey, 2016.</p>

Georges Rey, Fleurs, 1979, Film 16mm, couleur, silencieux, durée 12′. Vue de l’exposition Les Mondes Parallèles, Galerie Nuage (Maison de France), Sfax, 2016. Photo : Georges Rey, 2016.

<p>(De gauche à droite) Georges Rey, <strong><em>Fleurs</em></strong>, 1979, Film 16mm, couleur, silencieux, durée 12′. Laurent Faulon, <strong><em>Masse critique</em></strong>, 2008, vidéo, couleur, durée 5′. Camille Laurelli, <strong><em>I believe I can fly</em></strong>, 2006, vidéo, couleur, sonore, durée 1’13 ». Vue de l’exposition <em>Les Mondes Parallèles, </em>Galerie Nuage (Maison de France), Sfax, 2016. Photo : Georges Rey, 2016.</p>

(De gauche à droite) Georges Rey, Fleurs, 1979, Film 16mm, couleur, silencieux, durée 12′. Laurent Faulon, Masse critique, 2008, vidéo, couleur, durée 5′. Camille Laurelli, I believe I can fly, 2006, vidéo, couleur, sonore, durée 1’13 ». Vue de l’exposition Les Mondes Parallèles, Galerie Nuage (Maison de France), Sfax, 2016. Photo : Georges Rey, 2016.

<p>(De gauche à droite) Baptiste Croze & Léo Durand, <strong><em>Tango Z.A</em></strong>, 2012, vidéo HDV, couleur, sonore, durée 2′. Linda Sanchez, <strong><em>11752 mètres et des poussières…</em></strong>, 2014, Film Blu-Ray, couleur, sonore, durée 71′. Vue de l’exposition <em>Les Mondes Parallèles, </em>Galerie Nuage (Maison de France), Sfax, 2016. Photo : Georges Rey, 2016.</p>

(De gauche à droite) Baptiste Croze & Léo Durand, Tango Z.A, 2012, vidéo HDV, couleur, sonore, durée 2′. Linda Sanchez, 11752 mètres et des poussières…, 2014, Film Blu-Ray, couleur, sonore, durée 71′. Vue de l’exposition Les Mondes Parallèles, Galerie Nuage (Maison de France), Sfax, 2016. Photo : Georges Rey, 2016.

fermer
<p><em>Pizza noise mafia néon 22.01-19.03.2016 vernissage 21.01 19h concert 18.02 21h à partir d’une invitation à christophe de rohan chabot.</em></p>

Pizza noise mafia néon 22.01-19.03.2016 vernissage 21.01 19h concert 18.02 21h à partir d’une invitation à christophe de rohan chabot.

fermer
<p>Jonas Delaborde, <em>Very Small Deal #11</em><em><strong>, </strong></em><em><strong>Earthsea </strong></em><em>(détail)</em><em>,</em> 2015, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Jonas Delaborde, Very Small Deal #11, Earthsea (détail), 2015, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Jonas Delaborde, <em>Very Small Deal #11</em><em><strong>, </strong></em><em><strong>Earthsea </strong></em><em>(détail)</em><em>,</em> 2015, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Jonas Delaborde, Very Small Deal #11, Earthsea (détail), 2015, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Jonas Delaborde, <em>Very Small Deal #11</em><em><strong>, </strong></em><em><strong>Earthsea</strong></em>, 2015, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Jonas Delaborde, Very Small Deal #11, Earthsea, 2015, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

fermer
<p>Fabien Steichen, vue de la rencontre <i>Dire & faire</i>, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.</p>

Fabien Steichen, vue de la rencontre Dire & faire, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.

<p>Fabien Steichen, vue de la rencontre <i>Dire & faire</i>, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.</p>

Fabien Steichen, vue de la rencontre Dire & faire, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.

<p>Fabien Steichen, vue de la rencontre <i>Dire & faire</i>, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.</p>

Fabien Steichen, vue de la rencontre Dire & faire, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.

<p>Fabien Steichen, vue de la rencontre <i>Dire & faire</i>, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.</p>

Fabien Steichen, vue de la rencontre Dire & faire, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.

<p>Fabien Steichen, vue de la rencontre <i>Dire & faire</i>, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.</p>

Fabien Steichen, vue de la rencontre Dire & faire, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.

<p>Fabien Steichen, vue de la rencontre <i>Dire & faire</i>, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.</p>

Fabien Steichen, vue de la rencontre Dire & faire, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.

