Actualité,

Pedro Barateiro
Dancing in the Studio
10.02.17 › 15.04.17
vernissage : 09.02.17 – 19h

Pedro Barateiro
Dancing in the Studio
10.02.17 › 15.04.17
vernissage : 09.02.17 – 19h

Pedro Barateiro
Dancing in the Studio
10.02.17 › 15.04.17
vernissage : 09.02.17 – 19h

fermer

About Book – D/F
05.12.15 › 19.12.15

zoom

Dire & faire
26.11.2015
Fabien Steichen

zoom

Architecture d’un atome
20.03.15 › 22.03.15
Juliacks (Hors les murs : MAC Lyon)

zoom

Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite
28.11.13
Juliacks

zoom

Ravalement de face
08.05.13 › 12.05.13
Guillaumit

zoom

Save the dates
06.05.11 › 07.05.11
Evil Love

zoom
<p>Ouvrages des éditions de BAT. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– D/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Ouvrages des éditions de BAT. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – D/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Hanna Weiner, <strong><em>Clairvoyant Journal 1974</em></strong>, 56 pages, 24x33cm, impression noire sur papier blanc, accompagné d’un texte de Patrick Durgin, édité par BAT, 2014. Photo : BAT, 2015.</p>

Hanna Weiner, Clairvoyant Journal 1974, 56 pages, 24x33cm, impression noire sur papier blanc, accompagné d’un texte de Patrick Durgin, édité par BAT, 2014. Photo : BAT, 2015.

<p>Hanna Weiner, <strong><em>Clairvoyant Journal 1974</em></strong>, 56 pages, 24x33cm, impression noire sur papier blanc, accompagné d’un texte de Patrick Durgin, édité par BAT, 2014. Photo : BAT, 2015.</p>

Hanna Weiner, Clairvoyant Journal 1974, 56 pages, 24x33cm, impression noire sur papier blanc, accompagné d’un texte de Patrick Durgin, édité par BAT, 2014. Photo : BAT, 2015.

