Actualité,

Les Tournesols
28.04.17 › 24.06.17
vernissage : 27.04.17 – 19h

Frédéric Houvert invite Daniel Mato, Laurent Proux et Fabio Viscogliosi

Cette exposition bénéficie de la générosité de Chromatic ® et de Seigneurie ®.

fermer

Résident III
04.08.2012 › 31.12.2017
Juliacks

zoom

Very Small Deal #11
Earthsen, 2015
Jonas Delaborde

zoom

About Book – D/F
05.12.15 › 19.12.15

zoom

Be a superperson use your library
2016
Projet Collectif dirigé par Olivier Le Brun

zoom

Dire & faire
26.11.2015
Fabien Steichen

zoom

Clovis Carnival Conspiracy, Act II
05.09.2015 › 07.11.2015
Jonas Delaborde

zoom

Trois mouvements de retrait pour un ATM
07.05.15 › 04.07.15
Dominique Pétrin

zoom

About Book – C/F
04.04.15 › 18.04.15

zoom

Architecture d’un atome
20.03.15 › 22.03.15
Juliacks (Hors les murs : MAC Lyon)

zoom

Architecture d’un atome (Multiples)
2015
Juliacks

zoom

Very Small Deal #10
Hibou boubou, 2015
Anthony Jacquot-Boeykens

zoom

Problème et tarot
15.01.15 › 21.03.15
Anthony Jacquot-Boeykens

zoom

Résident IV
06.09.14 › 31.07.16
Théophile’s Papers

zoom
<p>Juliacks, <strong><em>Achitecture d’un Atome</em></strong>, image extraite du film de fiction, 62 minutes, format original : vidéo HD, mini DV, 16mm et 8mm. Co-produit par : Néon (Lyon), La Box (Bourges), Florian Michelli et Juliacks. Octobre 2014. © Juliacks</p>

Juliacks, Achitecture d’un Atome, image extraite du film de fiction, 62 minutes, format original : vidéo HD, mini DV, 16mm et 8mm. Co-produit par : Néon (Lyon), La Box (Bourges), Florian Michelli et Juliacks. Octobre 2014. © Juliacks

<p>Juliacks, <strong><em>Achitecture d’un Atome</em></strong>, image extraite du film de fiction, 62 minutes, format original : vidéo HD, mini DV, 16mm et 8mm. Co-produit par : Néon (Lyon), La Box (Bourges), Florian Michelli et Juliacks. Octobre 2014. © Juliacks</p>

Juliacks, Achitecture d’un Atome, image extraite du film de fiction, 62 minutes, format original : vidéo HD, mini DV, 16mm et 8mm. Co-produit par : Néon (Lyon), La Box (Bourges), Florian Michelli et Juliacks. Octobre 2014. © Juliacks

<p>Juliacks, <strong><em>Achitecture d’un Atome</em></strong>, image extraite du film de fiction, 62 minutes, format original : vidéo HD, mini DV, 16mm et 8mm. Co-produit par : Néon (Lyon), La Box (Bourges), Florian Michelli et Juliacks. Octobre 2014. © Juliacks</p>

Juliacks, Achitecture d’un Atome, image extraite du film de fiction, 62 minutes, format original : vidéo HD, mini DV, 16mm et 8mm. Co-produit par : Néon (Lyon), La Box (Bourges), Florian Michelli et Juliacks. Octobre 2014. © Juliacks

<p>Juliacks, <strong><em>Achitecture d’un Atome</em></strong>, image extraite du film de fiction, 62 minutes, format original : vidéo HD, mini DV, 16mm et 8mm. Co-produit par : Néon (Lyon), La Box (Bourges), Florian Michelli et Juliacks. Octobre 2014. © Juliacks</p>

Juliacks, Achitecture d’un Atome, image extraite du film de fiction, 62 minutes, format original : vidéo HD, mini DV, 16mm et 8mm. Co-produit par : Néon (Lyon), La Box (Bourges), Florian Michelli et Juliacks. Octobre 2014. © Juliacks

