Actualité,

Actuellement dans La Boîte !

Now at La Boîte !

Hugo Laporte
Les mains de l’abîme
17.05 > 15.08.2018

Hugo Laporte
Les mains de l’abîme
17.05 > 15.08.2018

Hugo Laporte
Les mains de l’abîme
17.05 > 15.08.2018

En ce moment à La Galerie !

Now at La Galerie !

Triangles
05.04 > 26.05.2018
Conversations Montréal I Lyon

une proposition de la Galerie B-312 (Montréal, Canada)

Commissaires :
Marthe Carrier
Chloé Grondeau

Triangles – Conversations Montréal I Lyon
Info fr (pdf)

Conversations Montréal I Lyon
Programme complet (pdf)
Dossier de Presse (pdf)

Triangles a bénéficié du soutien de ViewSonic, Fixart, et Ricard.

Conversations Montréal I Lyon a bénéficié du soutien du CAC, du CAM, du CALQ et du MRIF du Québec

fermer

No More…
22.12.2017 › 21.03.2018
Damir Radović

zoom

For The Memory Of a Live Time
16.09.2017 › 20.01.2018
Adrien Vescovi

zoom

Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite
28.11.13
Juliacks

zoom

By Bye Amazonas (around the bend)
10.09.13 › 09.11.13
Lee Jaffe

zoom

Mute
11.09.11 › 15.09.11
Hugo Pernet & Hugo Schüwer-Boss

zoom

Markus Müller
19.11.09>16.01.10
Horoscope

zoom

Jean-Alain Corre
12.09.09 >24.10.09
A Johnny Machine

zoom
<p>Damir Radović, <strong><em>No More…</em></strong>, 2017 – banderoles imprimées – Dimensions variables, ici : 14 pièces, 70x500cm chacune. Vue de l’exposition, <em>No More…</em>, Néon, Lyon, 2017. Photo : Anne Simonnot, 2017.</p>

Damir Radović, No More…, 2017 – banderoles imprimées – Dimensions variables, ici : 14 pièces, 70x500cm chacune. Vue de l’exposition, No More…, Néon, Lyon, 2017. Photo : Anne Simonnot, 2017.

<p>Damir Radović, <strong><em>No More…</em></strong>, 2017 – banderoles imprimées – Dimensions variables, ici : 14 pièces, 70x500cm chacune. Vue de l’exposition, <em>No More…</em>, Néon, Lyon, 2017. Photo : Anne Simonnot, 2017.</p>

Damir Radović, No More…, 2017 – banderoles imprimées – Dimensions variables, ici : 14 pièces, 70x500cm chacune. Vue de l’exposition, No More…, Néon, Lyon, 2017. Photo : Anne Simonnot, 2017.

<p>Damir Radović, <strong><em>No More…</em></strong>, 2017 – banderoles imprimées – Dimensions variables, ici : 14 pièces, 70x500cm chacune. Vue de l’exposition, <em>No More…</em>, Néon, Lyon, 2017. Photo : Anne Simonnot, 2017.</p>

Damir Radović, No More…, 2017 – banderoles imprimées – Dimensions variables, ici : 14 pièces, 70x500cm chacune. Vue de l’exposition, No More…, Néon, Lyon, 2017. Photo : Anne Simonnot, 2017.

<p>Damir Radović, <strong><em>No More…</em></strong>, 2017 – banderoles imprimées – Dimensions variables, ici : 14 pièces, 70x500cm chacune. Vue de l’exposition, <em>No More…</em>, Néon, Lyon, 2017. Photo : Anne Simonnot, 2017.</p>

Damir Radović, No More…, 2017 – banderoles imprimées – Dimensions variables, ici : 14 pièces, 70x500cm chacune. Vue de l’exposition, No More…, Néon, Lyon, 2017. Photo : Anne Simonnot, 2017.