<p><em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition D/F, avec les œuvres et ouvrages des éditions BAT, d’Olivier Lebrun et de Christo Nogues. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition D/F, avec les œuvres et ouvrages des éditions BAT, d’Olivier Lebrun et de Christo Nogues. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Christo Nogues, <strong><em>LUC & BLOC</em></strong>, 2015, plâtre résiné, béton et pigments, Théophile’s Papers, Néon, dimensions variables. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– D/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Christo Nogues, LUC & BLOC, 2015, plâtre résiné, béton et pigments, Théophile’s Papers, Néon, dimensions variables. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – D/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Mathieu Gargam, (…) <strong><em>The Waldorf Astoria</em></strong>, 270 pages, 50 exemplaires, Théophile’s Papers, 20×29,5cm. Christo Nogues, <strong><em>LUC & BLOC</em></strong>, 2015, plâtre résiné, béton et pigments, Théophile’s Papers, Néon, dimensions variables. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– D/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Mathieu Gargam, (…) The Waldorf Astoria, 270 pages, 50 exemplaires, Théophile’s Papers, 20×29,5cm. Christo Nogues, LUC & BLOC, 2015, plâtre résiné, béton et pigments, Théophile’s Papers, Néon, dimensions variables. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – D/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Félicia Atkinson<strong>, </strong><em><strong>Improvising sculpture as delayed fictions</strong></em>, 2014, 200 pages, première édition de 1000 exemplaires, Shelter Press, 13,5 x 20 cm. Christo Nogues, <strong><em>LUC & BLOC</em></strong>, 2015, plâtre résiné, béton et pigments, Théophile’s Papers, Néon, dimensions variables. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– D/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Félicia Atkinson, Improvising sculpture as delayed fictions, 2014, 200 pages, première édition de 1000 exemplaires, Shelter Press, 13,5 x 20 cm. Christo Nogues, LUC & BLOC, 2015, plâtre résiné, béton et pigments, Théophile’s Papers, Néon, dimensions variables. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – D/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Christo Nogues, <strong><em>LUC & BLOC</em></strong>, 2015, plâtre résiné, béton et pigments, Théophile’s Papers, Néon, dimensions variables. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– D/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Christo Nogues, LUC & BLOC, 2015, plâtre résiné, béton et pigments, Théophile’s Papers, Néon, dimensions variables. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – D/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p><em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition D/F, avec les œuvres et ouvrages des éditions BAT, d’Olivier Lebrun et de Christo Nogues. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition D/F, avec les œuvres et ouvrages des éditions BAT, d’Olivier Lebrun et de Christo Nogues. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p><em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition D/F, avec les œuvres et ouvrages des éditions BAT, d’Olivier Lebrun et de Christo Nogues. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition D/F, avec les œuvres et ouvrages des éditions BAT, d’Olivier Lebrun et de Christo Nogues. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Olivier Lebrun, collection d’objets imprimés de Detroit mise en scène avec ses étudiants de l’ENSBA, Lyon. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– D/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Olivier Lebrun, collection d’objets imprimés de Detroit mise en scène avec ses étudiants de l’ENSBA, Lyon. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – D/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Olivier Lebrun, collection d’objets imprimés de Detroit mise en scène avec ses étudiants de l’ENSBA, Lyon. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– D/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Olivier Lebrun, collection d’objets imprimés de Detroit mise en scène avec ses étudiants de l’ENSBA, Lyon. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – D/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Olivier Lebrun, collection d’objets imprimés de Detroit mise en scène avec ses étudiants de l’ENSBA, Lyon. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– D/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Olivier Lebrun, collection d’objets imprimés de Detroit mise en scène avec ses étudiants de l’ENSBA, Lyon. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – D/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Olivier Lebrun, collection d’objets imprimés de Detroit mise en scène avec ses étudiants de l’ENSBA, Lyon. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– D/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Olivier Lebrun, collection d’objets imprimés de Detroit mise en scène avec ses étudiants de l’ENSBA, Lyon. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – D/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Olivier Lebrun, collection d’objets imprimés de Detroit mise en scène avec ses étudiants de l’ENSBA, Lyon. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– D/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Olivier Lebrun, collection d’objets imprimés de Detroit mise en scène avec ses étudiants de l’ENSBA, Lyon. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – D/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Olivier Lebrun, collection d’objets imprimés de Detroit mise en scène avec ses étudiants de l’ENSBA, Lyon. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– D/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Olivier Lebrun, collection d’objets imprimés de Detroit mise en scène avec ses étudiants de l’ENSBA, Lyon. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – D/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p><em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition D/F, avec les œuvres et ouvrages des éditions BAT, d’Olivier Lebrun et de Christo Nogues. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition D/F, avec les œuvres et ouvrages des éditions BAT, d’Olivier Lebrun et de Christo Nogues. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Christo Nogues, <strong><em>LUC & BLOC</em></strong>, 2015, plâtre résiné, béton et pigments, Théophile’s Papers, Néon, dimensions variables. <em>About book</em>, Vue de la collection <em>/30</em> dans la Boîte. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016.. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– D/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Christo Nogues, LUC & BLOC, 2015, plâtre résiné, béton et pigments, Théophile’s Papers, Néon, dimensions variables. About book, Vue de la collection /30 dans la Boîte. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016.. Vue de l’exposition About book – D/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p><em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition D/F, avec les œuvres et ouvrages des éditions BAT, d’Olivier Lebrun et de Christo Nogues, et de la collection <em>/30</em> dans la Boîte, avec les pièces de Christo Nogues. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition D/F, avec les œuvres et ouvrages des éditions BAT, d’Olivier Lebrun et de Christo Nogues, et de la collection /30 dans la Boîte, avec les pièces de Christo Nogues. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

fermer
<p>Fabien Steichen, vue de la rencontre <i>Dire & faire</i>, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.</p>

Fabien Steichen, vue de la rencontre Dire & faire, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.

<p>Fabien Steichen, vue de la rencontre <i>Dire & faire</i>, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.</p>

Fabien Steichen, vue de la rencontre Dire & faire, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.

<p>Fabien Steichen, vue de la rencontre <i>Dire & faire</i>, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.</p>

Fabien Steichen, vue de la rencontre Dire & faire, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.

<p>Fabien Steichen, vue de la rencontre <i>Dire & faire</i>, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.</p>

Fabien Steichen, vue de la rencontre Dire & faire, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.

<p>Fabien Steichen, vue de la rencontre <i>Dire & faire</i>, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.</p>

Fabien Steichen, vue de la rencontre Dire & faire, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.

<p>Fabien Steichen, vue de la rencontre <i>Dire & faire</i>, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.</p>

Fabien Steichen, vue de la rencontre Dire & faire, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.

fermer
<p>Vue de l’exposition<em> Architecture d’un atome</em>, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon.</p>

Vue de l’exposition Architecture d’un atome, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon.

<p>Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon.</p>

Vue de l’exposition Architecture d’un atome, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon.