fermer
<p>Jonas Delaborde, <strong><em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em></strong> (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables avec du premier au second plan : <strong><em>Talyn Column, </em></strong>2014, plastique, MDF, aluminium, 36x36x100cm, <strong><em>Laranjeiras Worm – wallpaper version</em></strong>, 2015, posters, Broadcast Posters, 2015, dimensions variables, ici : 460x725cm. Vue de l’exposition <em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Jonas Delaborde, Clovis Carnival Conspiracy, act II (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables avec du premier au second plan : Talyn Column, 2014, plastique, MDF, aluminium, 36x36x100cm, Laranjeiras Worm – wallpaper version, 2015, posters, Broadcast Posters, 2015, dimensions variables, ici : 460x725cm. Vue de l’exposition Clovis Carnival Conspiracy, act II, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Jonas Delaborde, <strong><em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em></strong> (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Jonas Delaborde, Clovis Carnival Conspiracy, act II (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables. Vue de l’exposition Clovis Carnival Conspiracy, act II, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Jonas Delaborde, <strong><em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em></strong> (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables avec de gauche à droite : <strong><em>The Farscape derived detail – polar version</em></strong>, 2014, impression numérique sur laine polaire, œillets – 117,5x154cm, <strong><em>Saída da Turma Cobra – polar version</em></strong>, 2014, impression numérique sur laine polaire, œillets, 154×117,5cm. Vue de l’exposition <em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Jonas Delaborde, Clovis Carnival Conspiracy, act II (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables avec de gauche à droite : The Farscape derived detail – polar version, 2014, impression numérique sur laine polaire, œillets – 117,5x154cm, Saída da Turma Cobra – polar version, 2014, impression numérique sur laine polaire, œillets, 154×117,5cm. Vue de l’exposition Clovis Carnival Conspiracy, act II, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Jonas Delaborde, <strong><em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em></strong> (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables avec de gauche à droite, <strong><em>The Farscape derived detail – polar version</em></strong>, 2014, impression numérique sur laine polaire, œillets, 117,5x154cm, <strong><em>Saída da Turma Cobra – polar version</em></strong>, 2014, impression numérique sur laine polaire, œillets, 154×117,5cm, <strong><em>Brise-Soleil Olmèque</em></strong>, 2015, mortier, 199x126x17cm. Table et chaise de jardin, <strong><em>Wolverine patron</em></strong>, 2015, impression sur papier, œillets, 50x50cm. Vue de l’exposition <em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Jonas Delaborde, Clovis Carnival Conspiracy, act II (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables avec de gauche à droite, The Farscape derived detail – polar version, 2014, impression numérique sur laine polaire, œillets, 117,5x154cm, Saída da Turma Cobra – polar version, 2014, impression numérique sur laine polaire, œillets, 154×117,5cm, Brise-Soleil Olmèque, 2015, mortier, 199x126x17cm. Table et chaise de jardin, Wolverine patron, 2015, impression sur papier, œillets, 50x50cm. Vue de l’exposition Clovis Carnival Conspiracy, act II, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Jonas Delaborde, <strong><em>Clovis Carnival Conspiracy,</em></strong> 2015, vidéo HD, couleur, son, 11 minutes présenté dans <strong><em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em></strong> (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables avec : <strong><em>Moveis Cardinal Conspiracy – Pompéi version</em></strong>, 2015, MDF, bois de coffrage, métal, mortier, téléviseur, lecteur multimédia, 107,5x200x25cm. Vue de l’exposition <em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Jonas Delaborde, Clovis Carnival Conspiracy, 2015, vidéo HD, couleur, son, 11 minutes présenté dans Clovis Carnival Conspiracy, act II (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables avec : Moveis Cardinal Conspiracy – Pompéi version, 2015, MDF, bois de coffrage, métal, mortier, téléviseur, lecteur multimédia, 107,5x200x25cm. Vue de l’exposition Clovis Carnival Conspiracy, act II, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Jonas Delaborde, <strong><em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em></strong> (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables avec de gauche à droite : Masques de <em>Bate Bola, </em>tissu, plastique, plumes synthétiques, 20x30x9cm et 30x45x13cm, <strong><em>Commissariat de Pipas</em></strong>, 2015, cerfs-volants, emballages plastique, 35x35x4cm et 50x50x4cm. Vue de l’exposition <em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Jonas Delaborde, Clovis Carnival Conspiracy, act II (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables avec de gauche à droite : Masques de Bate Bola, tissu, plastique, plumes synthétiques, 20x30x9cm et 30x45x13cm, Commissariat de Pipas, 2015, cerfs-volants, emballages plastique, 35x35x4cm et 50x50x4cm. Vue de l’exposition Clovis Carnival Conspiracy, act II, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Jonas Delaborde, <strong><em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em></strong> (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables : <strong><em>Commissariat de Pipas</em></strong>, 2015, cerfs-volants, emballages plastique, 35x35x4cm et 50x50x4cm Vue de l’exposition <em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Jonas Delaborde, Clovis Carnival Conspiracy, act II (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables : Commissariat de Pipas, 2015, cerfs-volants, emballages plastique, 35x35x4cm et 50x50x4cm Vue de l’exposition Clovis Carnival Conspiracy, act II, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Jonas Delaborde, <strong><em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em></strong> (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables avec de gauche à droite : Masques de <em>Bate Bola, </em>tissu, plastique, plumes synthétiques, 20x30x9cmet 30x45x13cm. Vue de l’exposition <em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Jonas Delaborde, Clovis Carnival Conspiracy, act II (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables avec de gauche à droite : Masques de Bate Bola, tissu, plastique, plumes synthétiques, 20x30x9cmet 30x45x13cm. Vue de l’exposition Clovis Carnival Conspiracy, act II, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Jonas Delaborde, <strong><em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em></strong> (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables avec de haut en bas : Eléments de costumes des groupes <em>União de Realengo </em>et <em>Eternos, </em>tissu, plastique, plumes, mousse, peinture, a : 130x85x100cm, b : 50x65x22cm, c : 85x95x34cm, d : 120x170x49cm, <strong><em>The Farscape derived detail – polar version</em></strong>, 2014, impression numérique sur laine polaire, œillets – 117,5x154cm, <strong><em>Saída da Turma Cobra – polar version</em></strong>, 2014, impression numérique sur laine polaire, œillets, 154×117,5cm. Vue de l’exposition <em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Jonas Delaborde, Clovis Carnival Conspiracy, act II (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables avec de haut en bas : Eléments de costumes des groupes União de Realengo et Eternos, tissu, plastique, plumes, mousse, peinture, a : 130x85x100cm, b : 50x65x22cm, c : 85x95x34cm, d : 120x170x49cm, The Farscape derived detail – polar version, 2014, impression numérique sur laine polaire, œillets – 117,5x154cm, Saída da Turma Cobra – polar version, 2014, impression numérique sur laine polaire, œillets, 154×117,5cm. Vue de l’exposition Clovis Carnival Conspiracy, act II, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Jonas Delaborde, <strong><em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em></strong> (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables : Eléments de costumes des groupes <em>União de Realengo </em>et <em>Eternos, </em>tissu, plastique, plumes, mousse, peinture, a : 130x85x100cm, b : 50x65x22cm, c : 85x95x34cm, d : 120x170x49cm. Vue de l’exposition <em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Jonas Delaborde, Clovis Carnival Conspiracy, act II (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables : Eléments de costumes des groupes União de Realengo et Eternos, tissu, plastique, plumes, mousse, peinture, a : 130x85x100cm, b : 50x65x22cm, c : 85x95x34cm, d : 120x170x49cm. Vue de l’exposition Clovis Carnival Conspiracy, act II, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Jonas Delaborde, <strong><em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em></strong> (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables : Eléments de costumes des groupes <em>União de Realengo </em>et <em>Eternos, </em>tissu, plastique, plumes, mousse, peinture, 50x65x22cm. Vue de l’exposition <em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Jonas Delaborde, Clovis Carnival Conspiracy, act II (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables : Eléments de costumes des groupes União de Realengo et Eternos, tissu, plastique, plumes, mousse, peinture, 50x65x22cm. Vue de l’exposition Clovis Carnival Conspiracy, act II, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Jonas Delaborde, <strong><em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em></strong> (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Jonas Delaborde, Clovis Carnival Conspiracy, act II (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables. Vue de l’exposition Clovis Carnival Conspiracy, act II, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

fermer
<p>Félicia Atkinson, balle de yoga et peinture, 2014. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– B/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

Félicia Atkinson, balle de yoga et peinture, 2014. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – B/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

<p><em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition B/F, avec les œuvres et ouvrages de Félicia Atkinson, Bartolomé Sanson (Shelter Press), Charlotte Cheetham et Pierre Vanni. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition B/F, avec les œuvres et ouvrages de Félicia Atkinson, Bartolomé Sanson (Shelter Press), Charlotte Cheetham et Pierre Vanni. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

<p>Félicia Atkinson<strong>, <em>Improvising sculpture as delayed fictions</em></strong>, couverture verte, intérieur noir sur papier blanc, relié broché, 200 pages, 13,5 x 20 cm, première édition de 1000 exemplaires, édité par Shelter Press, 2014. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– B/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

Félicia Atkinson, Improvising sculpture as delayed fictions, couverture verte, intérieur noir sur papier blanc, relié broché, 200 pages, 13,5 x 20 cm, première édition de 1000 exemplaires, édité par Shelter Press, 2014. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – B/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

<p>Félicia Atkinson<strong>, <em>Improvising sculpture as delayed fictions</em></strong>, couverture verte, intérieur noir sur papier blanc, relié broché, 200 pages, 13,5 x 20 cm, première édition de 1000 exemplaires, édité par Shelter Press, 2014. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– B/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

Félicia Atkinson, Improvising sculpture as delayed fictions, couverture verte, intérieur noir sur papier blanc, relié broché, 200 pages, 13,5 x 20 cm, première édition de 1000 exemplaires, édité par Shelter Press, 2014. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – B/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

<p>Félicia Atkinson<strong>, <em>Improvising sculpture as delayed fictions</em></strong>, couverture verte, intérieur noir sur papier blanc, relié broché, 200 pages, 13,5 x 20 cm, première édition de 1000 exemplaires, édité par Shelter Press, 2014. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– B/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

Félicia Atkinson, Improvising sculpture as delayed fictions, couverture verte, intérieur noir sur papier blanc, relié broché, 200 pages, 13,5 x 20 cm, première édition de 1000 exemplaires, édité par Shelter Press, 2014. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – B/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

<p>Editions de Shelter Press (Bartolomé Sanson & Félicia Atkinson). Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– B/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

Editions de Shelter Press (Bartolomé Sanson & Félicia Atkinson). Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – B/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

<p>Editions de Charlotte Cheetham et Pierre Vanni. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– B/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

Editions de Charlotte Cheetham et Pierre Vanni. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – B/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

<p>Pierre Vanni, <strong><em>Google Raconte</em></strong>, 2014. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– B/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

Pierre Vanni, Google Raconte, 2014. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – B/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

<p>Charlotte Cheetham, Manystuff, Pierre Vanni, Honza Zamojsk, Gareth Long, Erik Kessels, Grotto, 4478zine, David Horvitz, Samuel Nyholm, Xavier Antin, Eva Weinmayr, Michalis Pichler, David Senior, <strong><em>Slide Shows</em></strong>, livre, conception éditoriale : Charlotte Cheetham, design : Pierre Vanni, 2014. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– B/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

Charlotte Cheetham, Manystuff, Pierre Vanni, Honza Zamojsk, Gareth Long, Erik Kessels, Grotto, 4478zine, David Horvitz, Samuel Nyholm, Xavier Antin, Eva Weinmayr, Michalis Pichler, David Senior, Slide Shows, livre, conception éditoriale : Charlotte Cheetham, design : Pierre Vanni, 2014. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – B/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

<p>Charlotte Cheetham, Manystuff, Pierre Vanni, Honza Zamojsk, Gareth Long, Erik Kessels, Grotto, <strong>4478zine</strong>, David Horvitz, Samuel Nyholm, Xavier Antin, Eva Weinmayr, Michalis Pichler, David Senior, <strong><em>Slide Shows</em></strong>, diaporama, conception éditoriale : Charlotte Cheetham, design : Pierre Vanni, 2014. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– B/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

Charlotte Cheetham, Manystuff, Pierre Vanni, Honza Zamojsk, Gareth Long, Erik Kessels, Grotto, 4478zine, David Horvitz, Samuel Nyholm, Xavier Antin, Eva Weinmayr, Michalis Pichler, David Senior, Slide Shows, diaporama, conception éditoriale : Charlotte Cheetham, design : Pierre Vanni, 2014. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – B/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