<p>Damir Radović, <strong><em>No More…</em></strong>, 2017 – banderoles imprimées – Dimensions variables, ici : 14 pièces, 70x500cm chacune. Vue de l’exposition, <em>No More…</em>, Néon, Lyon, 2017. Photo : Anne Simonnot, 2017.</p>

Damir Radović, No More…, 2017 – banderoles imprimées – Dimensions variables, ici : 14 pièces, 70x500cm chacune. Vue de l’exposition, No More…, Néon, Lyon, 2017. Photo : Anne Simonnot, 2017.

fermer
<p>Adrien Vescovi, <strong><em>C.O.O.B.E.A.M.G.R.U.</em></strong>, 2017 – lin, teinture végétale (carotte sauvage, lichen) et minérale (ruffe), coloration aléatoire – 30 pièces de tissus et 3 ensembles sur châssis – dimensions variables. Vue de l’exposition <em>For The Memory Of a Live Time</em>, Néon, Lyon, 2017. Photo : Jules Roeser / Picabel, 2017.</p>

Adrien Vescovi, C.O.O.B.E.A.M.G.R.U., 2017 – lin, teinture végétale (carotte sauvage, lichen) et minérale (ruffe), coloration aléatoire – 30 pièces de tissus et 3 ensembles sur châssis – dimensions variables. Vue de l’exposition For The Memory Of a Live Time, Néon, Lyon, 2017. Photo : Jules Roeser / Picabel, 2017.

<p>Adrien Vescovi,<strong><em> June to August 2017</em></strong>, 2017 – décoctions (carotte sauvage, lichen, ruffe) sur papier – 36 pièces – 48x36cm. Vue de l’exposition <em>For The Memory Of a Live Time</em>, Néon, Lyon, 2017. Photo : Jules Roeser / Picabel, 2017.</p>

Adrien Vescovi, June to August 2017, 2017 – décoctions (carotte sauvage, lichen, ruffe) sur papier – 36 pièces – 48x36cm. Vue de l’exposition For The Memory Of a Live Time, Néon, Lyon, 2017. Photo : Jules Roeser / Picabel, 2017.

<p>Adrien Vescovi, <strong><em>Mary</em></strong>, 2017 – 165x290cm. <strong><em>Bonny</em></strong>, 2017 – 160x279cm, <strong><em>Sharon</em></strong>, 2017 – 277x184cm – lin sur châssis, teinture végétale (carotte sauvage) et minérale (ruffe), coloration aléatoire, solarisation. Vue de l’exposition, <em>For The Memory Of a Live Time</em>, Néon, Lyon, 2017. Photo : Jules Roeser / Picabel, 2017.</p>

Adrien Vescovi, Mary, 2017 – 165x290cm. Bonny, 2017 – 160x279cm, Sharon, 2017 – 277x184cm – lin sur châssis, teinture végétale (carotte sauvage) et minérale (ruffe), coloration aléatoire, solarisation. Vue de l’exposition, For The Memory Of a Live Time, Néon, Lyon, 2017. Photo : Jules Roeser / Picabel, 2017.

<p>Adrien Vescovi, Vue de l’exposition <em>For The Memory Of a Live Time</em>, Néon, Lyon, 2017. Photo : Jules Roeser / Picabel, 2017.</p>

Adrien Vescovi, Vue de l’exposition For The Memory Of a Live Time, Néon, Lyon, 2017. Photo : Jules Roeser / Picabel, 2017.

<p>Adrien Vescovi, <strong><em>C.O.O.B.E.A.M.G.R.U.</em></strong>, 2017 – lin, teinture végétale (carotte sauvage, lichen) et minérale (ruffe), coloration aléatoire – 30 pièces de tissus et 3 ensembles sur châssis – dimensions variables. Vue de l’exposition <em>For The Memory Of a Live Time</em>, Néon, Lyon, 2017. Photo : Jules Roeser / Picabel, 2017.</p>

Adrien Vescovi, C.O.O.B.E.A.M.G.R.U., 2017 – lin, teinture végétale (carotte sauvage, lichen) et minérale (ruffe), coloration aléatoire – 30 pièces de tissus et 3 ensembles sur châssis – dimensions variables. Vue de l’exposition For The Memory Of a Live Time, Néon, Lyon, 2017. Photo : Jules Roeser / Picabel, 2017.

<p>Adrien Vescovi, <strong><em>C.O.O.B.E.A.M.G.R.U.</em></strong>, 2017 – lin, teinture végétale (carotte sauvage, lichen) et minérale (ruffe), coloration aléatoire – 30 pièces de tissus et 3 ensembles sur châssis – dimensions variables. <strong><em>Sans titre</em></strong>, 2017 – Décoctions (carotte sauvage, lichen, ruffe) en pot – 18 pièces – dimensions variables. Vue de l’exposition <em>For The Memory Of a Live Time</em>, Néon, Lyon, 2017. Photo : Jules Roeser / Picabel, 2017.</p>

Adrien Vescovi, C.O.O.B.E.A.M.G.R.U., 2017 – lin, teinture végétale (carotte sauvage, lichen) et minérale (ruffe), coloration aléatoire – 30 pièces de tissus et 3 ensembles sur châssis – dimensions variables. Sans titre, 2017 – Décoctions (carotte sauvage, lichen, ruffe) en pot – 18 pièces – dimensions variables. Vue de l’exposition For The Memory Of a Live Time, Néon, Lyon, 2017. Photo : Jules Roeser / Picabel, 2017.