<p>Juliacks, <strong><em>Achitecture d’un Atome</em></strong>, image extraite du film de fiction, 62 minutes, format original : vidéo HD, mini DV, 16mm et 8mm. Co-produit par : Néon (Lyon), La Box (Bourges), Florian Michelli et Juliacks. Octobre 2014. © Juliacks</p>

Juliacks, Achitecture d’un Atome, image extraite du film de fiction, 62 minutes, format original : vidéo HD, mini DV, 16mm et 8mm. Co-produit par : Néon (Lyon), La Box (Bourges), Florian Michelli et Juliacks. Octobre 2014. © Juliacks

<p>Juliacks, <strong><em>Achitecture d’un Atome</em></strong>, image extraite du film de fiction, 62 minutes, format original : vidéo HD, mini DV, 16mm et 8mm. Co-produit par : Néon (Lyon), La Box (Bourges), Florian Michelli et Juliacks. Octobre 2014. © Juliacks</p>

Juliacks, Achitecture d’un Atome, image extraite du film de fiction, 62 minutes, format original : vidéo HD, mini DV, 16mm et 8mm. Co-produit par : Néon (Lyon), La Box (Bourges), Florian Michelli et Juliacks. Octobre 2014. © Juliacks

<p>Juliacks, <strong><em>Achitecture d’un Atome</em></strong>, affiche du film de fiction, 62 minutes, format original : vidéo HD, mini DV, 16mm et 8mm. Co-produit par : Néon (Lyon), La Box (Bourges), Florian Michelli et Juliacks. Octobre 2014. © Juliacks</p>

Juliacks, Achitecture d’un Atome, affiche du film de fiction, 62 minutes, format original : vidéo HD, mini DV, 16mm et 8mm. Co-produit par : Néon (Lyon), La Box (Bourges), Florian Michelli et Juliacks. Octobre 2014. © Juliacks

fermer
<p>Jonas Delaborde, <em>Very Small Deal #11</em><em><strong>, </strong></em><em><strong>Earthsea </strong></em><em>(détail)</em><em>,</em> 2015, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Jonas Delaborde, Very Small Deal #11, Earthsea (détail), 2015, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Jonas Delaborde, <em>Very Small Deal #11</em><em><strong>, </strong></em><em><strong>Earthsea </strong></em><em>(détail)</em><em>,</em> 2015, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Jonas Delaborde, Very Small Deal #11, Earthsea (détail), 2015, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Jonas Delaborde, <em>Very Small Deal #11</em><em><strong>, </strong></em><em><strong>Earthsea</strong></em>, 2015, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Jonas Delaborde, Very Small Deal #11, Earthsea, 2015, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

fermer
<p>Ouvrages des éditions de BAT. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– D/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Ouvrages des éditions de BAT. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – D/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Hanna Weiner, <strong><em>Clairvoyant Journal 1974</em></strong>, 56 pages, 24x33cm, impression noire sur papier blanc, accompagné d’un texte de Patrick Durgin, édité par BAT, 2014. Photo : BAT, 2015.</p>

Hanna Weiner, Clairvoyant Journal 1974, 56 pages, 24x33cm, impression noire sur papier blanc, accompagné d’un texte de Patrick Durgin, édité par BAT, 2014. Photo : BAT, 2015.

<p>Hanna Weiner, <strong><em>Clairvoyant Journal 1974</em></strong>, 56 pages, 24x33cm, impression noire sur papier blanc, accompagné d’un texte de Patrick Durgin, édité par BAT, 2014. Photo : BAT, 2015.</p>

Hanna Weiner, Clairvoyant Journal 1974, 56 pages, 24x33cm, impression noire sur papier blanc, accompagné d’un texte de Patrick Durgin, édité par BAT, 2014. Photo : BAT, 2015.