<p>Charlotte Cheetham, Manystuff, Pierre Vanni, Honza Zamojsk, Gareth Long, Erik Kessels, Grotto, <strong>4478zine</strong>, David Horvitz, Samuel Nyholm, Xavier Antin, Eva Weinmayr, Michalis Pichler, David Senior, <strong><em>Slide Shows</em></strong>, diaporama, conception éditoriale : Charlotte Cheetham, design : Pierre Vanni, 2014. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– B/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

Charlotte Cheetham, Manystuff, Pierre Vanni, Honza Zamojsk, Gareth Long, Erik Kessels, Grotto, 4478zine, David Horvitz, Samuel Nyholm, Xavier Antin, Eva Weinmayr, Michalis Pichler, David Senior, Slide Shows, diaporama, conception éditoriale : Charlotte Cheetham, design : Pierre Vanni, 2014. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – B/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

<p>Charlotte Cheetham, Manystuff, Pierre Vanni, Honza Zamojsk, Gareth Long, Erik Kessels, Grotto, 4478zine, David Horvitz, Samuel Nyholm, Xavier Antin, Eva Weinmayr, Michalis Pichler, David Senior, <strong><em>Slide Shows</em></strong>, diaporama, conception éditoriale : Charlotte Cheetham, design : Pierre Vanni, 2014. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– B/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

Charlotte Cheetham, Manystuff, Pierre Vanni, Honza Zamojsk, Gareth Long, Erik Kessels, Grotto, 4478zine, David Horvitz, Samuel Nyholm, Xavier Antin, Eva Weinmayr, Michalis Pichler, David Senior, Slide Shows, diaporama, conception éditoriale : Charlotte Cheetham, design : Pierre Vanni, 2014. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – B/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

<p><em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition B/F, avec les œuvres et ouvrages de Félicia Atkinson, Bartolomé Sanson (Shelter Press), Charlotte Cheetham et Pierre Vanni. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition B/F, avec les œuvres et ouvrages de Félicia Atkinson, Bartolomé Sanson (Shelter Press), Charlotte Cheetham et Pierre Vanni. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

<p><em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition B/F, avec les œuvres et ouvrages de Félicia Atkinson, Bartolomé Sanson (Shelter Press), Charlotte Cheetham et Pierre Vanni, et de la collection <em>/30</em> dans la Boîte. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition B/F, avec les œuvres et ouvrages de Félicia Atkinson, Bartolomé Sanson (Shelter Press), Charlotte Cheetham et Pierre Vanni, et de la collection /30 dans la Boîte. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

<p><em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de la collection <em>/30</em> dans la Boîte, mise en scène par Théophile Calot. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de la collection /30 dans la Boîte, mise en scène par Théophile Calot. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

fermer
<p>Dieudonné Cartier, <strong><em>Selection of collection – N°13 & 14 – (Claire Bossuet – Denereaz & Forget Berthoux)</em></strong>, photocopie sur papier couleur, 20 pages, 20 exemplaires numérotés, 10,5×14,8cm, édité par Théophile’s Papers, produit par Néon, 2014. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– A/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

Dieudonné Cartier, Selection of collection – N°13 & 14 – (Claire Bossuet – Denereaz & Forget Berthoux), photocopie sur papier couleur, 20 pages, 20 exemplaires numérotés, 10,5×14,8cm, édité par Théophile’s Papers, produit par Néon, 2014. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – A/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

<p>Théophile’s Papers, maquettes des différents meubles pour les <em>Panorama</em> (librairies pop up) réalisés entre 2011 et 2014. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– A/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

Théophile’s Papers, maquettes des différents meubles pour les Panorama (librairies pop up) réalisés entre 2011 et 2014. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – A/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

<p><em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition B/F, avec les œuvres et ouvrages de Félicia Atkinson, Bartolomé Sanson (Shelter Press), Charlotte Cheetham et Pierre Vanni. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition B/F, avec les œuvres et ouvrages de Félicia Atkinson, Bartolomé Sanson (Shelter Press), Charlotte Cheetham et Pierre Vanni. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

<p><em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition B/F, avec les œuvres et ouvrages de Félicia Atkinson, Bartolomé Sanson (Shelter Press), Charlotte Cheetham et Pierre Vanni. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition B/F, avec les œuvres et ouvrages de Félicia Atkinson, Bartolomé Sanson (Shelter Press), Charlotte Cheetham et Pierre Vanni. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

<p><em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition B/F, avec les œuvres et ouvrages d’Alexis Jacob et de L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), et de la collection <em>/30</em> dans la Boîte, avec des pièces de Mathieu Gabiot. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition B/F, avec les œuvres et ouvrages d’Alexis Jacob et de L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), et de la collection /30 dans la Boîte, avec des pièces de Mathieu Gabiot. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Katleen Vinck et Vincent Israel-Jost,<em> <strong>VKKVKKV</strong></em>, 88 pages, 20x15cm, couverture souple jaquette impression riso reliure agrafée, impression : Autobhan, design : Alexis Jacob, édité par Théophile’s Papers, 2014. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– C/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Katleen Vinck et Vincent Israel-Jost, VKKVKKV, 88 pages, 20x15cm, couverture souple jaquette impression riso reliure agrafée, impression : Autobhan, design : Alexis Jacob, édité par Théophile’s Papers, 2014. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – C/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p><em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de la rencontre et exposition D/F, avec les œuvres et ouvrages des éditions BAT, d’Olivier Lebrun et de Christo Nogues. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de la rencontre et exposition D/F, avec les œuvres et ouvrages des éditions BAT, d’Olivier Lebrun et de Christo Nogues. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p><em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition D/F, avec les œuvres et ouvrages des éditions BAT, d’Olivier Lebrun et de Christo Nogues. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition D/F, avec les œuvres et ouvrages des éditions BAT, d’Olivier Lebrun et de Christo Nogues. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Mathieu Gargam, (…) <strong><em>The Waldorf Astoria</em></strong>, 270 pages, 20×29,5cm, 50 exemplaires, édité par Théophile’s Papers. Christo Nogues, <strong><em>LUC & BLOC</em></strong>, serres livres, dimensions variables, plâtre résiné, béton et pigments, dimensions variables, édité par Théophile’s Papers, produit par Néon, 2015. <em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon  2014 – 2016. Vue de l’exposition D/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Mathieu Gargam, (…) The Waldorf Astoria, 270 pages, 20×29,5cm, 50 exemplaires, édité par Théophile’s Papers. Christo Nogues, LUC & BLOC, serres livres, dimensions variables, plâtre résiné, béton et pigments, dimensions variables, édité par Théophile’s Papers, produit par Néon, 2015. About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon  2014 – 2016. Vue de l’exposition D/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Alex Balgiu et Bizzarri & Rodriguez, boîtes d’allumettes, sans allumette, avec poèmes et/ou un sucre, 2016. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– E/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2016.</p>

Alex Balgiu et Bizzarri & Rodriguez, boîtes d’allumettes, sans allumette, avec poèmes et/ou un sucre, 2016. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – E/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2016.

<p><em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition E/F, avec les œuvres et ouvrages d’Alex Balgiu, de Bizzarri & Rodriguez et d’Elvire Bonduelle. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2016.</p>

About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition E/F, avec les œuvres et ouvrages d’Alex Balgiu, de Bizzarri & Rodriguez et d’Elvire Bonduelle. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2016.