<p>Adrien Vescovi, <strong><em>Sans titre</em></strong>, 2017 – Décoctions (carotte sauvage, lichen, ruffe) en pot – 18 pièces- dimensions variables. Vue de l’exposition <em>For The Memory Of a Live Time</em>, Néon, Lyon, 2017. Photo : Jules Roeser / Picabel, 2017.</p>

Adrien Vescovi, Sans titre, 2017 – Décoctions (carotte sauvage, lichen, ruffe) en pot – 18 pièces- dimensions variables. Vue de l’exposition For The Memory Of a Live Time, Néon, Lyon, 2017. Photo : Jules Roeser / Picabel, 2017.

<p>Adrien Vescovi, <strong><em>C.O.O.B.E.A.M.G.R.U.</em></strong>, 2017 – lin, teinture végétale (carotte sauvage, lichen) et minérale (ruffe), coloration aléatoire – 30 pièces de tissus et 3 ensembles sur châssis – dimensions variables. Vue de l’exposition <em>For The Memory Of a Live Time</em>, Néon, Lyon, 2017. Photo : Jules Roeser / Picabel, 2017.</p>

Adrien Vescovi, C.O.O.B.E.A.M.G.R.U., 2017 – lin, teinture végétale (carotte sauvage, lichen) et minérale (ruffe), coloration aléatoire – 30 pièces de tissus et 3 ensembles sur châssis – dimensions variables. Vue de l’exposition For The Memory Of a Live Time, Néon, Lyon, 2017. Photo : Jules Roeser / Picabel, 2017.

fermer
<p>Juliacks, <strong><em>Architecture d’un atome</em></strong> <strong><em>: Winnipeg whistles infinite</em></strong>, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement <em>Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.</p>

Juliacks, Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.

<p>Juliacks, <strong><em>Architecture d’un atome</em></strong> <strong><em>: Winnipeg whistles infinite</em></strong>, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement <em>Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.</p>

Juliacks, Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.

<p>Juliacks, <strong><em>Architecture d’un atome</em></strong> <strong><em>: Winnipeg whistles infinite</em></strong>, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement <em>Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.</p>

Juliacks, Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.

<p>Juliacks, <strong><em>Architecture d’un atome</em></strong> <strong><em>: Winnipeg whistles infinite</em></strong>, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement <em>Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.</p>

Juliacks, Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.

<p>Juliacks, <strong><em>Architecture d’un atome</em></strong> <strong><em>: Winnipeg whistles infinite</em></strong>, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement <em>Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.</p>

Juliacks, Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.

<p>Juliacks, <strong><em>Architecture d’un atome</em></strong> <strong><em>: Winnipeg whistles infinite</em></strong>, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement <em>Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.</p>

Juliacks, Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.

<p>Juliacks, <strong><em>Architecture d’un atome</em></strong> <strong><em>: Winnipeg whistles infinite</em></strong>, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement <em>Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite</em>, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.</p>

Juliacks, Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, 2013, performance, vidéo. Vue de l’évènement Architecture d’un atome : Winnipeg whistles infinite, Néon, Lyon, 2013. Photo : Néon, 2013.

fermer
<p>Lee Jaffe, <strong><em>By Bye Amazonas</em></strong> (détail), 2013, peinture à l’huile et à l’encaustique, écran vidéo 3D, jumelles trafiquées, haut- parleurs, 188×250 cm. Vue de l’exposition <em>By Bye Amazonas (around the bend),</em> Néon, Lyon, 2013. Photo : Lorenzo Acciai / Néon, 2013.</p>

Lee Jaffe, By Bye Amazonas (détail), 2013, peinture à l’huile et à l’encaustique, écran vidéo 3D, jumelles trafiquées, haut- parleurs, 188×250 cm. Vue de l’exposition By Bye Amazonas (around the bend), Néon, Lyon, 2013. Photo : Lorenzo Acciai / Néon, 2013.