<p><em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition D/F, avec les œuvres et ouvrages des éditions BAT, d’Olivier Lebrun et de Christo Nogues. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition D/F, avec les œuvres et ouvrages des éditions BAT, d’Olivier Lebrun et de Christo Nogues. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Christo Nogues, <strong><em>LUC & BLOC</em></strong>, 2015, plâtre résiné, béton et pigments, Théophile’s Papers, Néon, dimensions variables. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– D/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Christo Nogues, LUC & BLOC, 2015, plâtre résiné, béton et pigments, Théophile’s Papers, Néon, dimensions variables. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – D/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Mathieu Gargam, (…) <strong><em>The Waldorf Astoria</em></strong>, 270 pages, 50 exemplaires, Théophile’s Papers, 20×29,5cm. Christo Nogues, <strong><em>LUC & BLOC</em></strong>, 2015, plâtre résiné, béton et pigments, Théophile’s Papers, Néon, dimensions variables. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– D/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Mathieu Gargam, (…) The Waldorf Astoria, 270 pages, 50 exemplaires, Théophile’s Papers, 20×29,5cm. Christo Nogues, LUC & BLOC, 2015, plâtre résiné, béton et pigments, Théophile’s Papers, Néon, dimensions variables. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – D/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Félicia Atkinson<strong>, </strong><em><strong>Improvising sculpture as delayed fictions</strong></em>, 2014, 200 pages, première édition de 1000 exemplaires, Shelter Press, 13,5 x 20 cm. Christo Nogues, <strong><em>LUC & BLOC</em></strong>, 2015, plâtre résiné, béton et pigments, Théophile’s Papers, Néon, dimensions variables. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– D/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Félicia Atkinson, Improvising sculpture as delayed fictions, 2014, 200 pages, première édition de 1000 exemplaires, Shelter Press, 13,5 x 20 cm. Christo Nogues, LUC & BLOC, 2015, plâtre résiné, béton et pigments, Théophile’s Papers, Néon, dimensions variables. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – D/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Christo Nogues, <strong><em>LUC & BLOC</em></strong>, 2015, plâtre résiné, béton et pigments, Théophile’s Papers, Néon, dimensions variables. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– D/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Christo Nogues, LUC & BLOC, 2015, plâtre résiné, béton et pigments, Théophile’s Papers, Néon, dimensions variables. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – D/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p><em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition D/F, avec les œuvres et ouvrages des éditions BAT, d’Olivier Lebrun et de Christo Nogues. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition D/F, avec les œuvres et ouvrages des éditions BAT, d’Olivier Lebrun et de Christo Nogues. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p><em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition D/F, avec les œuvres et ouvrages des éditions BAT, d’Olivier Lebrun et de Christo Nogues. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition D/F, avec les œuvres et ouvrages des éditions BAT, d’Olivier Lebrun et de Christo Nogues. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Olivier Lebrun, collection d’objets imprimés de Detroit mise en scène avec ses étudiants de l’ENSBA, Lyon. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– D/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Olivier Lebrun, collection d’objets imprimés de Detroit mise en scène avec ses étudiants de l’ENSBA, Lyon. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – D/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Olivier Lebrun, collection d’objets imprimés de Detroit mise en scène avec ses étudiants de l’ENSBA, Lyon. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– D/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Olivier Lebrun, collection d’objets imprimés de Detroit mise en scène avec ses étudiants de l’ENSBA, Lyon. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – D/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Olivier Lebrun, collection d’objets imprimés de Detroit mise en scène avec ses étudiants de l’ENSBA, Lyon. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– D/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Olivier Lebrun, collection d’objets imprimés de Detroit mise en scène avec ses étudiants de l’ENSBA, Lyon. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – D/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Olivier Lebrun, collection d’objets imprimés de Detroit mise en scène avec ses étudiants de l’ENSBA, Lyon. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– D/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Olivier Lebrun, collection d’objets imprimés de Detroit mise en scène avec ses étudiants de l’ENSBA, Lyon. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – D/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Olivier Lebrun, collection d’objets imprimés de Detroit mise en scène avec ses étudiants de l’ENSBA, Lyon. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– D/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Olivier Lebrun, collection d’objets imprimés de Detroit mise en scène avec ses étudiants de l’ENSBA, Lyon. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – D/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Olivier Lebrun, collection d’objets imprimés de Detroit mise en scène avec ses étudiants de l’ENSBA, Lyon. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– D/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Olivier Lebrun, collection d’objets imprimés de Detroit mise en scène avec ses étudiants de l’ENSBA, Lyon. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – D/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p><em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition D/F, avec les œuvres et ouvrages des éditions BAT, d’Olivier Lebrun et de Christo Nogues. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition D/F, avec les œuvres et ouvrages des éditions BAT, d’Olivier Lebrun et de Christo Nogues. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Christo Nogues, <strong><em>LUC & BLOC</em></strong>, 2015, plâtre résiné, béton et pigments, Théophile’s Papers, Néon, dimensions variables. <em>About book</em>, Vue de la collection <em>/30</em> dans la Boîte. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016.. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– D/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Christo Nogues, LUC & BLOC, 2015, plâtre résiné, béton et pigments, Théophile’s Papers, Néon, dimensions variables. About book, Vue de la collection /30 dans la Boîte. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016.. Vue de l’exposition About book – D/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p><em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition D/F, avec les œuvres et ouvrages des éditions BAT, d’Olivier Lebrun et de Christo Nogues, et de la collection <em>/30</em> dans la Boîte, avec les pièces de Christo Nogues. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition D/F, avec les œuvres et ouvrages des éditions BAT, d’Olivier Lebrun et de Christo Nogues, et de la collection /30 dans la Boîte, avec les pièces de Christo Nogues. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

