Actualité,

Nouveaux horaires : 17h > 21h

New opening hours : 5pm > 9pm

Adrien Vescovi
For The Memory Of a Live Time

16.09.17 › 20.01.18
vernissage : 16.09.17 – 15h

Adrien Vescovi
For The Memory Of a Live Time
(vue de l’exposition, sept. 2017)

info fr (pdf) / info eng (pdf)
images (tumblr artiste)
events & like (fb)

Adrien Vescovi
For The Memory Of a Live Time
(vue de l’exposition, sept. 2017)

info fr (pdf) / info eng (pdf)
images (tumblr artiste)
events & like (fb)

Adrien Vescovi
For The Memory Of a Live Time
(vue d’atelier, août 2017)

info fr (pdf) / info eng (pdf)
images (tumblr artiste)
events & like (fb)

fermer

Very Small Deal #12
Image non balayée, 2016
Benjamin Collet

zoom

Résident II
08.09.12 › 09.02.14
Benjamin Collet & Pierre Gaignard

zoom

Welcome to flowing land
26.04.12 › 19.05.12
Exposition collective

zoom
<p>Benjamin Collet<em>, Very small deal #12,<strong> Image non balayée</strong></em>, 2016, diptyque, photocopie, A4, 60 exemplaires numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Benjamin Collet, Very small deal #12, Image non balayée, 2016, diptyque, photocopie, A4, 60 exemplaires numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Benjamin Collet<em>, Very small deal #12,<strong> Image non balayée </strong></em>(détail), 2016, diptyque, photocopie, A4, 60 exemplaires numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Benjamin Collet, Very small deal #12, Image non balayée (détail), 2016, diptyque, photocopie, A4, 60 exemplaires numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Benjamin Collet<em>, Very small deal #12,<strong> Image non balayée </strong></em>(détail), 2016, dyptique, photocopie, A4, 60 exemplaires numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Benjamin Collet, Very small deal #12, Image non balayée (détail), 2016, dyptique, photocopie, A4, 60 exemplaires numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Benjamin Collet<em>, Very small deal #12,<strong> Image non balayée </strong></em>(détail), 2016, dyptique, photocopie, A4, 60 exemplaires numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Benjamin Collet, Very small deal #12, Image non balayée (détail), 2016, dyptique, photocopie, A4, 60 exemplaires numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Benjamin Collet<em>, Very small deal #12,<strong> Image non balayée </strong></em>(détail), 2016, dyptique, photocopie, A4, 60 exemplaires numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Benjamin Collet, Very small deal #12, Image non balayée (détail), 2016, dyptique, photocopie, A4, 60 exemplaires numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Benjamin Collet<em>, Very small deal #12,<strong> Image non balayée </strong></em>(détail), 2016, dyptique, photocopie, A4, 60 exemplaires numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Benjamin Collet, Very small deal #12, Image non balayée (détail), 2016, dyptique, photocopie, A4, 60 exemplaires numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

fermer
<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard feat. Wade Guyton & Kelley Walker, <strong><em>Rihanna et Nicki ne seront jamais nos girlfriends</em></strong>, 2013, peinture, bombes aérosol, boîtes de conserve. <em>Etudes pour un multiplex décomplexé (</em>Etude #11), résidence de Benjamin Collet & Pierre Gaignard chez Néon, 2012 et 2014. Photo : Benjamin Collet & Pierre Gaignard / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard feat. Wade Guyton & Kelley Walker, Rihanna et Nicki ne seront jamais nos girlfriends, 2013, peinture, bombes aérosol, boîtes de conserve. Etudes pour un multiplex décomplexé (Etude #11), résidence de Benjamin Collet & Pierre Gaignard chez Néon, 2012 et 2014. Photo : Benjamin Collet & Pierre Gaignard / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard feat. Christopher Wool, <strong><em>Rather Ripped</em></strong>, 2013, peinture, noix de coco, sérigraphie sur vitre. <em>Etudes pour un multiplex décomplexé (</em>Etude #12), résidence de Benjamin Collet & Pierre Gaignard chez Néon, 2012 et 2014. Photo : Benjamin Collet & Pierre Gaignard / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard feat. Christopher Wool, Rather Ripped, 2013, peinture, noix de coco, sérigraphie sur vitre. Etudes pour un multiplex décomplexé (Etude #12), résidence de Benjamin Collet & Pierre Gaignard chez Néon, 2012 et 2014. Photo : Benjamin Collet & Pierre Gaignard / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard feat. Alexander McQueen, <strong><em>Flotter sur le porteur et l’ombrage</em></strong>, 2013, peinture, dessin sur papier, cadre. <em>Etudes pour un multiplex décomplexé (</em>Etude #14), résidence de Benjamin Collet & Pierre Gaignard chez Néon, 2012 et 2014. Photo : Benjamin Collet & Pierre Gaignard / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard feat. Alexander McQueen, Flotter sur le porteur et l’ombrage, 2013, peinture, dessin sur papier, cadre. Etudes pour un multiplex décomplexé (Etude #14), résidence de Benjamin Collet & Pierre Gaignard chez Néon, 2012 et 2014. Photo : Benjamin Collet & Pierre Gaignard / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard feat. Panamarenko, <strong><em>Manuel illustré pour idéaliste isolé</em></strong>, 2013, peinture, dessin sur papier, cadre. <em>Etudes pour un multiplex décomplexé (</em>Etude #13), résidence de Benjamin Collet & Pierre Gaignard chez Néon, 2012 et 2014. Photo : Benjamin Collet & Pierre Gaignard / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard feat. Panamarenko, Manuel illustré pour idéaliste isolé, 2013, peinture, dessin sur papier, cadre. Etudes pour un multiplex décomplexé (Etude #13), résidence de Benjamin Collet & Pierre Gaignard chez Néon, 2012 et 2014. Photo : Benjamin Collet & Pierre Gaignard / Néon.