<p>Lee Jaffe, <strong><em>around the bend</em></strong>, 2013, peinture à l’huile et à l’encaustique, pigments métalliques, écran vidéo haut-parleurs sur toile, 187x250cm. Vue de l’exposition <em>By Bye Amazonas (around the bend),</em> Néon, Lyon, 2013. Photo : Lorenzo Acciai / Néon, 2013.</p>

Lee Jaffe, around the bend, 2013, peinture à l’huile et à l’encaustique, pigments métalliques, écran vidéo haut-parleurs sur toile, 187x250cm. Vue de l’exposition By Bye Amazonas (around the bend), Néon, Lyon, 2013. Photo : Lorenzo Acciai / Néon, 2013.

<p>Lee Jaffe, <strong><em>Amazonas Infrared 2</em></strong>, 2013, impression couleur sur dibond et plexiglass, 122x163cm, édition en 5 exemplaires. Vue de l’exposition <em>By Bye Amazonas (around the bend),</em> Néon, Lyon, 2013. Photo : Lorenzo Acciai / Néon, 2013.</p>

Lee Jaffe, Amazonas Infrared 2, 2013, impression couleur sur dibond et plexiglass, 122x163cm, édition en 5 exemplaires. Vue de l’exposition By Bye Amazonas (around the bend), Néon, Lyon, 2013. Photo : Lorenzo Acciai / Néon, 2013.

<p>Vue de l’exposition <em>By Bye Amazonas (around the bend),</em> Néon, Lyon, 2013. Photo : Lorenzo Acciai / Néon, 2013.</p>

Vue de l’exposition By Bye Amazonas (around the bend), Néon, Lyon, 2013. Photo : Lorenzo Acciai / Néon, 2013.

<p>Lee Jaffe,<strong><em> Matou a Familia e Foi au Cinema</em></strong>, 2013, peinture à l’huile et à l’encaustique, pigments métalliques, haut-parleurs sur toile, 94x71cm. Vue de l’exposition <em>By Bye Amazonas (around the bend),</em> Néon, Lyon, 2013. Photo : Lorenzo Acciai / Néon, 2013.</p>

Lee Jaffe, Matou a Familia e Foi au Cinema, 2013, peinture à l’huile et à l’encaustique, pigments métalliques, haut-parleurs sur toile, 94x71cm. Vue de l’exposition By Bye Amazonas (around the bend), Néon, Lyon, 2013. Photo : Lorenzo Acciai / Néon, 2013.

<p>Lee jaffe, <strong><em>By Bye Amazonas (wallpaper)</em></strong>, 2013, papier peint, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>By Bye Amazonas (around the bend),</em> Néon, Lyon, 2013. Photo : Lorenzo Acciai / Néon, 2013.</p>

Lee jaffe, By Bye Amazonas (wallpaper), 2013, papier peint, dimensions variables. Vue de l’exposition By Bye Amazonas (around the bend), Néon, Lyon, 2013. Photo : Lorenzo Acciai / Néon, 2013.

<p>Lee jaffe, <strong><em>By Bye Amazonas (wallpaper)</em></strong>, 2013, papier peint, dimensions variables ; Lee Jaffe, <strong><em>By Bye Amazonas</em></strong> (détail),2013, peinture à l’huile et à l’encaustique, écran vidéo 3D, jumelles trafiquées, haut- parleurs, 188×250 cm. Vue de l’exposition <em>By Bye Amazonas (around the bend),</em> Néon, Lyon, 2013. Photo : Lorenzo Acciai / Néon, 2013.</p>

Lee jaffe, By Bye Amazonas (wallpaper), 2013, papier peint, dimensions variables ; Lee Jaffe, By Bye Amazonas (détail),2013, peinture à l’huile et à l’encaustique, écran vidéo 3D, jumelles trafiquées, haut- parleurs, 188×250 cm. Vue de l’exposition By Bye Amazonas (around the bend), Néon, Lyon, 2013. Photo : Lorenzo Acciai / Néon, 2013.

<p>Lee jaffe, <strong><em>By Bye Amazonas (wallpaper)</em></strong>, 2013, papier peint, dimensions variables ; Lee Jaffe, <strong><em>By Bye Amazonas</em></strong> (détail),2013, peinture à l’huile et à l’encaustique, écran vidéo 3D, jumelles trafiquées, haut- parleurs, 188×250 cm. Vue de l’exposition <em>By Bye Amazonas (around the bend),</em> Néon, Lyon, 2013. Photo : Lorenzo Acciai / Néon, 2013.</p>

Lee jaffe, By Bye Amazonas (wallpaper), 2013, papier peint, dimensions variables ; Lee Jaffe, By Bye Amazonas (détail),2013, peinture à l’huile et à l’encaustique, écran vidéo 3D, jumelles trafiquées, haut- parleurs, 188×250 cm. Vue de l’exposition By Bye Amazonas (around the bend), Néon, Lyon, 2013. Photo : Lorenzo Acciai / Néon, 2013.

