Actualité,

Nouveaux horaires : 17h > 21h

New opening hours : 5pm > 9pm

Adrien Vescovi
For The Memory Of a Live Time

16.09.17 › 20.01.18
vernissage : 16.09.17 – 15h

Adrien Vescovi
For The Memory Of a Live Time
(vue de l’exposition, sept. 2017)

info fr (pdf) / info eng (pdf)
images (tumblr artiste)
events & like (fb)

Adrien Vescovi
For The Memory Of a Live Time
(vue de l’exposition, sept. 2017)

info fr (pdf) / info eng (pdf)
images (tumblr artiste)
events & like (fb)

Adrien Vescovi
For The Memory Of a Live Time
(vue d’atelier, août 2017)

info fr (pdf) / info eng (pdf)
images (tumblr artiste)
events & like (fb)

fermer

Les Tournesols
28.04.17 › 24.06.17
Frédéric Houvert invite :

zoom

73 cours Lafayette
2016
Sehyong Yang

zoom

Architecture d’un atome
20.03.15 › 22.03.15
Juliacks (Hors les murs : MAC Lyon)

zoom

Architecture d’un atome (Multiples)
2015
Juliacks

zoom

Être une chose
11.12.13 › 15.02.14
Quentin Maussang

zoom

Jean-Alain Corre
12.09.09 >24.10.09
A Johnny Machine

zoom
<p>Frédéric Houvert & Fabio Viscogliosi, <strong><em>Trois Orphelins vs Dracaena</em></strong>, 2017, photocopie, 42×29,7cm. Vue de l’exposition <em>Les Tournesols,</em> Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.</p>

Frédéric Houvert & Fabio Viscogliosi, Trois Orphelins vs Dracaena, 2017, photocopie, 42×29,7cm. Vue de l’exposition Les Tournesols, Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.

<p>Frédéric Houvert, <strong><em>Sans titre (pochoir), </em></strong> 2016 – porcelaine, silicone noir, environ 32x22cm. Vue extérieur de l’exposition <em>Les Tournesols,</em> Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.</p>

Frédéric Houvert, Sans titre (pochoir), 2016 – porcelaine, silicone noir, environ 32x22cm. Vue extérieur de l’exposition Les Tournesols, Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.

<p>Vue extérieur de l’exposition <em>Les Tournesols</em>, Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.</p>

Vue extérieur de l’exposition Les Tournesols, Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.

<p>Vue extérieur de l’exposition <em>Les Tournesols</em>, Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.</p>

Vue extérieur de l’exposition Les Tournesols, Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.

<p>Mur de gauche : Laurent Proux sur Jaune Monet (Chromatic® & Seigneurie®), courtoisie Galerie Sémiose, Paris (France). Mur central : Fabio Viscogliosi sur Jaune Turner (Chromatic® & Seigneurie®). Mur de droite : Frédéric Houvert. Vue de l’exposition <em>Les Tournesols,</em> Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.</p>

Mur de gauche : Laurent Proux sur Jaune Monet (Chromatic® & Seigneurie®), courtoisie Galerie Sémiose, Paris (France). Mur central : Fabio Viscogliosi sur Jaune Turner (Chromatic® & Seigneurie®). Mur de droite : Frédéric Houvert. Vue de l’exposition Les Tournesols, Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.

<p>Frédéric Houvert, <strong><em>Abies Turner</em></strong>, 2017, peinture acrylique, bois, tissu, céramique, 221x7x26cm, <strong><em>Abies O Monet</em></strong>, 2017, peinture acrylique, bois, tissu, céramique, 221xx7x26cm. Vue de l’exposition <em>Les Tournesols,</em> Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.</p>

Frédéric Houvert, Abies Turner, 2017, peinture acrylique, bois, tissu, céramique, 221x7x26cm, Abies O Monet, 2017, peinture acrylique, bois, tissu, céramique, 221xx7x26cm. Vue de l’exposition Les Tournesols, Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.