fermer
<p>Sophie Dejode & Bertrand Lacombe, <strong><em>The great gold rush</em></strong>, 2012, techniques mixtes, 205x200x180cm. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Sophie Dejode & Bertrand Lacombe, The great gold rush, 2012, techniques mixtes, 205x200x180cm. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Sophie Dejode & Bertrand Lacombe, <strong><em>The great gold rush</em></strong>, 2012, techniques mixtes, 205x200x180cm. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Sophie Dejode & Bertrand Lacombe, The great gold rush, 2012, techniques mixtes, 205x200x180cm. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard, <strong><em>Etude pour un multiplexe décomplexé</em></strong>, 2012, contreplaqué, bois de coffrage, écran plat, lecteur dvd, vidéo projecteur, système son, dimensions variables, ici : 160x505x90cm + 140x145x95cm. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard, Etude pour un multiplexe décomplexé, 2012, contreplaqué, bois de coffrage, écran plat, lecteur dvd, vidéo projecteur, système son, dimensions variables, ici : 160x505x90cm + 140x145x95cm. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard, <strong><em>Outils pour une future réforme de l’unité de mesure</em></strong>, 2011, bois et vis, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard, Outils pour une future réforme de l’unité de mesure, 2011, bois et vis, dimensions variables. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard, <strong><em>Etude pour un multiplexe décomplexé</em></strong>, 2012, contreplaqué, bois de coffrage, écran plat, lecteur dvd, vidéo projecteur, système son, dimensions variables, ici : 160x505x90cm + 140x145x95cm. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard, Etude pour un multiplexe décomplexé, 2012, contreplaqué, bois de coffrage, écran plat, lecteur dvd, vidéo projecteur, système son, dimensions variables, ici : 160x505x90cm + 140x145x95cm. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard, <strong><em>Flowing land</em></strong>, 2011, film full HD, durée variables, ici : 4min. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard, Flowing land, 2011, film full HD, durée variables, ici : 4min. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard, <strong><em>Flowing land</em></strong>, 2011, film full HD, durée variables, ici : 4min. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard, Flowing land, 2011, film full HD, durée variables, ici : 4min. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard, <strong><em>Flowing land</em></strong>, 2011, film full HD, durée variables, ici : 4min. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard, Flowing land, 2011, film full HD, durée variables, ici : 4min. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard, <strong><em>Flowing land</em></strong>, 2011, film full HD, durée variables, ici : 4min. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard, Flowing land, 2011, film full HD, durée variables, ici : 4min. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard, <strong><em>Etude pour un multiplexe décomplexé</em></strong>, 2012, contreplaqué, bois de coffrage, écran plat, lecteur dvd, vidéo projecteur, système son, dimensions variables, ici : 160x505x90cm + 140x145x95cm. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard, Etude pour un multiplexe décomplexé, 2012, contreplaqué, bois de coffrage, écran plat, lecteur dvd, vidéo projecteur, système son, dimensions variables, ici : 160x505x90cm + 140x145x95cm. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard, <strong><em>Cuatico – the third district</em></strong>, 2012, film 720p, 4min30. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard, Cuatico – the third district, 2012, film 720p, 4min30. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard, <strong><em>Cuatico – the third district</em></strong>, 2012, film 720p, 4min30. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard, Cuatico – the third district, 2012, film 720p, 4min30. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard, <strong><em>Cuatico – the third district</em></strong>, 2012, film 720p, 4min30. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard, Cuatico – the third district, 2012, film 720p, 4min30. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard, <strong><em>Suprême Eldorado</em></strong>, 2012, bois, réfrigirateur, bières. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard, Suprême Eldorado, 2012, bois, réfrigirateur, bières. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard, <strong><em>Suprême Eldorado</em></strong>, 2012, bois, réfrigirateur, bières. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard, Suprême Eldorado, 2012, bois, réfrigirateur, bières. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard, <strong><em>Etude pour un multiplexe décomplexé</em></strong>, 2012, bois de maquette, vert d’incrustation, tv, lecteur dvd, dimensions variables, ici : 75x100x149cm. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard, Etude pour un multiplexe décomplexé, 2012, bois de maquette, vert d’incrustation, tv, lecteur dvd, dimensions variables, ici : 75x100x149cm. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard, <strong><em>Etude pour un multiplexe décomplexé</em></strong>, 2012, bois de maquette, vert d’incrustation, tv, lecteur dvd, dimensions variables, ici : 75x100x149cm. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard, Etude pour un multiplexe décomplexé, 2012, bois de maquette, vert d’incrustation, tv, lecteur dvd, dimensions variables, ici : 75x100x149cm. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard, <strong><em>Etude pour un multiplexe décomplexé</em></strong>, 2012, bois de maquette, vert d’incrustation, tv, lecteur dvd, dimensions variables, ici : 75x100x149cm. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard, Etude pour un multiplexe décomplexé, 2012, bois de maquette, vert d’incrustation, tv, lecteur dvd, dimensions variables, ici : 75x100x149cm. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

fermer