fermer
<p>Olivier Lebrun, Claire Barrault, Thomas Baudouin, Orianne Boutroux, Marion Cachon, Thibaut Evrard, Thomas Hanus, Laurent Peteuil, Guillaume Sbalchiero, Julie Van Kerckhoven,<strong><em> Be a super person use your library</em></strong>, 2015, livret, risographie, 14×39,5cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Olivier Lebrun, Claire Barrault, Thomas Baudouin, Orianne Boutroux, Marion Cachon, Thibaut Evrard, Thomas Hanus, Laurent Peteuil, Guillaume Sbalchiero, Julie Van Kerckhoven, Be a super person use your library, 2015, livret, risographie, 14×39,5cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Olivier Lebrun, Claire Barrault, Thomas Baudouin, Orianne Boutroux, Marion Cachon, Thibaut Evrard, Thomas Hanus, Laurent Peteuil, Guillaume Sbalchiero, Julie Van Kerckhoven,<strong><em> Be a super person use your library</em></strong>, 2015, livret, risographie, 14×39,5cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Olivier Lebrun, Claire Barrault, Thomas Baudouin, Orianne Boutroux, Marion Cachon, Thibaut Evrard, Thomas Hanus, Laurent Peteuil, Guillaume Sbalchiero, Julie Van Kerckhoven, Be a super person use your library, 2015, livret, risographie, 14×39,5cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Olivier Lebrun, Claire Barrault, Thomas Baudouin, Orianne Boutroux, Marion Cachon, Thibaut Evrard, Thomas Hanus, Laurent Peteuil, Guillaume Sbalchiero, Julie Van Kerckhoven,<strong><em> Be a super person use your library</em></strong>, 2015, livret, risographie, 14×39,5cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Olivier Lebrun, Claire Barrault, Thomas Baudouin, Orianne Boutroux, Marion Cachon, Thibaut Evrard, Thomas Hanus, Laurent Peteuil, Guillaume Sbalchiero, Julie Van Kerckhoven, Be a super person use your library, 2015, livret, risographie, 14×39,5cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Olivier Lebrun, Claire Barrault, Thomas Baudouin, Orianne Boutroux, Marion Cachon, Thibaut Evrard, Thomas Hanus, Laurent Peteuil, Guillaume Sbalchiero, Julie Van Kerckhoven,<strong><em> Be a super person use your library</em></strong>, 2015, livret, risographie, 14×39,5cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Olivier Lebrun, Claire Barrault, Thomas Baudouin, Orianne Boutroux, Marion Cachon, Thibaut Evrard, Thomas Hanus, Laurent Peteuil, Guillaume Sbalchiero, Julie Van Kerckhoven, Be a super person use your library, 2015, livret, risographie, 14×39,5cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

fermer
<p>Fabien Steichen, vue de la rencontre <i>Dire & faire</i>, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.</p>

Fabien Steichen, vue de la rencontre Dire & faire, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.