<p>Frédéric Houvert, <strong><em>Abies Turner </em></strong>(détail), 2017, peinture acrylique, bois, tissu, céramique, 221x7x26cm, <strong><em>Abies O Monet </em></strong>(détail), 2017, peinture acrylique, bois, tissu, céramique, 221xx7x26cm. Vue de l’exposition <em>Les Tournesols,</em> Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.</p>

Frédéric Houvert, Abies Turner (détail), 2017, peinture acrylique, bois, tissu, céramique, 221x7x26cm, Abies O Monet (détail), 2017, peinture acrylique, bois, tissu, céramique, 221xx7x26cm. Vue de l’exposition Les Tournesols, Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.

<p>Laurent Proux, sur Jaune Monet (Chromatic® & Seigneurie®), <strong><em>Devil night</em></strong>, 2015, huile sur toile, 35x27cm, <strong><em>Bataille dans une</em></strong> <strong><em>poche</em></strong>, 2015, huile sur toile, 35x27cm. Vue de l’exposition <em>Les Tournesols,</em> Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.</p>

Laurent Proux, sur Jaune Monet (Chromatic® & Seigneurie®), Devil night, 2015, huile sur toile, 35x27cm, Bataille dans une poche, 2015, huile sur toile, 35x27cm. Vue de l’exposition Les Tournesols, Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.

<p>Laurent Proux, sur Jaune Monet (Chromatic® & Seigneurie®), <strong><em>Devil night</em></strong>, 2015, huile sur toile, 35x27cm, courtoisie Galerie Sémiose, Paris (France). Vue de l’exposition <em>Les Tournesols,</em> Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.</p>

Laurent Proux, sur Jaune Monet (Chromatic® & Seigneurie®), Devil night, 2015, huile sur toile, 35x27cm, courtoisie Galerie Sémiose, Paris (France). Vue de l’exposition Les Tournesols, Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.

<p>Laurent Proux, sur Jaune Monet (Chromatic® & Seigneurie®),<strong><em> Bataille dans une</em></strong> <strong><em>poche</em></strong>, 2015, huile sur toile, 35x27cm, courtoisie Galerie Sémiose, Paris (France). Vue de l’exposition <em>Les Tournesols,</em> Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.</p>

Laurent Proux, sur Jaune Monet (Chromatic® & Seigneurie®), Bataille dans une poche, 2015, huile sur toile, 35x27cm, courtoisie Galerie Sémiose, Paris (France). Vue de l’exposition Les Tournesols, Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.

<p>Fabio Viscogliosi, sur Jaune Turner (Chromatic® & Seigneurie®), <strong><em>Giacomo</em></strong>, 2016, acrylique sur toile, 18x25cm, <strong><em>L’Echiquier</em></strong>, 2017,acrylique sur toile, 40x30cm. Vue de l’exposition <em>Les Tournesols,</em> Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.</p>

Fabio Viscogliosi, sur Jaune Turner (Chromatic® & Seigneurie®), Giacomo, 2016, acrylique sur toile, 18x25cm, L’Echiquier, 2017,acrylique sur toile, 40x30cm. Vue de l’exposition Les Tournesols, Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.

<p>Fabio Viscogliosi, sur Jaune Turner (Chromatic® & Seigneurie®), <strong><em>L’Echiquier</em></strong>, 2017,acrylique sur toile, 40x30cm. Vue de l’exposition <em>Les Tournesols,</em> Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.</p>

Fabio Viscogliosi, sur Jaune Turner (Chromatic® & Seigneurie®), L’Echiquier, 2017,acrylique sur toile, 40x30cm. Vue de l’exposition Les Tournesols, Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.

<p>Fabio Viscogliosi, sur Jaune Turner (Chromatic® & Seigneurie®), <strong><em>Giacomo</em></strong>, 2016, acrylique sur toile, 18x25cm. A gauche (dans le bureau) : – Frédéric Houvert Vue de l’exposition <em>Les Tournesols,</em> Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.</p>

Fabio Viscogliosi, sur Jaune Turner (Chromatic® & Seigneurie®), Giacomo, 2016, acrylique sur toile, 18x25cm. A gauche (dans le bureau) : – Frédéric Houvert Vue de l’exposition Les Tournesols, Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.