<p><em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de la collection <em>/30</em> dans la Boîte, avec une <strong><em>Cale </em></strong>d’Elvire Bonduelle, bois et peinture, 90x16x50cm, édité par Onestarpress (Paris) à 5 exemplaires, 2004-2013. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de la collection /30 dans la Boîte, avec une Cale d’Elvire Bonduelle, bois et peinture, 90x16x50cm, édité par Onestarpress (Paris) à 5 exemplaires, 2004-2013. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p><em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition A/F, avec des œuvres et ouvrages de Dieudonné Cartier et Théophile Calot, septembre 2014. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition A/F, avec des œuvres et ouvrages de Dieudonné Cartier et Théophile Calot, septembre 2014. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

fermer
<p>Baptiste Croze, <b><i>SEHKMET_ MARIE JESUS_ FEMME (BENIN)_MOINE PLEUREUR_ TOTEM3SINGES_  PYRAMIDE</i></b>, 2014, tirages numériques encollés sur panneaux OSB peints,  170x400cm ; Baptiste Croze, <b><i>(sans titre)</i></b>, 2014, lettres adhésives sur panneau OSB peint, 60x60cm. Vue de l’exposition <i>SEHKMET_ MARIE JESUS_ FEMME (BENIN)_MOINE PLEUREUR_ TOTEM3SINGES_  PYRAMIDE</i>, Néon, Lyon, 2014. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

Baptiste Croze, SEHKMET_ MARIE JESUS_ FEMME (BENIN)_MOINE PLEUREUR_ TOTEM3SINGES_  PYRAMIDE, 2014, tirages numériques encollés sur panneaux OSB peints,  170x400cm ; Baptiste Croze, (sans titre), 2014, lettres adhésives sur panneau OSB peint, 60x60cm. Vue de l’exposition SEHKMET_ MARIE JESUS_ FEMME (BENIN)_MOINE PLEUREUR_ TOTEM3SINGES_  PYRAMIDE, Néon, Lyon, 2014. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

<p>Baptiste Croze, <b><i>SEHKMET_ MARIE JESUS_ FEMME (BENIN)_MOINE PLEUREUR_ TOTEM3SINGES_  PYRAMIDE</i></b>, 2014, tirages numériques encollés sur panneaux OSB peints, 170x400cm. Vue de l’exposition <i>SEHKMET_ MARIE JESUS_ FEMME (BENIN)_MOINE PLEUREUR_ TOTEM3SINGES_  PYRAMIDE</i>, Néon, Lyon, 2014. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

Baptiste Croze, SEHKMET_ MARIE JESUS_ FEMME (BENIN)_MOINE PLEUREUR_ TOTEM3SINGES_  PYRAMIDE, 2014, tirages numériques encollés sur panneaux OSB peints, 170x400cm. Vue de l’exposition SEHKMET_ MARIE JESUS_ FEMME (BENIN)_MOINE PLEUREUR_ TOTEM3SINGES_  PYRAMIDE, Néon, Lyon, 2014. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

<p>Baptiste Croze, <b><i>SEHKMET_ MARIE JESUS_ FEMME (BENIN)_MOINE PLEUREUR_ TOTEM3SINGES_  PYRAMIDE</i></b>, 2014, tirages numériques encollés sur panneaux OSB peints, 170x400cm. Vue de l’exposition <i>SEHKMET_ MARIE JESUS_ FEMME (BENIN)_MOINE PLEUREUR_ TOTEM3SINGES_  PYRAMIDE</i>, Néon, Lyon, 2014. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

Baptiste Croze, SEHKMET_ MARIE JESUS_ FEMME (BENIN)_MOINE PLEUREUR_ TOTEM3SINGES_  PYRAMIDE, 2014, tirages numériques encollés sur panneaux OSB peints, 170x400cm. Vue de l’exposition SEHKMET_ MARIE JESUS_ FEMME (BENIN)_MOINE PLEUREUR_ TOTEM3SINGES_  PYRAMIDE, Néon, Lyon, 2014. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

<p>Baptiste Croze, <b><i>SEHKMET_ MARIE JESUS_ FEMME (BENIN)_MOINE PLEUREUR_ TOTEM3SINGES_  PYRAMIDE</i></b>, 2014, tirages numériques encollés sur panneaux OSB peints, 170x400cm. Vue de l’exposition <i>SEHKMET_ MARIE JESUS_ FEMME (BENIN)_MOINE PLEUREUR_ TOTEM3SINGES_  PYRAMIDE</i>, Néon, Lyon, 2014. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

Baptiste Croze, SEHKMET_ MARIE JESUS_ FEMME (BENIN)_MOINE PLEUREUR_ TOTEM3SINGES_  PYRAMIDE, 2014, tirages numériques encollés sur panneaux OSB peints, 170x400cm. Vue de l’exposition SEHKMET_ MARIE JESUS_ FEMME (BENIN)_MOINE PLEUREUR_ TOTEM3SINGES_  PYRAMIDE, Néon, Lyon, 2014. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

<p>Baptiste Croze, <b><i>SEHKMET_ MARIE JESUS_ FEMME (BENIN)_MOINE PLEUREUR_ TOTEM3SINGES_  PYRAMIDE</i></b>, 2014, tirages numériques encollés sur panneaux OSB peints, 170x400cm. Vue de l’exposition <i>SEHKMET_ MARIE JESUS_ FEMME (BENIN)_MOINE PLEUREUR_ TOTEM3SINGES_  PYRAMIDE</i>, Néon, Lyon, 2014. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

Baptiste Croze, SEHKMET_ MARIE JESUS_ FEMME (BENIN)_MOINE PLEUREUR_ TOTEM3SINGES_  PYRAMIDE, 2014, tirages numériques encollés sur panneaux OSB peints, 170x400cm. Vue de l’exposition SEHKMET_ MARIE JESUS_ FEMME (BENIN)_MOINE PLEUREUR_ TOTEM3SINGES_  PYRAMIDE, Néon, Lyon, 2014. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

<p>Baptiste Croze, <b><i>SEHKMET_ MARIE JESUS_ FEMME (BENIN)_MOINE PLEUREUR_ TOTEM3SINGES_  PYRAMIDE</i></b>, 2014, tirages numériques encollés sur panneaux OSB peints, 170x400cm. Vue de l’exposition <i>SEHKMET_ MARIE JESUS_ FEMME (BENIN)_MOINE PLEUREUR_ TOTEM3SINGES_  PYRAMIDE</i>, Néon, Lyon, 2014. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

Baptiste Croze, SEHKMET_ MARIE JESUS_ FEMME (BENIN)_MOINE PLEUREUR_ TOTEM3SINGES_  PYRAMIDE, 2014, tirages numériques encollés sur panneaux OSB peints, 170x400cm. Vue de l’exposition SEHKMET_ MARIE JESUS_ FEMME (BENIN)_MOINE PLEUREUR_ TOTEM3SINGES_  PYRAMIDE, Néon, Lyon, 2014. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

fermer
<p>A is a name, <strong><em>BSoD</em></strong>, 2014, peinture sur trois panneaux OSB, 170x400cm chacun. Vue de l’exposition <em>Contre-mesure</em>, Néon, Lyon, 2014. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

A is a name, BSoD, 2014, peinture sur trois panneaux OSB, 170x400cm chacun. Vue de l’exposition Contre-mesure, Néon, Lyon, 2014. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

<p>A is a name, <strong><em>BSoD</em></strong>, 2014, peinture sur trois panneaux OSB, 170x400cm chacun. Vue de l’exposition <em>Contre-mesure</em>, Néon, Lyon, 2014. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

A is a name, BSoD, 2014, peinture sur trois panneaux OSB, 170x400cm chacun. Vue de l’exposition Contre-mesure, Néon, Lyon, 2014. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

<p>A is a name, <strong><em>BSoD</em></strong>, 2014, peinture sur trois panneaux OSB, 170x400cm chacun. Vue de l’exposition <em>Contre-mesure</em>, Néon, Lyon, 2014. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

A is a name, BSoD, 2014, peinture sur trois panneaux OSB, 170x400cm chacun. Vue de l’exposition Contre-mesure, Néon, Lyon, 2014. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

<p>Vue de l’exposition <em>Contre-mesure</em>, Néon, Lyon, 2014. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

Vue de l’exposition Contre-mesure, Néon, Lyon, 2014. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

<p>Vue de l’exposition <em>Contre-mesure</em>, Néon, Lyon, 2014. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

Vue de l’exposition Contre-mesure, Néon, Lyon, 2014. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

<p>A is a name, <strong><em>5xx</em></strong>, 2014, 2014, poster, offset, 60x80cm. Vue de l’exposition <em>Contre-mesure</em>, Néon, Lyon, 2014. Photo : Néon, 2014.</p>

A is a name, 5xx, 2014, 2014, poster, offset, 60x80cm. Vue de l’exposition Contre-mesure, Néon, Lyon, 2014. Photo : Néon, 2014.

<p>A is a name, <strong><em>5xx</em></strong>, 2014, 2014, poster, offset, 60x80cm. Vue de l’exposition <em>Contre-mesure</em>, Néon, Lyon, 2014. Photo : Néon, 2014.</p>

A is a name, 5xx, 2014, 2014, poster, offset, 60x80cm. Vue de l’exposition Contre-mesure, Néon, Lyon, 2014. Photo : Néon, 2014.