<p>Lee Jaffe, <strong><em>By Bye Amazonas</em></strong> (détail), 2013, peinture à l’huile et à l’encaustique, écran vidéo 3D, jumelles trafiquées, haut- parleurs, 188×250 cm. Vue de l’exposition <em>By Bye Amazonas (around the bend),</em> Néon, Lyon, 2013. Photo : Lorenzo Acciai / Néon, 2013.</p>

Lee Jaffe, By Bye Amazonas (détail), 2013, peinture à l’huile et à l’encaustique, écran vidéo 3D, jumelles trafiquées, haut- parleurs, 188×250 cm. Vue de l’exposition By Bye Amazonas (around the bend), Néon, Lyon, 2013. Photo : Lorenzo Acciai / Néon, 2013.

<p>Vue de l’exposition <em>By Bye Amazonas (around the bend),</em> Néon, Lyon, 2013. Photo : Lorenzo Acciai / Néon, 2013.</p>

Vue de l’exposition By Bye Amazonas (around the bend), Néon, Lyon, 2013. Photo : Lorenzo Acciai / Néon, 2013.

<p>Lee Jaffe, <strong><em>Amazonas Infrared 1</em></strong>, 2013, impression couleur sur dibond et plexiglass, 122x163cm, édition en 5 exemplaires. Vue de l’exposition <em>By Bye Amazonas (around the bend),</em> Néon, Lyon, 2013. Photo : Lorenzo Acciai / Néon, 2013.</p>

Lee Jaffe, Amazonas Infrared 1, 2013, impression couleur sur dibond et plexiglass, 122x163cm, édition en 5 exemplaires. Vue de l’exposition By Bye Amazonas (around the bend), Néon, Lyon, 2013. Photo : Lorenzo Acciai / Néon, 2013.

fermer
<p>De gauche à droite : Hugo Pernet, <strong><em>The courage of others 2</em></strong>, 2011, acrylique sur toile, 120x120cm . Hugo Schüwer-Boss & Hugo Pernet, <strong><em>Backstage</em></strong>, 2011, impression lambda contre collée au mur ; Hugo Schüwer-Boss, <strong><em>The lost art of keeping a secret</em></strong>, 2008, acrylique sur toile, 40x40cm. Vue de l’exposition <em>Mute</em>, Néon, Lyon, 2011.  Photo : JAC / Néon.</p>

De gauche à droite : Hugo Pernet, The courage of others 2, 2011, acrylique sur toile, 120x120cm . Hugo Schüwer-Boss & Hugo Pernet, Backstage, 2011, impression lambda contre collée au mur ; Hugo Schüwer-Boss, The lost art of keeping a secret, 2008, acrylique sur toile, 40x40cm. Vue de l’exposition Mute, Néon, Lyon, 2011.  Photo : JAC / Néon.

<p>De gauche à droite: Hugo Pernet, <strong><em>Mono 3</em></strong>, 2011, acrylique sur toile, 150x150cm. Hugo Schüwer-Boss, <strong><em>Black Flag 3D</em></strong>, 2011, acrylique sur toile, 4 toiles de 40x120cm. Vue de l’exposition <em>Mute</em>, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.</p>

De gauche à droite: Hugo Pernet, Mono 3, 2011, acrylique sur toile, 150x150cm. Hugo Schüwer-Boss, Black Flag 3D, 2011, acrylique sur toile, 4 toiles de 40x120cm. Vue de l’exposition Mute, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.

<p>Hugo Pernet, <strong><em>Mono 3</em></strong>, 2011, acrylique sur toile, 150x150cm. Vue de l’exposition <em>Mute</em>, Néon, Lyon, 2011. Photo : Hugo Pernet / Néon.</p>

Hugo Pernet, Mono 3, 2011, acrylique sur toile, 150x150cm. Vue de l’exposition Mute, Néon, Lyon, 2011. Photo : Hugo Pernet / Néon.