<p>A gauche (dans le bureau): Frédéric Houvert, <em><strong>Laurus Munch</strong></em>, 2015, acrylique sur toile, 30 x 40 cm. Mur de droite: Fabio Viscogliosi, sur Jaune Turner (Chromatic® & Seigneurie®), <strong><em>Giacomo</em></strong>, 2016, acrylique sur toile, 18x25cm, <strong><em>L’Echiquier</em></strong>, 2017,acrylique sur toile, 40x30cm. Vue de l’exposition <em>Les Tournesols,</em> Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.</p>

A gauche (dans le bureau): Frédéric Houvert, Laurus Munch, 2015, acrylique sur toile, 30 x 40 cm. Mur de droite: Fabio Viscogliosi, sur Jaune Turner (Chromatic® & Seigneurie®), Giacomo, 2016, acrylique sur toile, 18x25cm, L’Echiquier, 2017,acrylique sur toile, 40x30cm. Vue de l’exposition Les Tournesols, Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.

<p>Frédéric Houvert, <strong><em>Sans titre (pochoir)</em></strong>, 2016, porcelaine, silicone noir, 32x22cm chacun. Vue de l’exposition <em>Les Tournesols,</em> Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.</p>

Frédéric Houvert, Sans titre (pochoir), 2016, porcelaine, silicone noir, 32x22cm chacun. Vue de l’exposition Les Tournesols, Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.

<p>Frédéric Houvert, <em><strong>Laurus Munch, </strong></em>2015, acrylique sur toile, 30 x 40 cm. Vue de l’exposition <em>Les Tournesols,</em> Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.</p>

Frédéric Houvert, Laurus Munch, 2015, acrylique sur toile, 30 x 40 cm. Vue de l’exposition Les Tournesols, Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.

<p>De gauche à droite : Frédéric Houvert, <strong><em>Quercus Mondrian</em></strong>, 2017, peinture acrylique, bois, tissu, céramique, 220x9x28cm. Daniel Mato, sur Jaune Mondrian (Chromatic® & Seigneurie®), <strong><em>sans titre</em></strong>, 2017, acrylique sur toile, 33x24cm, <strong><em>sans titre</em></strong>, 2017, acrylique sur toile, 33x24cm. Frédéric Houvert, <strong><em>Abies Turner</em></strong>, 2017, peinture acrylique, bois, tissu, céramique, 221x7x26cm, <strong><em>Abies O Monet</em></strong>, 2017, peinture acrylique, bois, tissu, céramique, 221xx7x26cm.Vue de l’exposition <em>Les Tournesols,</em> Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.</p>

De gauche à droite : Frédéric Houvert, Quercus Mondrian, 2017, peinture acrylique, bois, tissu, céramique, 220x9x28cm. Daniel Mato, sur Jaune Mondrian (Chromatic® & Seigneurie®), sans titre, 2017, acrylique sur toile, 33x24cm, sans titre, 2017, acrylique sur toile, 33x24cm. Frédéric Houvert, Abies Turner, 2017, peinture acrylique, bois, tissu, céramique, 221x7x26cm, Abies O Monet, 2017, peinture acrylique, bois, tissu, céramique, 221xx7x26cm.Vue de l’exposition Les Tournesols, Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.

<p>Daniel Mato sur Jaune Mondrian (Chromatic® & Seigneurie®), <strong><em>sans titre</em></strong>, 2017, acrylique sur toile, 33x24cm, <strong><em>sans titre</em></strong>, 2017, acrylique sur toile, 33x24cm. Vue de l’exposition <em>Les Tournesols,</em> Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.</p>

Daniel Mato sur Jaune Mondrian (Chromatic® & Seigneurie®), sans titre, 2017, acrylique sur toile, 33x24cm, sans titre, 2017, acrylique sur toile, 33x24cm. Vue de l’exposition Les Tournesols, Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.

<p>Daniel Mato, sur Jaune Mondrian (Chromatic® & Seigneurie®), <strong><em>sans titre</em></strong>, 2017, acrylique sur toile, 33x24cm. Vue de l’exposition <em>Les Tournesols,</em> Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.</p>

Daniel Mato, sur Jaune Mondrian (Chromatic® & Seigneurie®), sans titre, 2017, acrylique sur toile, 33x24cm. Vue de l’exposition Les Tournesols, Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.