<p>A is a name, <strong><em>5xx</em></strong>, 2014, 2014, poster, offset, 60x80cm. Vue de l’exposition <em>Contre-mesure</em>, Néon, Lyon, 2014. Photo : Néon, 2014.</p>

A is a name, 5xx, 2014, 2014, poster, offset, 60x80cm. Vue de l’exposition Contre-mesure, Néon, Lyon, 2014. Photo : Néon, 2014.

fermer
<p>Juliacks, <strong><em>Architecture d’un atome</em></strong> <strong><em>: Winnipeg whistles infinite</em></strong>, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement <em>Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.</p>

Juliacks, Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.

<p>Juliacks, <strong><em>Architecture d’un atome</em></strong> <strong><em>: Winnipeg whistles infinite</em></strong>, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement <em>Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.</p>

Juliacks, Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.

<p>Juliacks, <strong><em>Architecture d’un atome</em></strong> <strong><em>: Winnipeg whistles infinite</em></strong>, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement <em>Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.</p>

Juliacks, Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.

<p>Juliacks, <strong><em>Architecture d’un atome</em></strong> <strong><em>: Winnipeg whistles infinite</em></strong>, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement <em>Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.</p>

Juliacks, Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.

<p>Juliacks, <strong><em>Architecture d’un atome</em></strong> <strong><em>: Winnipeg whistles infinite</em></strong>, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement <em>Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.</p>

Juliacks, Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.

<p>Juliacks, <strong><em>Architecture d’un atome</em></strong> <strong><em>: Winnipeg whistles infinite</em></strong>, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement <em>Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.</p>

Juliacks, Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.

<p>Juliacks, <strong><em>Architecture d’un atome</em></strong> <strong><em>: Winnipeg whistles infinite</em></strong>, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement <em>Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.</p>

Juliacks, Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.

fermer
<p>Sébastien Maloberti, <strong><em>Tools of Blues</em></strong>, 2013, acier laqué, bois, papiers et corde à piano, dimensions variable. Vue de l’exposition <em>Blind Lemon</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Clémence Bachat / Néon.</p>

Sébastien Maloberti, Tools of Blues, 2013, acier laqué, bois, papiers et corde à piano, dimensions variable. Vue de l’exposition Blind Lemon, Néon, Lyon, 2013. Photo : Clémence Bachat / Néon.

<p>Sébastien Maloberti, <strong><em>Tools of Blues</em></strong>, 2013, acier laqué, bois, papiers et corde à piano, dimensions variable. Vue de l’exposition <em>Blind Lemon</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Clémence Bachat / Néon.</p>

Sébastien Maloberti, Tools of Blues, 2013, acier laqué, bois, papiers et corde à piano, dimensions variable. Vue de l’exposition Blind Lemon, Néon, Lyon, 2013. Photo : Clémence Bachat / Néon.

<p>(De gauche à droite) : Sébastien Maloberti, <strong><em>Tools of Blues</em></strong>, 2013, acier laqué, bois, papiers et corde à piano, dimensions variable, <strong><em>A walk in</em></strong>, 2013, résine et colorants sur bois, 42×30 cm. Vue de l’exposition <em>Blind Lemon</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Clémence Bachat / Néon.</p>

(De gauche à droite) : Sébastien Maloberti, Tools of Blues, 2013, acier laqué, bois, papiers et corde à piano, dimensions variable, A walk in, 2013, résine et colorants sur bois, 42×30 cm. Vue de l’exposition Blind Lemon, Néon, Lyon, 2013. Photo : Clémence Bachat / Néon.

<p>(De gauche à droite) : Sébastien Maloberti, <strong><em>sans titre</em></strong>, 2013, mur placoplâtre découpé, 200×90 cm, <strong><em>Monarch / castle of missing men</em></strong>, 2013, peinture sur acier, 340×240 cm. Vue de l’exposition <em>Blind Lemon</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Clémence Bachat / Néon.</p>

(De gauche à droite) : Sébastien Maloberti, sans titre, 2013, mur placoplâtre découpé, 200×90 cm, Monarch / castle of missing men, 2013, peinture sur acier, 340×240 cm. Vue de l’exposition Blind Lemon, Néon, Lyon, 2013. Photo : Clémence Bachat / Néon.

<p>(De gauche à droite) : Sébastien Maloberti, <strong><em>sans titre</em></strong>, 2013, résine, peinture spray et gravure sur bois, 42×30 cm, <strong><em>Lost in Chakigo</em></strong> (détail), 2013, résine acrylique et encre sur acier laqué, dimension 112 x 76 cm, <strong><em>sans titre</em></strong>, 2013, mur placoplâtre découpé, 200×90 cm. Vue de l’exposition <em>Blind Lemon</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Clémence Bachat / Néon.</p>

(De gauche à droite) : Sébastien Maloberti, sans titre, 2013, résine, peinture spray et gravure sur bois, 42×30 cm, Lost in Chakigo (détail), 2013, résine acrylique et encre sur acier laqué, dimension 112 x 76 cm, sans titre, 2013, mur placoplâtre découpé, 200×90 cm. Vue de l’exposition Blind Lemon, Néon, Lyon, 2013. Photo : Clémence Bachat / Néon.

<p>Sébastien Maloberti, <strong><em>Beale street</em></strong>, 2013, résine acrylique et encre sur acier laqué, 212×132 cm. Vue de l’exposition <em>Blind Lemon</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Clémence Bachat / Néon.</p>

Sébastien Maloberti, Beale street, 2013, résine acrylique et encre sur acier laqué, 212×132 cm. Vue de l’exposition Blind Lemon, Néon, Lyon, 2013. Photo : Clémence Bachat / Néon.

<p>(De gauche à droite) : Sébastien Maloberti, <strong><em>Lost in Chakigo</em></strong> (détail), 2013, résine acrylique et encre sur acier laqué, dimension 112 x 76 cm, <strong><em>sans titre</em></strong>, 2013, mur placoplâtre découpé, 200×90 cm. Vue de l’exposition <em>Blind Lemon</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Clémence Bachat / Néon.</p>

(De gauche à droite) : Sébastien Maloberti, Lost in Chakigo (détail), 2013, résine acrylique et encre sur acier laqué, dimension 112 x 76 cm, sans titre, 2013, mur placoplâtre découpé, 200×90 cm. Vue de l’exposition Blind Lemon, Néon, Lyon, 2013. Photo : Clémence Bachat / Néon.

<p>(Du premier au second plan) : Sébastien maloberti, <strong><em>sans titre</em></strong> (détail), 2013, mur placoplâtre découpé, 200×90 cm, <strong><em>Big Ol’ / Dixie</em></strong> (détail), 2013, résine acrylique, encre et peinture spray sur acier laqué, 38×56 cm. Vue de l’exposition <em>Blind Lemon</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Clémence Bachat / Néon.</p>

(Du premier au second plan) : Sébastien maloberti, sans titre (détail), 2013, mur placoplâtre découpé, 200×90 cm, Big Ol’ / Dixie (détail), 2013, résine acrylique, encre et peinture spray sur acier laqué, 38×56 cm. Vue de l’exposition Blind Lemon, Néon, Lyon, 2013. Photo : Clémence Bachat / Néon.

<p>Sébastien Maloberti, <strong><em>Big Ol’ / Dixie</em></strong> (détail), 2013, résine acrylique, encre et peinture spray sur acier laqué, 38×56 cm. Vue de l’exposition <em>Blind Lemon</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Clémence Bachat / Néon.</p>

Sébastien Maloberti, Big Ol’ / Dixie (détail), 2013, résine acrylique, encre et peinture spray sur acier laqué, 38×56 cm. Vue de l’exposition Blind Lemon, Néon, Lyon, 2013. Photo : Clémence Bachat / Néon.

<p>Sébastien Maloberti, <strong><em>Lost in Chakigo</em></strong>, 2013, résine acrylique et encre sur acier laqué, dimension 112 x 76 cm. Vue de l’exposition <em>Blind Lemon</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Clémence Bachat / Néon.</p>

Sébastien Maloberti, Lost in Chakigo, 2013, résine acrylique et encre sur acier laqué, dimension 112 x 76 cm. Vue de l’exposition Blind Lemon, Néon, Lyon, 2013. Photo : Clémence Bachat / Néon.

<p>Sébastien Maloberti, <strong><em>Lost in Chakigo</em></strong>, 2013, résine acrylique et encre sur acier laqué, dimension 112 x 76 cm. Vue de l’exposition <em>Blind Lemon</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Clémence Bachat / Néon.</p>

Sébastien Maloberti, Lost in Chakigo, 2013, résine acrylique et encre sur acier laqué, dimension 112 x 76 cm. Vue de l’exposition Blind Lemon, Néon, Lyon, 2013. Photo : Clémence Bachat / Néon.