<p>Hugo Schüwer-Boss, <strong><em>Black Flag 3D</em></strong>, 2011, acrylique sur toile, 4 toiles de 40x120cm. Vue de l’exposition <em>Mute</em>, Néon, Lyon, 2011. Photo : Cécile Meynier / Néon.</p>

Hugo Schüwer-Boss, Black Flag 3D, 2011, acrylique sur toile, 4 toiles de 40x120cm. Vue de l’exposition Mute, Néon, Lyon, 2011. Photo : Cécile Meynier / Néon.

<p>De gauche à droite : Hugo Schüwer-Boss, <strong><em>Black Flag 3D</em></strong>, 2011, acrylique sur toile, 4 toiles de 40x120cm. Hugo Schüwer-Boss, <strong><em>Black Flag</em></strong>, 2007, acrylique sur toile, 30x40cm. Hugo Schüwer-Boss, <strong><em>Rise above</em></strong>, 2011, acrylique sur toile, 100 cm de diamètre. Vue de l’exposition <em>Mute</em>, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.</p>

De gauche à droite : Hugo Schüwer-Boss, Black Flag 3D, 2011, acrylique sur toile, 4 toiles de 40x120cm. Hugo Schüwer-Boss, Black Flag, 2007, acrylique sur toile, 30x40cm. Hugo Schüwer-Boss, Rise above, 2011, acrylique sur toile, 100 cm de diamètre. Vue de l’exposition Mute, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.

<p>Hugo Schüwer-Boss & Hugo Pernet, <strong><em>Backstage</em></strong>, 2011, impression lambda contre collée au mur. Vue de l’exposition <em>Mute</em>, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.</p>

Hugo Schüwer-Boss & Hugo Pernet, Backstage, 2011, impression lambda contre collée au mur. Vue de l’exposition Mute, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.

<p>De gauche à droite : Hugo Schüwer-Boss, <strong><em>Sans titre</em></strong>, 2011, laque sur cymbale. Hugo Pernet, <strong><em>88</em></strong>, 2008, acrylique sur toile, 2 parties 27x19cm. Vue de l’exposition <em>Mute</em>, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.</p>

De gauche à droite : Hugo Schüwer-Boss, Sans titre, 2011, laque sur cymbale. Hugo Pernet, 88, 2008, acrylique sur toile, 2 parties 27x19cm. Vue de l’exposition Mute, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.

<p>Hugo Schüwer-Boss, <strong><em>Sans titre</em></strong>, 2011, laque sur cymbale. Vue de l’exposition <em>Mute</em>, Néon, Lyon, 2011.  Photo : Hugo Pernet / Néon.</p>

Hugo Schüwer-Boss, Sans titre, 2011, laque sur cymbale. Vue de l’exposition Mute, Néon, Lyon, 2011.  Photo : Hugo Pernet / Néon.

<p>De gauche à droite : Hugo Schüwer-Boss, <strong><em>The lost art of keeping a secret</em></strong>, 2008, acrylique sur toile, 40x40cm. Hugo Schüwer-Boss, <strong><em>Sans titre</em></strong>, 2011, laque sur cymbale. Vue de l’exposition <em>Mute</em>, Néon, Lyon, 2011.  Photo : JAC / Néon.</p>

De gauche à droite : Hugo Schüwer-Boss, The lost art of keeping a secret, 2008, acrylique sur toile, 40x40cm. Hugo Schüwer-Boss, Sans titre, 2011, laque sur cymbale. Vue de l’exposition Mute, Néon, Lyon, 2011.  Photo : JAC / Néon.

<p>Hugo Schüwer-Boss & Hugo Pernet, <strong><em>Backstage</em></strong>, 2011, impression lambda contre collée au mur. Vue de l’exposition <em>Mute</em>, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.</p>

Hugo Schüwer-Boss & Hugo Pernet, Backstage, 2011, impression lambda contre collée au mur. Vue de l’exposition Mute, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.