<p>Daniel Mato, sur Jaune Mondrian (Chromatic® & Seigneurie®), <strong><em>sans titre</em></strong>, 2017, acrylique sur toile, 33x24cm. Vue de l’exposition <em>Les Tournesols,</em> Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.</p>

Daniel Mato, sur Jaune Mondrian (Chromatic® & Seigneurie®), sans titre, 2017, acrylique sur toile, 33x24cm. Vue de l’exposition Les Tournesols, Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.

<p>Frédéric Houvert, <strong><em>Orchidaceae B</em></strong>, 2017, acrylique sur toile, 24x18cm, <strong><em>Quercus Mondrian</em></strong>, peinture acrylique, bois, tissu, céramique, 220x9x28cm. Vue de l’exposition <em>Les Tournesols,</em> Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.</p>

Frédéric Houvert, Orchidaceae B, 2017, acrylique sur toile, 24x18cm, Quercus Mondrian, peinture acrylique, bois, tissu, céramique, 220x9x28cm. Vue de l’exposition Les Tournesols, Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.

<p>Frédéric Houvert, <strong><em>Quercus Mondrian </em></strong>(détail), 2017, peinture acrylique, bois, tissu, céramique, 220x9x28cm. Vue de l’exposition <em>Les Tournesols,</em> Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.</p>

Frédéric Houvert, Quercus Mondrian (détail), 2017, peinture acrylique, bois, tissu, céramique, 220x9x28cm. Vue de l’exposition Les Tournesols, Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.

<p>Frédéric Houvert, <strong><em>Orchidaceae B</em></strong>, 2017, acrylique sur toile, 24x18cm. Vue de l’exposition <em>Les Tournesols,</em> Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.</p>

Frédéric Houvert, Orchidaceae B, 2017, acrylique sur toile, 24x18cm. Vue de l’exposition Les Tournesols, Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.

<p>A gauche : Frédéric Houvert & Fabio Viscogliosi, <strong><em>Trois Orphelins vs Dracaena</em></strong>, 2017, photocopie, 42×29,7cm. A droite : Frédéric Houvert, <strong><em>Orchidaceae B</em></strong>, 2017, acrylique sur toile, 24x18cm.Vue de l’exposition <em>Les Tournesols,</em> Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.</p>

A gauche : Frédéric Houvert & Fabio Viscogliosi, Trois Orphelins vs Dracaena, 2017, photocopie, 42×29,7cm. A droite : Frédéric Houvert, Orchidaceae B, 2017, acrylique sur toile, 24x18cm.Vue de l’exposition Les Tournesols, Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.

<p>Frédéric Houvert & Fabio Viscogliosi, <strong><em>Trois Orphelins vs Dracaena</em></strong>, 2017, photocopie, 42×29,7cm. Vue de l’exposition <em>Les Tournesols,</em> Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.</p>

Frédéric Houvert & Fabio Viscogliosi, Trois Orphelins vs Dracaena, 2017, photocopie, 42×29,7cm. Vue de l’exposition Les Tournesols, Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux, Fabio Viscogliosi. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2017.

fermer
<p>Sehyong Yang,<em><strong> 73 cours Lafayette,</strong></em> 2016, sérigraphie sur boîte en plastique contenant deux peintures, trois teintures et un certificat imprimé sur papier  – multiple, 14 exemplaires – 6x6x6cm chaque. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Sehyong Yang, 73 cours Lafayette, 2016, sérigraphie sur boîte en plastique contenant deux peintures, trois teintures et un certificat imprimé sur papier  – multiple, 14 exemplaires – 6x6x6cm chaque. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Sehyong Yang,<em><strong> 73 cours Lafayette,</strong></em> 2016, sérigraphie sur boîte en plastique contenant deux peintures, trois teintures et un certificat imprimé sur papier  – multiple, 14 exemplaires – 6x6x6cm chaque. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Sehyong Yang, 73 cours Lafayette, 2016, sérigraphie sur boîte en plastique contenant deux peintures, trois teintures et un certificat imprimé sur papier  – multiple, 14 exemplaires – 6x6x6cm chaque. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

fermer
<p>Vue de l’exposition<em> Architecture d’un atome</em>, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon.</p>

Vue de l’exposition Architecture d’un atome, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon.