<p>Juliacks, <b><i>Chapitre 1 : La Ballade de Tribulations Compulsive</i></b> (détail), 2013-2014, encre, estampe monotype, aquarelle sur papier, 50x65cm, série de 34 dessins / impressions. Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Juliacks, Chapitre 1 : La Ballade de Tribulations Compulsive (détail), 2013-2014, encre, estampe monotype, aquarelle sur papier, 50x65cm, série de 34 dessins / impressions. Vue de l’exposition Architecture d’un atome, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Vue de l’exposition Architecture d’un atome, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Vue de l’exposition Architecture d’un atome, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Juliacks, <b><i>End Leaves</i></b>, acrylique, encre, terre sur toile, 288x159cm. Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Juliacks, End Leaves, acrylique, encre, terre sur toile, 288x159cm. Vue de l’exposition Architecture d’un atome, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Hayley Quentin, <b><i>The deep end</i></b>, 2015, peinture sur carton, dimensions variables. Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Hayley Quentin, The deep end, 2015, peinture sur carton, dimensions variables. Vue de l’exposition Architecture d’un atome, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Juliacks, <b><i>Vantaa & the Infinite Whistle</i></b>, 2012, vidéo, couleur, 5 min 06, Format original : 8mm, transféré en vidéo, série <i>Sifflet Infini</i>. Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Juliacks, Vantaa & the Infinite Whistle, 2012, vidéo, couleur, 5 min 06, Format original : 8mm, transféré en vidéo, série Sifflet Infini. Vue de l’exposition Architecture d’un atome, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Juliacks, <b><i>Lyon</i></b> <b><i>Sifflet Infini</i></b>, 2014, vidéo, couleur, 4 min 41, Format original : HD Video, série <i>Sifflet Infini</i>. Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Juliacks, Lyon Sifflet Infini, 2014, vidéo, couleur, 4 min 41, Format original : HD Video, série Sifflet Infini. Vue de l’exposition Architecture d’un atome, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Œuvre participative, <b><i>Les masques des conflits culturels</i></b>, installation et performance, carton, peinture, plume, élastique, dimensions variables. Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Œuvre participative, Les masques des conflits culturels, installation et performance, carton, peinture, plume, élastique, dimensions variables. Vue de l’exposition Architecture d’un atome, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Juliacks, <b><i>Architecture d’un atome</i></b>, 2015, film de fiction, couleur, 62 min, Format original : vidéo HAD, mini DV, 16mm et 8mm. Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Juliacks, Architecture d’un atome, 2015, film de fiction, couleur, 62 min, Format original : vidéo HAD, mini DV, 16mm et 8mm. Vue de l’exposition Architecture d’un atome, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Vue de l’exposition Architecture d’un atome, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Vue de l’exposition Architecture d’un atome, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Vue de l’exposition Architecture d’un atome, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Vue de l’exposition Architecture d’un atome, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Vue de l’exposition Architecture d’un atome, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Vue de l’exposition Architecture d’un atome, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Vue de l’exposition Architecture d’un atome, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

fermer
<p>Juliacks, <strong><em>Architecture d’un atome</em></strong> <strong><em>: Winnipeg whistles infinite</em></strong>, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement <em>Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.</p>

Juliacks, Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.

<p>Juliacks, <strong><em>Architecture d’un atome</em></strong> <strong><em>: Winnipeg whistles infinite</em></strong>, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement <em>Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.</p>

Juliacks, Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.

<p>Juliacks, <strong><em>Architecture d’un atome</em></strong> <strong><em>: Winnipeg whistles infinite</em></strong>, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement <em>Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.</p>

Juliacks, Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.

<p>Juliacks, <strong><em>Architecture d’un atome</em></strong> <strong><em>: Winnipeg whistles infinite</em></strong>, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement <em>Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.</p>

Juliacks, Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.

<p>Juliacks, <strong><em>Architecture d’un atome</em></strong> <strong><em>: Winnipeg whistles infinite</em></strong>, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement <em>Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.</p>

Juliacks, Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.

<p>Juliacks, <strong><em>Architecture d’un atome</em></strong> <strong><em>: Winnipeg whistles infinite</em></strong>, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement <em>Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.</p>

Juliacks, Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.

<p>Juliacks, <strong><em>Architecture d’un atome</em></strong> <strong><em>: Winnipeg whistles infinite</em></strong>, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement <em>Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.</p>

Juliacks, Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.

fermer
<p>Guillaumit, <strong><em>Ravalement de face</em></strong>, 2013, panneaux OSB, peinture, 170x400cm. Vue de l’exposition <em>Ravalement de face</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Pierre Gaignard / Néon, 2013.</p>

Guillaumit, Ravalement de face, 2013, panneaux OSB, peinture, 170x400cm. Vue de l’exposition Ravalement de face, Néon, Lyon, 2013. Photo : Pierre Gaignard / Néon, 2013.