<p>De gauche à droite : Hugo Pernet, <strong><em>88</em></strong>, 2008, acrylique sur toile, 2 parties 27x19cm. Hugo Schüwer-Boss, <strong><em>Black Flag 3D</em></strong>, 2011, acrylique sur toile, 4 toiles de 40x120cm. Hugo Schüwer-Boss, <strong><em>Rise above</em></strong>, 2011, acrylique sur toile, 100 cm de diamètre. Vue de l’exposition <em>Mute</em>, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.</p>

De gauche à droite : Hugo Pernet, 88, 2008, acrylique sur toile, 2 parties 27x19cm. Hugo Schüwer-Boss, Black Flag 3D, 2011, acrylique sur toile, 4 toiles de 40x120cm. Hugo Schüwer-Boss, Rise above, 2011, acrylique sur toile, 100 cm de diamètre. Vue de l’exposition Mute, Néon, Lyon, 2011. Photo : JAC / Néon.

fermer
<p>Markus Muller, <strong><em>Horoscope </em></strong>(détail), 2009, huile sur contre-plaqué, 362x280x45cm. Vue de l’exposition <em>Horoscope</em>, Néon, Lyon, 2009. Photo : JAC</p>

Markus Muller, Horoscope (détail), 2009, huile sur contre-plaqué, 362x280x45cm. Vue de l’exposition Horoscope, Néon, Lyon, 2009. Photo : JAC

<p>Markus Muller, <strong><em>Horoscope</em></strong>, 2009, huile sur contre-plaqué, 362x280x45cm. Vue de l’exposition <em>Horoscope</em>, Néon, Lyon, 2009. Photo : JAC</p>

Markus Muller, Horoscope, 2009, huile sur contre-plaqué, 362x280x45cm. Vue de l’exposition Horoscope, Néon, Lyon, 2009. Photo : JAC

<p>(De gauche à droite) : Markus Muller, <strong><em>Horoscope </em></strong>(détail), 2009, huile sur contre-plaqué, 362x280x45cm. Markus Muller, <strong><em>Right Angle</em></strong>, 2009, bois, acrylique sur panneaux agglomérés, 235x291x3,5cm. Vue de l’exposition <em>Horoscope</em>, Néon, Lyon, 2009. Photo : JAC</p>

(De gauche à droite) : Markus Muller, Horoscope (détail), 2009, huile sur contre-plaqué, 362x280x45cm. Markus Muller, Right Angle, 2009, bois, acrylique sur panneaux agglomérés, 235x291x3,5cm. Vue de l’exposition Horoscope, Néon, Lyon, 2009. Photo : JAC

<p>Markus Muller, <strong><em>Right Angle</em></strong>, 2009, bois, acrylique sur panneaux agglomérés, 235x291x3,5cm. Vue de l’exposition <em>Horoscope</em>, Néon, Lyon, 2009. Photo : JAC</p>

Markus Muller, Right Angle, 2009, bois, acrylique sur panneaux agglomérés, 235x291x3,5cm. Vue de l’exposition Horoscope, Néon, Lyon, 2009. Photo : JAC

<p>Markus Muller, <strong>Glass Table</strong>, 2009, acrylique sur bois et panneaux agglomérés, dimensions variables. Vue de l’exposition Horoscope, Néon, Lyon, 2009. Photo : JAC</p>

Markus Muller, Glass Table, 2009, acrylique sur bois et panneaux agglomérés, dimensions variables. Vue de l’exposition Horoscope, Néon, Lyon, 2009. Photo : JAC

<p>Markus Muller, <strong><em>Glass Table</em></strong>, 2009, acrylique sur bois et panneaux agglomérés, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>Horoscope</em>, Néon, Lyon, 2009. Photo : JAC</p>

Markus Muller, Glass Table, 2009, acrylique sur bois et panneaux agglomérés, dimensions variables. Vue de l’exposition Horoscope, Néon, Lyon, 2009. Photo : JAC

<p>Markus Muller, <strong><em>Glass Table</em></strong>, 2009, acrylique sur bois et panneaux agglomérés, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>Horoscope</em>, Néon, Lyon, 2009. Photo : JAC</p>

Markus Muller, Glass Table, 2009, acrylique sur bois et panneaux agglomérés, dimensions variables. Vue de l’exposition Horoscope, Néon, Lyon, 2009. Photo : JAC

fermer
<p>Jean-Alain Corre, <strong><em>Generatorscape </em></strong>(détail), 2009, acide, graisse, lessive, moteur, compresseur, plastique, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>A Johnny Machine</em>, Néon, Lyon, 2009</p>

Jean-Alain Corre, Generatorscape (détail), 2009, acide, graisse, lessive, moteur, compresseur, plastique, dimensions variables. Vue de l’exposition A Johnny Machine, Néon, Lyon, 2009

<p>Jean-Alain Corre, <strong><em>Generatorscape </em></strong>(détail), 2009, acide, graisse, lessive, moteur, compresseur, plastique, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>A Johnny Machine</em>, Néon, Lyon, 2009.</p>

Jean-Alain Corre, Generatorscape (détail), 2009, acide, graisse, lessive, moteur, compresseur, plastique, dimensions variables. Vue de l’exposition A Johnny Machine, Néon, Lyon, 2009.