<p>Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon.</p>

Vue de l’exposition Architecture d’un atome, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon.

<p>Juliacks, <b><i>Chapitre 1 : La Ballade de Tribulations Compulsive</i></b> (détail), 2013-2014, encre, estampe monotype, aquarelle sur papier, 50x65cm, série de 34 dessins / impressions. Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Juliacks, Chapitre 1 : La Ballade de Tribulations Compulsive (détail), 2013-2014, encre, estampe monotype, aquarelle sur papier, 50x65cm, série de 34 dessins / impressions. Vue de l’exposition Architecture d’un atome, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Vue de l’exposition Architecture d’un atome, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Vue de l’exposition Architecture d’un atome, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Juliacks, <b><i>End Leaves</i></b>, acrylique, encre, terre sur toile, 288x159cm. Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Juliacks, End Leaves, acrylique, encre, terre sur toile, 288x159cm. Vue de l’exposition Architecture d’un atome, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Hayley Quentin, <b><i>The deep end</i></b>, 2015, peinture sur carton, dimensions variables. Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Hayley Quentin, The deep end, 2015, peinture sur carton, dimensions variables. Vue de l’exposition Architecture d’un atome, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Juliacks, <b><i>Vantaa & the Infinite Whistle</i></b>, 2012, vidéo, couleur, 5 min 06, Format original : 8mm, transféré en vidéo, série <i>Sifflet Infini</i>. Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Juliacks, Vantaa & the Infinite Whistle, 2012, vidéo, couleur, 5 min 06, Format original : 8mm, transféré en vidéo, série Sifflet Infini. Vue de l’exposition Architecture d’un atome, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Juliacks, <b><i>Lyon</i></b> <b><i>Sifflet Infini</i></b>, 2014, vidéo, couleur, 4 min 41, Format original : HD Video, série <i>Sifflet Infini</i>. Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Juliacks, Lyon Sifflet Infini, 2014, vidéo, couleur, 4 min 41, Format original : HD Video, série Sifflet Infini. Vue de l’exposition Architecture d’un atome, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Œuvre participative, <b><i>Les masques des conflits culturels</i></b>, installation et performance, carton, peinture, plume, élastique, dimensions variables. Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Œuvre participative, Les masques des conflits culturels, installation et performance, carton, peinture, plume, élastique, dimensions variables. Vue de l’exposition Architecture d’un atome, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Juliacks, <b><i>Architecture d’un atome</i></b>, 2015, film de fiction, couleur, 62 min, Format original : vidéo HAD, mini DV, 16mm et 8mm. Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Juliacks, Architecture d’un atome, 2015, film de fiction, couleur, 62 min, Format original : vidéo HAD, mini DV, 16mm et 8mm. Vue de l’exposition Architecture d’un atome, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Vue de l’exposition Architecture d’un atome, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Vue de l’exposition Architecture d’un atome, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Vue de l’exposition Architecture d’un atome, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Vue de l’exposition Architecture d’un atome, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Vue de l’exposition Architecture d’un atome, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Vue de l’exposition Architecture d’un atome, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Vue de l’exposition Architecture d’un atome, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

fermer
<p>Juliacks, <strong><em>Atlas </em></strong>(détail), 2015, multiple, papier journal, impression numérique en couleur, 37,5×25 cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016</p>

Juliacks, Atlas (détail), 2015, multiple, papier journal, impression numérique en couleur, 37,5×25 cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016

<p>Juliacks, <strong><em>Atlas</em></strong>, 2015, multiple, papier journal, impression numérique en couleur, 37,5×25 cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Juliacks, Atlas, 2015, multiple, papier journal, impression numérique en couleur, 37,5×25 cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Juliacks, <strong><em>Atlas</em></strong>, 2015, multiple, papier journal, impression numérique en couleur, 37,5×25 cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Juliacks, Atlas, 2015, multiple, papier journal, impression numérique en couleur, 37,5×25 cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Juliacks, <strong><em>Atlas </em></strong>(détail), 2015, multiple, papier journal, impression numérique en couleur, 37,5×25 cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016</p>