<p>Fabien Steichen, vue de la rencontre <i>Dire & faire</i>, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.</p>

Fabien Steichen, vue de la rencontre Dire & faire, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.

<p>Fabien Steichen, vue de la rencontre <i>Dire & faire</i>, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.</p>

Fabien Steichen, vue de la rencontre Dire & faire, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.

<p>Fabien Steichen, vue de la rencontre <i>Dire & faire</i>, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.</p>

Fabien Steichen, vue de la rencontre Dire & faire, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.

<p>Fabien Steichen, vue de la rencontre <i>Dire & faire</i>, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.</p>

Fabien Steichen, vue de la rencontre Dire & faire, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.

<p>Fabien Steichen, vue de la rencontre <i>Dire & faire</i>, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.</p>

Fabien Steichen, vue de la rencontre Dire & faire, le 26 novembre 2015, chez Néon. Photo : Néon.

fermer
<p>Jonas Delaborde, <strong><em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em></strong> (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables avec du premier au second plan : <strong><em>Talyn Column, </em></strong>2014, plastique, MDF, aluminium, 36x36x100cm, <strong><em>Laranjeiras Worm – wallpaper version</em></strong>, 2015, posters, Broadcast Posters, 2015, dimensions variables, ici : 460x725cm. Vue de l’exposition <em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Jonas Delaborde, Clovis Carnival Conspiracy, act II (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables avec du premier au second plan : Talyn Column, 2014, plastique, MDF, aluminium, 36x36x100cm, Laranjeiras Worm – wallpaper version, 2015, posters, Broadcast Posters, 2015, dimensions variables, ici : 460x725cm. Vue de l’exposition Clovis Carnival Conspiracy, act II, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Jonas Delaborde, <strong><em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em></strong> (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Jonas Delaborde, Clovis Carnival Conspiracy, act II (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables. Vue de l’exposition Clovis Carnival Conspiracy, act II, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Jonas Delaborde, <strong><em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em></strong> (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables avec de gauche à droite : <strong><em>The Farscape derived detail – polar version</em></strong>, 2014, impression numérique sur laine polaire, œillets – 117,5x154cm, <strong><em>Saída da Turma Cobra – polar version</em></strong>, 2014, impression numérique sur laine polaire, œillets, 154×117,5cm. Vue de l’exposition <em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Jonas Delaborde, Clovis Carnival Conspiracy, act II (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables avec de gauche à droite : The Farscape derived detail – polar version, 2014, impression numérique sur laine polaire, œillets – 117,5x154cm, Saída da Turma Cobra – polar version, 2014, impression numérique sur laine polaire, œillets, 154×117,5cm. Vue de l’exposition Clovis Carnival Conspiracy, act II, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Jonas Delaborde, <strong><em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em></strong> (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables avec de gauche à droite, <strong><em>The Farscape derived detail – polar version</em></strong>, 2014, impression numérique sur laine polaire, œillets, 117,5x154cm, <strong><em>Saída da Turma Cobra – polar version</em></strong>, 2014, impression numérique sur laine polaire, œillets, 154×117,5cm, <strong><em>Brise-Soleil Olmèque</em></strong>, 2015, mortier, 199x126x17cm. Table et chaise de jardin, <strong><em>Wolverine patron</em></strong>, 2015, impression sur papier, œillets, 50x50cm. Vue de l’exposition <em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Jonas Delaborde, Clovis Carnival Conspiracy, act II (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables avec de gauche à droite, The Farscape derived detail – polar version, 2014, impression numérique sur laine polaire, œillets, 117,5x154cm, Saída da Turma Cobra – polar version, 2014, impression numérique sur laine polaire, œillets, 154×117,5cm, Brise-Soleil Olmèque, 2015, mortier, 199x126x17cm. Table et chaise de jardin, Wolverine patron, 2015, impression sur papier, œillets, 50x50cm. Vue de l’exposition Clovis Carnival Conspiracy, act II, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Jonas Delaborde, <strong><em>Clovis Carnival Conspiracy,</em></strong> 2015, vidéo HD, couleur, son, 11 minutes présenté dans <strong><em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em></strong> (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables avec : <strong><em>Moveis Cardinal Conspiracy – Pompéi version</em></strong>, 2015, MDF, bois de coffrage, métal, mortier, téléviseur, lecteur multimédia, 107,5x200x25cm. Vue de l’exposition <em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Jonas Delaborde, Clovis Carnival Conspiracy, 2015, vidéo HD, couleur, son, 11 minutes présenté dans Clovis Carnival Conspiracy, act II (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables avec : Moveis Cardinal Conspiracy – Pompéi version, 2015, MDF, bois de coffrage, métal, mortier, téléviseur, lecteur multimédia, 107,5x200x25cm. Vue de l’exposition Clovis Carnival Conspiracy, act II, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Jonas Delaborde, <strong><em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em></strong> (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables avec de gauche à droite : Masques de <em>Bate Bola, </em>tissu, plastique, plumes synthétiques, 20x30x9cm et 30x45x13cm, <strong><em>Commissariat de Pipas</em></strong>, 2015, cerfs-volants, emballages plastique, 35x35x4cm et 50x50x4cm. Vue de l’exposition <em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Jonas Delaborde, Clovis Carnival Conspiracy, act II (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables avec de gauche à droite : Masques de Bate Bola, tissu, plastique, plumes synthétiques, 20x30x9cm et 30x45x13cm, Commissariat de Pipas, 2015, cerfs-volants, emballages plastique, 35x35x4cm et 50x50x4cm. Vue de l’exposition Clovis Carnival Conspiracy, act II, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Jonas Delaborde, <strong><em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em></strong> (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables : <strong><em>Commissariat de Pipas</em></strong>, 2015, cerfs-volants, emballages plastique, 35x35x4cm et 50x50x4cm Vue de l’exposition <em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Jonas Delaborde, Clovis Carnival Conspiracy, act II (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables : Commissariat de Pipas, 2015, cerfs-volants, emballages plastique, 35x35x4cm et 50x50x4cm Vue de l’exposition Clovis Carnival Conspiracy, act II, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Jonas Delaborde, <strong><em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em></strong> (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables avec de gauche à droite : Masques de <em>Bate Bola, </em>tissu, plastique, plumes synthétiques, 20x30x9cmet 30x45x13cm. Vue de l’exposition <em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Jonas Delaborde, Clovis Carnival Conspiracy, act II (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables avec de gauche à droite : Masques de Bate Bola, tissu, plastique, plumes synthétiques, 20x30x9cmet 30x45x13cm. Vue de l’exposition Clovis Carnival Conspiracy, act II, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Jonas Delaborde, <strong><em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em></strong> (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables avec de haut en bas : Eléments de costumes des groupes <em>União de Realengo </em>et <em>Eternos, </em>tissu, plastique, plumes, mousse, peinture, a : 130x85x100cm, b : 50x65x22cm, c : 85x95x34cm, d : 120x170x49cm, <strong><em>The Farscape derived detail – polar version</em></strong>, 2014, impression numérique sur laine polaire, œillets – 117,5x154cm, <strong><em>Saída da Turma Cobra – polar version</em></strong>, 2014, impression numérique sur laine polaire, œillets, 154×117,5cm. Vue de l’exposition <em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Jonas Delaborde, Clovis Carnival Conspiracy, act II (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables avec de haut en bas : Eléments de costumes des groupes União de Realengo et Eternos, tissu, plastique, plumes, mousse, peinture, a : 130x85x100cm, b : 50x65x22cm, c : 85x95x34cm, d : 120x170x49cm, The Farscape derived detail – polar version, 2014, impression numérique sur laine polaire, œillets – 117,5x154cm, Saída da Turma Cobra – polar version, 2014, impression numérique sur laine polaire, œillets, 154×117,5cm. Vue de l’exposition Clovis Carnival Conspiracy, act II, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Jonas Delaborde, <strong><em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em></strong> (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables : Eléments de costumes des groupes <em>União de Realengo </em>et <em>Eternos, </em>tissu, plastique, plumes, mousse, peinture, a : 130x85x100cm, b : 50x65x22cm, c : 85x95x34cm, d : 120x170x49cm. Vue de l’exposition <em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Jonas Delaborde, Clovis Carnival Conspiracy, act II (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables : Eléments de costumes des groupes União de Realengo et Eternos, tissu, plastique, plumes, mousse, peinture, a : 130x85x100cm, b : 50x65x22cm, c : 85x95x34cm, d : 120x170x49cm. Vue de l’exposition Clovis Carnival Conspiracy, act II, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Jonas Delaborde, <strong><em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em></strong> (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables : Eléments de costumes des groupes <em>União de Realengo </em>et <em>Eternos, </em>tissu, plastique, plumes, mousse, peinture, 50x65x22cm. Vue de l’exposition <em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Jonas Delaborde, Clovis Carnival Conspiracy, act II (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables : Eléments de costumes des groupes União de Realengo et Eternos, tissu, plastique, plumes, mousse, peinture, 50x65x22cm. Vue de l’exposition Clovis Carnival Conspiracy, act II, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Jonas Delaborde, <strong><em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em></strong> (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>Clovis Carnival Conspiracy, act II</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Jonas Delaborde, Clovis Carnival Conspiracy, act II (détail), 2015, divers matériaux, objets, dimensions variables. Vue de l’exposition Clovis Carnival Conspiracy, act II, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

