Actualité,

Pedro Barateiro
Dancing in the Studio
10.02.17 › 15.04.17
vernissage : 09.02.17 – 19h

Pedro Barateiro
Dancing in the Studio
10.02.17 › 15.04.17
vernissage : 09.02.17 – 19h

Pedro Barateiro
Dancing in the Studio
10.02.17 › 15.04.17
vernissage : 09.02.17 – 19h

fermer

Blind Lemon
2013
Sébastien Maloberti

zoom

Commune
18.05.11 › 04.06.11
Commune

zoom

06.11.10 › 20.11.10
Nicolas Fenouillat

zoom
<p>Sebastien Maloberti, <strong><em>Blind Lemon</em></strong>, 2013, publication, 21×29,7cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Sebastien Maloberti, Blind Lemon, 2013, publication, 21×29,7cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Sebastien Maloberti, <strong><em>Blind Lemon</em></strong>, 2013, publication, 21×29,7cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Sebastien Maloberti, Blind Lemon, 2013, publication, 21×29,7cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Sebastien Maloberti, <strong><em>Blind Lemon</em></strong>, 2013, publication, 21×29,7cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Sebastien Maloberti, Blind Lemon, 2013, publication, 21×29,7cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Sebastien Maloberti, <strong><em>Blind Lemon</em></strong>, 2013, publication, 21×29,7cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Sebastien Maloberti, Blind Lemon, 2013, publication, 21×29,7cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Sebastien Maloberti, <strong><em>Blind Lemon</em></strong>, 2013, publication, 21×29,7cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Sebastien Maloberti, Blind Lemon, 2013, publication, 21×29,7cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

fermer
<p>Commune, <strong><em>Sans titre (la nuit brûlera jusqu’à l’aube)</em></strong>, 2011, technique mixte. Vue de l’exposition <em>Commune</em>, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon, 2011.</p>

Commune, Sans titre (la nuit brûlera jusqu’à l’aube), 2011, technique mixte. Vue de l’exposition Commune, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon, 2011.

<p>Commune, <strong><em>Sans titre (la nuit brûlera jusqu’à l’aube)</em></strong>, 2011, technique mixte. Vue de l’exposition <em>Commune</em>, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon, 2011.</p>

Commune, Sans titre (la nuit brûlera jusqu’à l’aube), 2011, technique mixte. Vue de l’exposition Commune, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon, 2011.

<p>Commune, <strong><em>Sans titre (la nuit brûlera jusqu’à l’aube)</em></strong>, 2011, technique mixte. Vue de l’exposition <em>Commune</em>, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon, 2011.</p>

Commune, Sans titre (la nuit brûlera jusqu’à l’aube), 2011, technique mixte. Vue de l’exposition Commune, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon, 2011.

<p>Commune, <strong><em>J’ai un pogona, donc je ne sais si les blattes lui iront aussi bien que les grillons</em></strong>, 2011, grillons. Vue de l’exposition <em>Commune</em>, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon, 2011.</p>

Commune, J’ai un pogona, donc je ne sais si les blattes lui iront aussi bien que les grillons, 2011, grillons. Vue de l’exposition Commune, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon, 2011.

<p>Commune, <strong><em>J’ai un pogona, donc je ne sais si les blattes lui iront aussi bien que les grillons</em></strong>, 2011, grillons. Vue de l’exposition <em>Commune</em>, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon, 2011.</p>

Commune, J’ai un pogona, donc je ne sais si les blattes lui iront aussi bien que les grillons, 2011, grillons. Vue de l’exposition Commune, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon, 2011.

<p>Commune, <strong><em>J’ai un pogona, donc je ne sais si les blattes lui iront aussi bien que les grillons</em></strong>, 2011, grillons. Vue de l’exposition <em>Commune</em>, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon, 2011.</p>

Commune, J’ai un pogona, donc je ne sais si les blattes lui iront aussi bien que les grillons, 2011, grillons. Vue de l’exposition Commune, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon, 2011.

<p>Vue du concert à l’occasion de l’exposition <em>Commune</em>, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon, 2011.</p>

Vue du concert à l’occasion de l’exposition Commune, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon, 2011.

<p>Vue du concert à l’occasion de l’exposition <em>Commune</em>, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon, 2011.</p>

Vue du concert à l’occasion de l’exposition Commune, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon, 2011.

fermer
<p>Vue de l’exposition de Nicolas Fenouillat, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Vue de l’exposition de Nicolas Fenouillat, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Vue de l’exposition de Nicolas Fenouillat, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Vue de l’exposition de Nicolas Fenouillat, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Nicolas Fenouillat, <strong><em>Gradin (comment regarder un concert sur les toits)</em></strong>, 2010, impression jet d’encre sur papier velvet, 841x1189mm. Vue de l’exposition de Nicolas Fenouillat, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Nicolas Fenouillat, Gradin (comment regarder un concert sur les toits), 2010, impression jet d’encre sur papier velvet, 841x1189mm. Vue de l’exposition de Nicolas Fenouillat, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>(De gauche à droite) : Nicolas Fenouillat, <strong><em>Hélices</em></strong>, 2010, tom de batterie (12, 13, 16 pouces), peinture, tendeur élastique, <strong><em>Gradin (comment regarder un concert sur les toits)</em></strong>, 2010, impression jet d’encre sur papier velvet, 841x1189mm, <strong><em>Mes premières baguettes</em></strong>, 2010, bronze. Vue de l’exposition de Nicolas Fenouillat, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

(De gauche à droite) : Nicolas Fenouillat, Hélices, 2010, tom de batterie (12, 13, 16 pouces), peinture, tendeur élastique, Gradin (comment regarder un concert sur les toits), 2010, impression jet d’encre sur papier velvet, 841x1189mm, Mes premières baguettes, 2010, bronze. Vue de l’exposition de Nicolas Fenouillat, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Nicolas Fenouillat, <strong><em>Mes premières baguettes</em></strong>, 2010, bronze. Vue de l’exposition de Nicolas Fenouillat, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Nicolas Fenouillat, Mes premières baguettes, 2010, bronze. Vue de l’exposition de Nicolas Fenouillat, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Nicolas Fenouillat, <strong><em>Hélices</em></strong>, 2010, tom de batterie (12, 13, 16 pouces), peinture, tendeur élastique. Vue de l’exposition de Nicolas Fenouillat, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Nicolas Fenouillat, Hélices, 2010, tom de batterie (12, 13, 16 pouces), peinture, tendeur élastique. Vue de l’exposition de Nicolas Fenouillat, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Vue de l’exposition de Nicolas Fenouillat, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Vue de l’exposition de Nicolas Fenouillat, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Vue de la performance <em>Richard III</em> de Rafaël Defour et Nicolas Fenouillat lors de l’exposition de Nicolas Fenouillat, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Vue de la performance Richard III de Rafaël Defour et Nicolas Fenouillat lors de l’exposition de Nicolas Fenouillat, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Vue de la performance <em>Richard III</em> de Rafaël Defour et Nicolas Fenouillat lors de l’exposition de Nicolas Fenouillat, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Vue de la performance Richard III de Rafaël Defour et Nicolas Fenouillat lors de l’exposition de Nicolas Fenouillat, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Vue de la performance <em>Richard III</em> de Rafaël Defour et Nicolas Fenouillat lors de l’exposition de Nicolas Fenouillat, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Vue de la performance Richard III de Rafaël Defour et Nicolas Fenouillat lors de l’exposition de Nicolas Fenouillat, Néon, Lyon, 2010. Photo : Maxime Rizard / Néon.

fermer