Juliacks, Atlas (détail), 2015, multiple, papier journal, impression numérique en couleur, 37,5×25 cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016

<p>Juliacks, <strong><em>Atlas </em></strong>(détail), 2015, multiple, papier journal, impression numérique en couleur, 37,5×25 cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016</p>

Juliacks, Atlas (détail), 2015, multiple, papier journal, impression numérique en couleur, 37,5×25 cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016

<p>Juliacks, <strong><em>Atlas </em></strong>(détail), 2015, multiple, papier journal, impression numérique en couleur, 37,5×25 cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016</p>

Juliacks, Atlas (détail), 2015, multiple, papier journal, impression numérique en couleur, 37,5×25 cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016

<p>Juliacks, <strong><em>Sans Titre</em></strong>, 2015, sac en tissu, sérigraphie, 35x41cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Juliacks, Sans Titre, 2015, sac en tissu, sérigraphie, 35x41cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Juliacks, <strong><em>Sans Titre </em></strong>(détail), 2015, sac en tissu, sérigraphie, 35x41cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Juliacks, Sans Titre (détail), 2015, sac en tissu, sérigraphie, 35x41cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Juliacks, <strong><em>Sans Titre </em></strong>(détail), 2015, sac en tissu, sérigraphie, 35x41cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Juliacks, Sans Titre (détail), 2015, sac en tissu, sérigraphie, 35x41cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Juliacks, <strong><em>Sans Titre</em></strong>, 2015, affiche, impression numérique en noir et blanc, A3. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Juliacks, Sans Titre, 2015, affiche, impression numérique en noir et blanc, A3. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Juliacks, <strong><em>Sans Titre</em></strong>, 2015, affiche, impression numérique en couleur, A3. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Juliacks, Sans Titre, 2015, affiche, impression numérique en couleur, A3. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>(De gauche à droite) : Juliacks, <strong><em>Sans Titre</em></strong>, 2015, affiche, impression numérique en noir et blanc, A3. Juliacks, <strong><em>Sans Titre</em></strong>, 2013, affiche, impression numérique en noir et blanc, A3. Juliacks, <strong><em>Sans Titre</em></strong>, 2015, affiche, impression numérique en couleur, A3. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

(De gauche à droite) : Juliacks, Sans Titre, 2015, affiche, impression numérique en noir et blanc, A3. Juliacks, Sans Titre, 2013, affiche, impression numérique en noir et blanc, A3. Juliacks, Sans Titre, 2015, affiche, impression numérique en couleur, A3. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Juliacks, <strong><em>Tableau Vivant</em></strong>, livret, papier, carton, impression numérique en noir et blanc, 20x14cm. Photo : JRM / Néon, 2012.</p>

Juliacks, Tableau Vivant, livret, papier, carton, impression numérique en noir et blanc, 20x14cm. Photo : JRM / Néon, 2012.

fermer
<p>Quentin Maussang, <b><i>Yo</i></b>, 2013,  feutre sur papier encadré, 26,5×32,5cm. Vue de l’exposition <i>Être une chose</i>, Néon, Lyon, 2014. Photo : Néon, 2013.</p>

Quentin Maussang, Yo, 2013,  feutre sur papier encadré, 26,5×32,5cm. Vue de l’exposition Être une chose, Néon, Lyon, 2014. Photo : Néon, 2013.

<p>Quentin Maussang, <b><i>Paresseux au fond de la jungle</i></b>, 2013, acrylique sur toile, 100x50cm. Vue de l’exposition <i>Être une chose</i>, Néon, Lyon, 2014. Photo : Néon, 2013.</p>

Quentin Maussang, Paresseux au fond de la jungle, 2013, acrylique sur toile, 100x50cm. Vue de l’exposition Être une chose, Néon, Lyon, 2014. Photo : Néon, 2013.

<p>Vue de l’exposition <em>Être une chose</em>, Néon, Lyon, 2014. Photo : Maxime Rizard / Néon, 2013.</p>

Vue de l’exposition Être une chose, Néon, Lyon, 2014. Photo : Maxime Rizard / Néon, 2013.