<p>Sébastien Maloberti, <strong><em>A walk in</em></strong>, 2013, résine et colorants sur bois, 42×30 cm. Vue de l’exposition <em>Blind Lemon</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Clémence Bachat / Néon.</p>

Sébastien Maloberti, A walk in, 2013, résine et colorants sur bois, 42×30 cm. Vue de l’exposition Blind Lemon, Néon, Lyon, 2013. Photo : Clémence Bachat / Néon.

<p>Sébastien Maloberti, <strong><em>Big Ol’ / yellow</em></strong>, 2013, impression numérique sur papier, 90x125cm. Vue de l’exposition <em>Blind Lemon</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Pierre Gaignard / Néon.</p>

Sébastien Maloberti, Big Ol’ / yellow, 2013, impression numérique sur papier, 90x125cm. Vue de l’exposition Blind Lemon, Néon, Lyon, 2013. Photo : Pierre Gaignard / Néon.

<p>(De gauche à droite) : Sébastien Maloberti, <strong><em>Small city</em></strong>, 2013, résine acrylique, peinture spray et découpe sur bois, 32×38 cm, <strong><em>The 30th song</em></strong>, 2013, résine acrylique, encre et peinture spray sur acier laqué, 56×76 cm, <strong><em>Big Ol’ / yellow</em></strong>, 2013, impression numérique sur papier, 90×125 cm. Vue de l’exposition <em>Blind Lemon</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Clémence Bachat / Néon.</p>

(De gauche à droite) : Sébastien Maloberti, Small city, 2013, résine acrylique, peinture spray et découpe sur bois, 32×38 cm, The 30th song, 2013, résine acrylique, encre et peinture spray sur acier laqué, 56×76 cm, Big Ol’ / yellow, 2013, impression numérique sur papier, 90×125 cm. Vue de l’exposition Blind Lemon, Néon, Lyon, 2013. Photo : Clémence Bachat / Néon.

<p>Sébastien Maloberti, <strong><em>Big Ol’ / yellow</em></strong>, 2013, impression numérique sur papier, 90x125cm. Vue de l’exposition <em>Blind Lemon</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Pierre Gaignard / Néon.</p>

Sébastien Maloberti, Big Ol’ / yellow, 2013, impression numérique sur papier, 90x125cm. Vue de l’exposition Blind Lemon, Néon, Lyon, 2013. Photo : Pierre Gaignard / Néon.

<p>Sébastien Maloberti, <strong><em>Small city</em></strong>, 2013, résine acrylique, peinture spray et découpe sur bois, 32×38 cm. Vue de l’exposition <em>Blind Lemon</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Clémence Bachat / Néon.</p>

Sébastien Maloberti, Small city, 2013, résine acrylique, peinture spray et découpe sur bois, 32×38 cm. Vue de l’exposition Blind Lemon, Néon, Lyon, 2013. Photo : Clémence Bachat / Néon.

fermer
<p>De gauche à droite : Hugo Pernet, <strong><em>The courage of others 2</em></strong>, 2011, acrylique sur toile, 120x120cm . Hugo Schüwer-Boss & Hugo Pernet, <strong><em>Backstage</em></strong>, 2011, impression lambda contre collée au mur ; Hugo Schüwer-Boss, <strong><em>The lost art of keeping a secret</em></strong>, 2008, acrylique sur toile, 40x40cm. Vue de l’exposition <em>Mute</em>, Néon, Lyon, 2011.  Photo : JAC / Néon.</p>

De gauche à droite : Hugo Pernet, The courage of others 2, 2011, acrylique sur toile, 120x120cm . Hugo Schüwer-Boss & Hugo Pernet, Backstage, 2011, impression lambda contre collée au mur ; Hugo Schüwer-Boss, The lost art of keeping a secret, 2008, acrylique sur toile, 40x40cm. Vue de l’exposition Mute, Néon, Lyon, 2011.  Photo : JAC / Néon.

<p>De gauche à droite: Hugo Pernet, <strong><em>Mono 3</em></strong>, 2011, acrylique sur toile, 150x150cm. Hugo Schüwer-Boss, <strong><em>Black Flag 3D</em></strong>, 2011, acrylique sur toile, 4 toiles de 40x120cm. Vue de l’exposition <em>Mute</em>, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.</p>

De gauche à droite: Hugo Pernet, Mono 3, 2011, acrylique sur toile, 150x150cm. Hugo Schüwer-Boss, Black Flag 3D, 2011, acrylique sur toile, 4 toiles de 40x120cm. Vue de l’exposition Mute, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.

<p>Hugo Pernet, <strong><em>Mono 3</em></strong>, 2011, acrylique sur toile, 150x150cm. Vue de l’exposition <em>Mute</em>, Néon, Lyon, 2011. Photo : Hugo Pernet / Néon.</p>

Hugo Pernet, Mono 3, 2011, acrylique sur toile, 150x150cm. Vue de l’exposition Mute, Néon, Lyon, 2011. Photo : Hugo Pernet / Néon.

<p>Hugo Schüwer-Boss, <strong><em>Black Flag 3D</em></strong>, 2011, acrylique sur toile, 4 toiles de 40x120cm. Vue de l’exposition <em>Mute</em>, Néon, Lyon, 2011. Photo : Cécile Meynier / Néon.</p>

Hugo Schüwer-Boss, Black Flag 3D, 2011, acrylique sur toile, 4 toiles de 40x120cm. Vue de l’exposition Mute, Néon, Lyon, 2011. Photo : Cécile Meynier / Néon.

<p>De gauche à droite : Hugo Schüwer-Boss, <strong><em>Black Flag 3D</em></strong>, 2011, acrylique sur toile, 4 toiles de 40x120cm. Hugo Schüwer-Boss, <strong><em>Black Flag</em></strong>, 2007, acrylique sur toile, 30x40cm. Hugo Schüwer-Boss, <strong><em>Rise above</em></strong>, 2011, acrylique sur toile, 100 cm de diamètre. Vue de l’exposition <em>Mute</em>, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.</p>

De gauche à droite : Hugo Schüwer-Boss, Black Flag 3D, 2011, acrylique sur toile, 4 toiles de 40x120cm. Hugo Schüwer-Boss, Black Flag, 2007, acrylique sur toile, 30x40cm. Hugo Schüwer-Boss, Rise above, 2011, acrylique sur toile, 100 cm de diamètre. Vue de l’exposition Mute, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.

<p>Hugo Schüwer-Boss & Hugo Pernet, <strong><em>Backstage</em></strong>, 2011, impression lambda contre collée au mur. Vue de l’exposition <em>Mute</em>, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.</p>

Hugo Schüwer-Boss & Hugo Pernet, Backstage, 2011, impression lambda contre collée au mur. Vue de l’exposition Mute, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.

<p>De gauche à droite : Hugo Schüwer-Boss, <strong><em>Sans titre</em></strong>, 2011, laque sur cymbale. Hugo Pernet, <strong><em>88</em></strong>, 2008, acrylique sur toile, 2 parties 27x19cm. Vue de l’exposition <em>Mute</em>, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.</p>

De gauche à droite : Hugo Schüwer-Boss, Sans titre, 2011, laque sur cymbale. Hugo Pernet, 88, 2008, acrylique sur toile, 2 parties 27x19cm. Vue de l’exposition Mute, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.

<p>Hugo Schüwer-Boss, <strong><em>Sans titre</em></strong>, 2011, laque sur cymbale. Vue de l’exposition <em>Mute</em>, Néon, Lyon, 2011.  Photo : Hugo Pernet / Néon.</p>

Hugo Schüwer-Boss, Sans titre, 2011, laque sur cymbale. Vue de l’exposition Mute, Néon, Lyon, 2011.  Photo : Hugo Pernet / Néon.

<p>De gauche à droite : Hugo Schüwer-Boss, <strong><em>The lost art of keeping a secret</em></strong>, 2008, acrylique sur toile, 40x40cm. Hugo Schüwer-Boss, <strong><em>Sans titre</em></strong>, 2011, laque sur cymbale. Vue de l’exposition <em>Mute</em>, Néon, Lyon, 2011.  Photo : JAC / Néon.</p>

De gauche à droite : Hugo Schüwer-Boss, The lost art of keeping a secret, 2008, acrylique sur toile, 40x40cm. Hugo Schüwer-Boss, Sans titre, 2011, laque sur cymbale. Vue de l’exposition Mute, Néon, Lyon, 2011.  Photo : JAC / Néon.