<p>Guillaumit, <strong><em>Ravalement de face</em></strong>, 2013, Panneaux OSB, peinture, 170x400cm. Vue de l’exposition <em>Ravalement de face</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Pierre Gaignard / Néon.</p>

Guillaumit, Ravalement de face, 2013, Panneaux OSB, peinture, 170x400cm. Vue de l’exposition Ravalement de face, Néon, Lyon, 2013. Photo : Pierre Gaignard / Néon.

<p>Guillaumit, <strong><em>Ravalement de face</em></strong>, 2013, Panneaux OSB, peinture, 170x400cm. Vue de l’exposition <em>Ravalement de face</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Pierre Gaignard / Néon.</p>

Guillaumit, Ravalement de face, 2013, Panneaux OSB, peinture, 170x400cm. Vue de l’exposition Ravalement de face, Néon, Lyon, 2013. Photo : Pierre Gaignard / Néon.

<p>Guillaumit, <strong><em>Ravalement de face</em></strong>, 2013, Panneaux OSB, peinture, 170x400cm. Vue de l’exposition <em>Ravalement de face</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Pierre Gaignard / Néon.</p>

Guillaumit, Ravalement de face, 2013, Panneaux OSB, peinture, 170x400cm. Vue de l’exposition Ravalement de face, Néon, Lyon, 2013. Photo : Pierre Gaignard / Néon.

<p>Guillaumit, <strong><em>Ravalement de face</em></strong>, 2013, Panneaux OSB, peinture, 170x400cm. Vue de l’exposition <em>Ravalement de face</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Pierre Gaignard / Néon.</p>

Guillaumit, Ravalement de face, 2013, Panneaux OSB, peinture, 170x400cm. Vue de l’exposition Ravalement de face, Néon, Lyon, 2013. Photo : Pierre Gaignard / Néon.

<p>Guillaumit, <strong><em>Ravalement de face</em></strong>, 2013, Panneaux OSB, peinture, 170x400cm. Vue de l’exposition <em>Ravalement de face</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Pierre Gaignard / Néon.</p>

Guillaumit, Ravalement de face, 2013, Panneaux OSB, peinture, 170x400cm. Vue de l’exposition Ravalement de face, Néon, Lyon, 2013. Photo : Pierre Gaignard / Néon.

fermer
<p>Vue de la performance <em>Save the date</em> de Evil Love avec Fanette Muxart et Samuel Moncharmont, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.</p>

Vue de la performance Save the date de Evil Love avec Fanette Muxart et Samuel Moncharmont, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.

<p>Vue de la performance <em>Save the date</em> de Evil Love avec Fanette Muxart et Samuel Moncharmont, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.</p>

Vue de la performance Save the date de Evil Love avec Fanette Muxart et Samuel Moncharmont, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.

<p>Vue de la performance <em>Save the date</em> de Evil Love avec Fanette Muxart et Samuel Moncharmont, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.</p>

Vue de la performance Save the date de Evil Love avec Fanette Muxart et Samuel Moncharmont, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.

<p>Vue de la performance <em>Save the date</em> de Evil Love avec Fanette Muxart et Samuel Moncharmont, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.</p>

Vue de la performance Save the date de Evil Love avec Fanette Muxart et Samuel Moncharmont, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.

<p>Evil Love, <strong><em>Honey Moon</em></strong>, 2011, vidéo dv, 27 min. Vue de l’exposition <em>Save the date, </em>Néon, Lyon, 2011.</p>

Evil Love, Honey Moon, 2011, vidéo dv, 27 min. Vue de l’exposition Save the date, Néon, Lyon, 2011.

<p>Evil Love, <strong><em>Honey Moon</em></strong>, 2011, vidéo dv, 27 min. Vue de l’exposition <em>Save the date, </em>Néon, Lyon, 2011.</p>

Evil Love, Honey Moon, 2011, vidéo dv, 27 min. Vue de l’exposition Save the date, Néon, Lyon, 2011.

<p>Evil Love, <strong><em>Honey Moon</em></strong>, 2011, vidéo dv, 27 min. Vue de l’exposition <em>Save the date, </em>Néon, Lyon, 2011.</p>

Evil Love, Honey Moon, 2011, vidéo dv, 27 min. Vue de l’exposition Save the date, Néon, Lyon, 2011.

<p>Vue de l’exposition <em>Save the date, </em>Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.</p>

Vue de l’exposition Save the date, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.

fermer