<p>Vue de l’exposition <em>Être une chose</em>, Néon, Lyon, 2014. Photo : Maxime Rizard / Néon, 2013.</p>

Vue de l’exposition Être une chose, Néon, Lyon, 2014. Photo : Maxime Rizard / Néon, 2013.

<p>Quentin Maussang, <b><i>Crépuscule</i></b>, 2013, acrylique sur toile, 80x60cm. Vue de l’exposition <i>Être une chose</i>, Néon, Lyon, 2014. Photo : Néon, 2013.</p>

Quentin Maussang, Crépuscule, 2013, acrylique sur toile, 80x60cm. Vue de l’exposition Être une chose, Néon, Lyon, 2014. Photo : Néon, 2013.

<p>Quentin Maussang, <b><i>Accident de la route</i></b>, 2013, coupure de presse encadrée, 20x15cm. Vue de l’exposition <i>Être une chose</i>, Néon, Lyon, 2014. Photo : Néon, 2013.</p>

Quentin Maussang, Accident de la route, 2013, coupure de presse encadrée, 20x15cm. Vue de l’exposition Être une chose, Néon, Lyon, 2014. Photo : Néon, 2013.

<p>(De gauche à droite) : Quentin Maussang, <b><i>La Nationale</i></b>, 2013, stylo bille, aquarelle et feutre, 29,7x21cm ; Quentin Maussang, <b><i>La bête</i></b>, 2013, stylo bille, aquarelle et feutre, 29,7x21cm. Vue de l’exposition <i>Être une chose</i>, Néon, Lyon, 2014. Photo : Néon, 2013.</p>

(De gauche à droite) : Quentin Maussang, La Nationale, 2013, stylo bille, aquarelle et feutre, 29,7x21cm ; Quentin Maussang, La bête, 2013, stylo bille, aquarelle et feutre, 29,7x21cm. Vue de l’exposition Être une chose, Néon, Lyon, 2014. Photo : Néon, 2013.

<p>Vue de l’exposition <em>Être une chose</em>, Néon, Lyon, 2014. Photo : Maxime Rizard / Néon, 2013.</p>

Vue de l’exposition Être une chose, Néon, Lyon, 2014. Photo : Maxime Rizard / Néon, 2013.

<p>Quentin Maussang, <b><i>Atmosphérique</i></b>, 2013, stylo bille, aquarelle et feutre, 32×23,5cm. Vue de l’exposition <i>Être une chose</i>, Néon, Lyon, 2014. Photo : Néon, 2013.</p>

Quentin Maussang, Atmosphérique, 2013, stylo bille, aquarelle et feutre, 32×23,5cm. Vue de l’exposition Être une chose, Néon, Lyon, 2014. Photo : Néon, 2013.

<p>Quentin Maussang, <b><i>Goodbye Farewell</i></b>, 2013, aquarelle et feutre encadrée, 31x26cm. Vue de l’exposition <i>Être une chose</i>, Néon, Lyon, 2014. Photo : Néon, 2013.</p>

Quentin Maussang, Goodbye Farewell, 2013, aquarelle et feutre encadrée, 31x26cm. Vue de l’exposition Être une chose, Néon, Lyon, 2014. Photo : Néon, 2013.

fermer
<p>Jean-Alain Corre, <strong><em>Generatorscape </em></strong>(détail), 2009, acide, graisse, lessive, moteur, compresseur, plastique, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>A Johnny Machine</em>, Néon, Lyon, 2009</p>

Jean-Alain Corre, Generatorscape (détail), 2009, acide, graisse, lessive, moteur, compresseur, plastique, dimensions variables. Vue de l’exposition A Johnny Machine, Néon, Lyon, 2009

<p>Jean-Alain Corre, <strong><em>Generatorscape </em></strong>(détail), 2009, acide, graisse, lessive, moteur, compresseur, plastique, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>A Johnny Machine</em>, Néon, Lyon, 2009.</p>

Jean-Alain Corre, Generatorscape (détail), 2009, acide, graisse, lessive, moteur, compresseur, plastique, dimensions variables. Vue de l’exposition A Johnny Machine, Néon, Lyon, 2009.