<p>Jean-Alain Corre, <strong><em>Generatorscape </em></strong>(détail), 2009, acide, graisse, lessive, moteur, compresseur, plastique, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>A Johnny Machine</em>, Néon, Lyon, 2009.</p>

Jean-Alain Corre, Generatorscape (détail), 2009, acide, graisse, lessive, moteur, compresseur, plastique, dimensions variables. Vue de l’exposition A Johnny Machine, Néon, Lyon, 2009.

<p>Jean-Alain Corre, <strong><em>Generatorscape </em></strong>(détail), 2009, acide, graisse, lessive, moteur, compresseur, plastique, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>A Johnny Machine</em>, Néon, Lyon, 2009</p>

Jean-Alain Corre, Generatorscape (détail), 2009, acide, graisse, lessive, moteur, compresseur, plastique, dimensions variables. Vue de l’exposition A Johnny Machine, Néon, Lyon, 2009

<p>Jean-Alain Corre, <strong><em>Generatorscape </em></strong>(détail), 2009, acide, graisse, lessive, moteur, compresseur, plastique, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>A Johnny Machine</em>, Néon, Lyon, 2009.</p>

Jean-Alain Corre, Generatorscape (détail), 2009, acide, graisse, lessive, moteur, compresseur, plastique, dimensions variables. Vue de l’exposition A Johnny Machine, Néon, Lyon, 2009.

<p>Jean-Alain Corre, <strong><em>Generatorscape </em></strong>(détail), 2009, acide, graisse, lessive, moteur, compresseur, plastique, dimensions variables & Jean-Alain Corre, <strong><em>Driller-Killer</em></strong>, 2009 chaussure, gingembre, vis, pointure 43. Vue de l’exposition <em>A Johnny Machine</em>, Néon, Lyon, 2009.</p>

Jean-Alain Corre, Generatorscape (détail), 2009, acide, graisse, lessive, moteur, compresseur, plastique, dimensions variables & Jean-Alain Corre, Driller-Killer, 2009 chaussure, gingembre, vis, pointure 43. Vue de l’exposition A Johnny Machine, Néon, Lyon, 2009.

<p>Jean-Alain Corre, <strong><em>Generatorscape </em></strong>(détail), 2009, acide, graisse, lessive, moteur, compresseur, plastique, dimensions variables & Jean-Alain Corre, <strong><em>Driller-Killer</em></strong>, 2009 chaussure, gingembre, vis, pointure 43. Vue de l’exposition <em>A Johnny Machine</em>, Néon, Lyon, 2009</p>

Jean-Alain Corre, Generatorscape (détail), 2009, acide, graisse, lessive, moteur, compresseur, plastique, dimensions variables & Jean-Alain Corre, Driller-Killer, 2009 chaussure, gingembre, vis, pointure 43. Vue de l’exposition A Johnny Machine, Néon, Lyon, 2009

<p>Jean-Alain Corre, Psycho Building, 2009, gingembre, vis, citron, 60x25x40cm. Vue de l’exposition <em>A Johnny Machine</em>, Néon, Lyon, 2009.</p>

Jean-Alain Corre, Psycho Building, 2009, gingembre, vis, citron, 60x25x40cm. Vue de l’exposition A Johnny Machine, Néon, Lyon, 2009.

<p>Jean-Alain Corre, Psycho Building, 2009, gingembre, vis, citron, 60x25x40cm. Vue de l’exposition <em>A Johnny Machine</em>, Néon, Lyon, 2009.</p>

Jean-Alain Corre, Psycho Building, 2009, gingembre, vis, citron, 60x25x40cm. Vue de l’exposition A Johnny Machine, Néon, Lyon, 2009.

<p>Jean-Alain Corre, <strong><em>Johnny à l’usine</em></strong> (détail), 2009, texte, papier, vis, A4x7cm. Vue de l’exposition <em>A Johnny Machine</em>, Néon, Lyon, 2009.</p>

Jean-Alain Corre, Johnny à l’usine (détail), 2009, texte, papier, vis, A4x7cm. Vue de l’exposition A Johnny Machine, Néon, Lyon, 2009.

fermer