<p>Hugo Schüwer-Boss & Hugo Pernet, <strong><em>Backstage</em></strong>, 2011, impression lambda contre collée au mur. Vue de l’exposition <em>Mute</em>, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.</p>

Hugo Schüwer-Boss & Hugo Pernet, Backstage, 2011, impression lambda contre collée au mur. Vue de l’exposition Mute, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.

<p>De gauche à droite : Hugo Pernet, <strong><em>88</em></strong>, 2008, acrylique sur toile, 2 parties 27x19cm. Hugo Schüwer-Boss, <strong><em>Black Flag 3D</em></strong>, 2011, acrylique sur toile, 4 toiles de 40x120cm. Hugo Schüwer-Boss, <strong><em>Rise above</em></strong>, 2011, acrylique sur toile, 100 cm de diamètre. Vue de l’exposition <em>Mute</em>, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.</p>

De gauche à droite : Hugo Pernet, 88, 2008, acrylique sur toile, 2 parties 27x19cm. Hugo Schüwer-Boss, Black Flag 3D, 2011, acrylique sur toile, 4 toiles de 40x120cm. Hugo Schüwer-Boss, Rise above, 2011, acrylique sur toile, 100 cm de diamètre. Vue de l’exposition Mute, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.

fermer
<p>Vue de la performance <em>Save the date</em> de Evil Love avec Fanette Muxart et Samuel Moncharmont, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.</p>

Vue de la performance Save the date de Evil Love avec Fanette Muxart et Samuel Moncharmont, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.

<p>Vue de la performance <em>Save the date</em> de Evil Love avec Fanette Muxart et Samuel Moncharmont, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.</p>

Vue de la performance Save the date de Evil Love avec Fanette Muxart et Samuel Moncharmont, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.

<p>Vue de la performance <em>Save the date</em> de Evil Love avec Fanette Muxart et Samuel Moncharmont, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.</p>

Vue de la performance Save the date de Evil Love avec Fanette Muxart et Samuel Moncharmont, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.

<p>Vue de la performance <em>Save the date</em> de Evil Love avec Fanette Muxart et Samuel Moncharmont, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.</p>

Vue de la performance Save the date de Evil Love avec Fanette Muxart et Samuel Moncharmont, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.

<p>Evil Love, <strong><em>Honey Moon</em></strong>, 2011, vidéo dv, 27 min. Vue de l’exposition <em>Save the date, </em>Néon, Lyon, 2011.</p>

Evil Love, Honey Moon, 2011, vidéo dv, 27 min. Vue de l’exposition Save the date, Néon, Lyon, 2011.

<p>Evil Love, <strong><em>Honey Moon</em></strong>, 2011, vidéo dv, 27 min. Vue de l’exposition <em>Save the date, </em>Néon, Lyon, 2011.</p>

Evil Love, Honey Moon, 2011, vidéo dv, 27 min. Vue de l’exposition Save the date, Néon, Lyon, 2011.

<p>Evil Love, <strong><em>Honey Moon</em></strong>, 2011, vidéo dv, 27 min. Vue de l’exposition <em>Save the date, </em>Néon, Lyon, 2011.</p>

Evil Love, Honey Moon, 2011, vidéo dv, 27 min. Vue de l’exposition Save the date, Néon, Lyon, 2011.

<p>Vue de l’exposition <em>Save the date, </em>Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.</p>

Vue de l’exposition Save the date, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.

fermer
<p>Olivier Morvan, <strong><em>Appel</em></strong>, 2010, sérigraphie à 60 exemplaires numérotés et signés, 102x70cm. Vue de l’exposition <em>Points Noirs</em>, Néon, Lyon, 2010. Photo : JAC / Néon, 2010.</p>

Olivier Morvan, Appel, 2010, sérigraphie à 60 exemplaires numérotés et signés, 102x70cm. Vue de l’exposition Points Noirs, Néon, Lyon, 2010. Photo : JAC / Néon, 2010.

<p>Olivier Morvan, <strong><em>Citadelle</em></strong>, 2007, dessin sur papier, 105x70cm. Vue de l’exposition <em>Points Noirs</em>, Néon, Lyon, 2010. Photo : JAC / Néon, 2010.</p>

Olivier Morvan, Citadelle, 2007, dessin sur papier, 105x70cm. Vue de l’exposition Points Noirs, Néon, Lyon, 2010. Photo : JAC / Néon, 2010.

fermer
<p>Éléonore Saintagnan, <strong><em>Un film abécédaire</em></strong>, 2010, vidéo HD, 22min. Vue de l’exposition d’Éléonore Saintagnan, Néon, Lyon, 2010. Photo : JAC / Néon.</p>

Éléonore Saintagnan, Un film abécédaire, 2010, vidéo HD, 22min. Vue de l’exposition d’Éléonore Saintagnan, Néon, Lyon, 2010. Photo : JAC / Néon.

<p>Éléonore Saintagnan, <strong><em>Le Cercle</em></strong>, 2009, vidéo DV, 55min. Vue de l’exposition d’Éléonore Saintagnan, Néon, Lyon, 2010. Photo : JAC / Néon.</p>

Éléonore Saintagnan, Le Cercle, 2009, vidéo DV, 55min. Vue de l’exposition d’Éléonore Saintagnan, Néon, Lyon, 2010. Photo : JAC / Néon.

<p>Éléonore Saintagnan, <strong><em>Le Cercle</em></strong>, 2009, vidéo DV, 55min. Vue de l’exposition d’Éléonore Saintagnan, Néon, Lyon, 2010.</p>

Éléonore Saintagnan, Le Cercle, 2009, vidéo DV, 55min. Vue de l’exposition d’Éléonore Saintagnan, Néon, Lyon, 2010.

<p>Éléonore Saintagnan, <strong><em>Le Cercle</em></strong>, 2009, vidéo DV, 55min. Vue de l’exposition d’Éléonore Saintagnan, Néon, Lyon, 2010.</p>

Éléonore Saintagnan, Le Cercle, 2009, vidéo DV, 55min. Vue de l’exposition d’Éléonore Saintagnan, Néon, Lyon, 2010.

<p>Éléonore Saintagnan, <strong><em>Le Cercle</em></strong>, 2009, vidéo DV, 55min. Vue de l’exposition d’Éléonore Saintagnan, Néon, Lyon, 2010.</p>

Éléonore Saintagnan, Le Cercle, 2009, vidéo DV, 55min. Vue de l’exposition d’Éléonore Saintagnan, Néon, Lyon, 2010.

<p>Éléonore Saintagnan, <strong><em>Les petites personnes</em></strong>, 2003, vidéo DV, 17min. Vue de l’exposition d’Éléonore Saintagnan, Néon, Lyon, 2010. Photo : JAC / Néon.</p>

Éléonore Saintagnan, Les petites personnes, 2003, vidéo DV, 17min. Vue de l’exposition d’Éléonore Saintagnan, Néon, Lyon, 2010. Photo : JAC / Néon.

<p>Éléonore Saintagnan, <strong><em>Les petites personnes</em></strong>, 2003, vidéo DV, 17min. Vue de l’exposition d’Éléonore Saintagnan, Néon, Lyon, 2010.</p>

Éléonore Saintagnan, Les petites personnes, 2003, vidéo DV, 17min. Vue de l’exposition d’Éléonore Saintagnan, Néon, Lyon, 2010.

<p>Éléonore Saintagnan, <strong><em>Les petites personnes</em></strong>, 2003, vidéo DV, 17min. Vue de l’exposition d’Éléonore Saintagnan, Néon, Lyon, 2010.</p>

Éléonore Saintagnan, Les petites personnes, 2003, vidéo DV, 17min. Vue de l’exposition d’Éléonore Saintagnan, Néon, Lyon, 2010.

<p>Éléonore Saintagnan, <strong><em>Les petites personnes</em></strong>, 2003, vidéo DV, 17min. Vue de l’exposition d’Éléonore Saintagnan, Néon, Lyon, 2010.</p>

Éléonore Saintagnan, Les petites personnes, 2003, vidéo DV, 17min. Vue de l’exposition d’Éléonore Saintagnan, Néon, Lyon, 2010.

<p>Vue de l’exposition d’Éléonore Saintagnan, Néon, Lyon, 2010. Photo : JAC / Néon.</p>

Vue de l’exposition d’Éléonore Saintagnan, Néon, Lyon, 2010. Photo : JAC / Néon.