<p>Jean-Alain Corre, <strong><em>Generatorscape </em></strong>(détail), 2009, acide, graisse, lessive, moteur, compresseur, plastique, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>A Johnny Machine</em>, Néon, Lyon, 2009.</p>

Jean-Alain Corre, Generatorscape (détail), 2009, acide, graisse, lessive, moteur, compresseur, plastique, dimensions variables. Vue de l’exposition A Johnny Machine, Néon, Lyon, 2009.

<p>Jean-Alain Corre, <strong><em>Generatorscape </em></strong>(détail), 2009, acide, graisse, lessive, moteur, compresseur, plastique, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>A Johnny Machine</em>, Néon, Lyon, 2009</p>

Jean-Alain Corre, Generatorscape (détail), 2009, acide, graisse, lessive, moteur, compresseur, plastique, dimensions variables. Vue de l’exposition A Johnny Machine, Néon, Lyon, 2009

<p>Jean-Alain Corre, <strong><em>Generatorscape </em></strong>(détail), 2009, acide, graisse, lessive, moteur, compresseur, plastique, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>A Johnny Machine</em>, Néon, Lyon, 2009.</p>

Jean-Alain Corre, Generatorscape (détail), 2009, acide, graisse, lessive, moteur, compresseur, plastique, dimensions variables. Vue de l’exposition A Johnny Machine, Néon, Lyon, 2009.

<p>Jean-Alain Corre, <strong><em>Generatorscape </em></strong>(détail), 2009, acide, graisse, lessive, moteur, compresseur, plastique, dimensions variables & Jean-Alain Corre, <strong><em>Driller-Killer</em></strong>, 2009 chaussure, gingembre, vis, pointure 43. Vue de l’exposition <em>A Johnny Machine</em>, Néon, Lyon, 2009.</p>

Jean-Alain Corre, Generatorscape (détail), 2009, acide, graisse, lessive, moteur, compresseur, plastique, dimensions variables & Jean-Alain Corre, Driller-Killer, 2009 chaussure, gingembre, vis, pointure 43. Vue de l’exposition A Johnny Machine, Néon, Lyon, 2009.

<p>Jean-Alain Corre, <strong><em>Generatorscape </em></strong>(détail), 2009, acide, graisse, lessive, moteur, compresseur, plastique, dimensions variables & Jean-Alain Corre, <strong><em>Driller-Killer</em></strong>, 2009 chaussure, gingembre, vis, pointure 43. Vue de l’exposition <em>A Johnny Machine</em>, Néon, Lyon, 2009</p>

Jean-Alain Corre, Generatorscape (détail), 2009, acide, graisse, lessive, moteur, compresseur, plastique, dimensions variables & Jean-Alain Corre, Driller-Killer, 2009 chaussure, gingembre, vis, pointure 43. Vue de l’exposition A Johnny Machine, Néon, Lyon, 2009

<p>Jean-Alain Corre, Psycho Building, 2009, gingembre, vis, citron, 60x25x40cm. Vue de l’exposition <em>A Johnny Machine</em>, Néon, Lyon, 2009.</p>

Jean-Alain Corre, Psycho Building, 2009, gingembre, vis, citron, 60x25x40cm. Vue de l’exposition A Johnny Machine, Néon, Lyon, 2009.

<p>Jean-Alain Corre, Psycho Building, 2009, gingembre, vis, citron, 60x25x40cm. Vue de l’exposition <em>A Johnny Machine</em>, Néon, Lyon, 2009.</p>

Jean-Alain Corre, Psycho Building, 2009, gingembre, vis, citron, 60x25x40cm. Vue de l’exposition A Johnny Machine, Néon, Lyon, 2009.

<p>Jean-Alain Corre, <strong><em>Johnny à l’usine</em></strong> (détail), 2009, texte, papier, vis, A4x7cm. Vue de l’exposition <em>A Johnny Machine</em>, Néon, Lyon, 2009.</p>

Jean-Alain Corre, Johnny à l’usine (détail), 2009, texte, papier, vis, A4x7cm. Vue de l’exposition A Johnny Machine, Néon, Lyon, 2009.

fermer