<p>Éléonore Saintagnan, <strong><em>Lacan La Chenille</em></strong>, 2008, vidéo trafiquée (found footage), 4min38. Vue de l’exposition d’Éléonore Saintagnan, Néon, Lyon, 2010. Photo : JAC / Néon.</p>

Éléonore Saintagnan, Lacan La Chenille, 2008, vidéo trafiquée (found footage), 4min38. Vue de l’exposition d’Éléonore Saintagnan, Néon, Lyon, 2010. Photo : JAC / Néon.

<p>Éléonore Saintagnan, <strong><em>Chute magyare</em></strong>, 2002, vidéo DV, 3min. Vue de l’exposition d’Éléonore Saintagnan, Néon, Lyon, 2010.</p>

Éléonore Saintagnan, Chute magyare, 2002, vidéo DV, 3min. Vue de l’exposition d’Éléonore Saintagnan, Néon, Lyon, 2010.

<p>Éléonore Saintagnan, <strong><em>Michel (Histoires)</em></strong>, 2007, vidéo, Beta numérique, 7min30. Vue de l’exposition d’Éléonore Saintagnan, Néon, Lyon, 2010.</p>

Éléonore Saintagnan, Michel (Histoires), 2007, vidéo, Beta numérique, 7min30. Vue de l’exposition d’Éléonore Saintagnan, Néon, Lyon, 2010.

<p>Éléonore Saintagnan, <strong><em>Un film abécédaire</em></strong>, 2010, vidéo HD, 22min. Vue de l’exposition d’Éléonore Saintagnan, Néon, Lyon, 2010.</p>

Éléonore Saintagnan, Un film abécédaire, 2010, vidéo HD, 22min. Vue de l’exposition d’Éléonore Saintagnan, Néon, Lyon, 2010.

fermer
<p>Jack Strange, <strong><em>Fat Laptop</em></strong>, 2009, macbook, margarine. Vue de l’exposition <em>A Limoncello Punctuation Programme</em> de Limoncello, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Jack Strange, Fat Laptop, 2009, macbook, margarine. Vue de l’exposition A Limoncello Punctuation Programme de Limoncello, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Vue de l’exposition <em>A Limoncello Punctuation Programme</em> de Limoncello avec Joséphine Flynn et Jack Strange, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Vue de l’exposition A Limoncello Punctuation Programme de Limoncello avec Joséphine Flynn et Jack Strange, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Jack Strange, <strong><em>Maya Maya Maya</em></strong>, 2007, crochets, Indian Deity Eyes. Vue de l’exposition <em>A Limoncello Punctuation Programme</em> de Limoncello, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Jack Strange, Maya Maya Maya, 2007, crochets, Indian Deity Eyes. Vue de l’exposition A Limoncello Punctuation Programme de Limoncello, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>(De gauche à droite) : Jack Strange, <strong><em>It’s called « The Man in the Leg doesn’t want to be »</em></strong>, 2009, argile, feutre, lecteur vidéo, écran LCD, vidéo de 3min en boucle. Joséphine Flynn, <strong><em>Easy Tit, African Elephant and Boob Board – (work in progress)</em></strong>, 2010, MDF, glue, journaux. Vue de l’exposition <em>A Limoncello Punctuation Programme</em> de Limoncello, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

(De gauche à droite) : Jack Strange, It’s called « The Man in the Leg doesn’t want to be », 2009, argile, feutre, lecteur vidéo, écran LCD, vidéo de 3min en boucle. Joséphine Flynn, Easy Tit, African Elephant and Boob Board – (work in progress), 2010, MDF, glue, journaux. Vue de l’exposition A Limoncello Punctuation Programme de Limoncello, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Jack Strange, <strong><em>It’s called « The Man in the Leg doesn’t want to be »</em></strong> (détail), 2009, argile, feutre, lecteur vidéo, écran LCD, vidéo de 3min en boucle. Vue de l’exposition <em>A Limoncello Punctuation Programme</em> de Limoncello, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Jack Strange, It’s called « The Man in the Leg doesn’t want to be » (détail), 2009, argile, feutre, lecteur vidéo, écran LCD, vidéo de 3min en boucle. Vue de l’exposition A Limoncello Punctuation Programme de Limoncello, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Vue de l’exposition <em>A Limoncello Punctuation Programme</em> de Limoncello avec Joséphine Flynn et Jack Strange, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Vue de l’exposition A Limoncello Punctuation Programme de Limoncello avec Joséphine Flynn et Jack Strange, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Joséphine Flynn, <strong><em>sans titre</em></strong>, 2009, intervention au feutre sur impression laser, A4. Vue de l’exposition <em>A Limoncello Punctuation Programme</em> de Limoncello, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Joséphine Flynn, sans titre, 2009, intervention au feutre sur impression laser, A4. Vue de l’exposition A Limoncello Punctuation Programme de Limoncello, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Joséphine Flynn, <strong><em>sans titre</em></strong>, 2009, intervention au feutre sur impression laser, A4. Vue de l’exposition <em>A Limoncello Punctuation Programme</em> de Limoncello, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Joséphine Flynn, sans titre, 2009, intervention au feutre sur impression laser, A4. Vue de l’exposition A Limoncello Punctuation Programme de Limoncello, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Jack Strange, <strong><em>Cosmic Orifice (Sing, Sing, Sing, Beautiful Thing)</em></strong>, 2009, chaussette de l’artiste. Vue de l’exposition <em>A Limoncello Punctuation Programme</em> de Limoncello, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Jack Strange, Cosmic Orifice (Sing, Sing, Sing, Beautiful Thing), 2009, chaussette de l’artiste. Vue de l’exposition A Limoncello Punctuation Programme de Limoncello, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Vue de l’exposition <em>A Limoncello Punctuation Programme</em> de Limoncello avec Joséphine Flynn et Jack Strange, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Vue de l’exposition A Limoncello Punctuation Programme de Limoncello avec Joséphine Flynn et Jack Strange, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Joséphine Flynn, <strong><em>PhoneSex</em></strong>, 2009, vidéo sur moniteur, 1min20. Vue de l’exposition <em>A Limoncello Punctuation Programme</em> de Limoncello, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Joséphine Flynn, PhoneSex, 2009, vidéo sur moniteur, 1min20. Vue de l’exposition A Limoncello Punctuation Programme de Limoncello, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Joséphine Flynn, <strong><em>Shitfish</em></strong>, 2009, vidéo sur moniteur, 5min. Vue de l’exposition <em>A Limoncello Punctuation Programme</em> de Limoncello, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Joséphine Flynn, Shitfish, 2009, vidéo sur moniteur, 5min. Vue de l’exposition A Limoncello Punctuation Programme de Limoncello, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Vue de l’exposition <em>A Limoncello Punctuation Programme</em> de Limoncello avec Joséphine Flynn et Jack Strange, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Vue de l’exposition A Limoncello Punctuation Programme de Limoncello avec Joséphine Flynn et Jack Strange, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Joséphine Flynn, <strong><em>The Plant (II)</em></strong>, 2009, dessin stylo bille sur papier, scotch, 20×12,5cm. Vue de l’exposition <em>A Limoncello Punctuation Programme</em> de Limoncello, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Joséphine Flynn, The Plant (II), 2009, dessin stylo bille sur papier, scotch, 20×12,5cm. Vue de l’exposition A Limoncello Punctuation Programme de Limoncello, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Vue de l’exposition <em>A Limoncello Punctuation Programme</em> de Limoncello avec Joséphine Flynn et Jack Strange, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Vue de l’exposition A Limoncello Punctuation Programme de Limoncello avec Joséphine Flynn et Jack Strange, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Joséphine Flynn, <strong><em>Bubblegum (still)</em></strong>, 2009, boucle vidéo sur moniteur, 15min. Vue de l’exposition <em>A Limoncello Punctuation Programme</em> de Limoncello, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Joséphine Flynn, Bubblegum (still), 2009, boucle vidéo sur moniteur, 15min. Vue de l’exposition A Limoncello Punctuation Programme de Limoncello, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Joséphine Flynn, <strong><em>Bubblegum (still)</em></strong>, 2009, boucle vidéo sur moniteur, 15min. Vue de l’exposition <em>A Limoncello Punctuation Programme</em> de Limoncello, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Joséphine Flynn, Bubblegum (still), 2009, boucle vidéo sur moniteur, 15min. Vue de l’exposition A Limoncello Punctuation Programme de Limoncello, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Vue de l’exposition <em>A Limoncello Punctuation Programme</em> de Limoncello avec Joséphine Flynn et Jack Strange, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Vue de l’exposition A Limoncello Punctuation Programme de Limoncello avec Joséphine Flynn et Jack Strange, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.

fermer