fermer
<p>Dominique Pétrin, <strong><em>Trois mouvements de retrait pour un ATM</em></strong> (détail), 2015, papier sérigraphié collé au mur, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>Trois mouvements de retrait pour un ATM</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Dominique Pétrin, Trois mouvements de retrait pour un ATM (détail), 2015, papier sérigraphié collé au mur, dimensions variables. Vue de l’exposition Trois mouvements de retrait pour un ATM, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Dominique Pétrin, <strong><em>Trois mouvements de retrait pour un ATM</em></strong>, 2015, papier sérigraphié collé au mur, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>Trois mouvements de retrait pour un ATM</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Dominique Pétrin, Trois mouvements de retrait pour un ATM, 2015, papier sérigraphié collé au mur, dimensions variables. Vue de l’exposition Trois mouvements de retrait pour un ATM, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Dominique Pétrin, <strong><em>Trois mouvements de retrait pour un ATM</em></strong>, 2015, papier sérigraphié collé au mur, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>Trois mouvements de retrait pour un ATM</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Dominique Pétrin, Trois mouvements de retrait pour un ATM, 2015, papier sérigraphié collé au mur, dimensions variables. Vue de l’exposition Trois mouvements de retrait pour un ATM, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Dominique Pétrin, <strong><em>Trois mouvements de retrait pour un ATM</em></strong>, 2015, papier sérigraphié collé au mur, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>Trois mouvements de retrait pour un ATM</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Dominique Pétrin, Trois mouvements de retrait pour un ATM, 2015, papier sérigraphié collé au mur, dimensions variables. Vue de l’exposition Trois mouvements de retrait pour un ATM, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Dominique Pétrin, <strong><em>Trois mouvements de retrait pour un ATM</em></strong> (détail), 2015, papier sérigraphié collé au mur, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>Trois mouvements de retrait pour un ATM</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Dominique Pétrin, Trois mouvements de retrait pour un ATM (détail), 2015, papier sérigraphié collé au mur, dimensions variables. Vue de l’exposition Trois mouvements de retrait pour un ATM, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Dominique Pétrin, <strong><em>Trois mouvements de retrait pour un ATM</em></strong>, 2015, papier sérigraphié collé au mur, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>Trois mouvements de retrait pour un ATM</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Dominique Pétrin, Trois mouvements de retrait pour un ATM, 2015, papier sérigraphié collé au mur, dimensions variables. Vue de l’exposition Trois mouvements de retrait pour un ATM, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Dominique Pétrin, <strong><em>Trois mouvements de retrait pour un ATM</em></strong> (détail), 2015, papier sérigraphié collé au mur, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>Trois mouvements de retrait pour un ATM</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Dominique Pétrin, Trois mouvements de retrait pour un ATM (détail), 2015, papier sérigraphié collé au mur, dimensions variables. Vue de l’exposition Trois mouvements de retrait pour un ATM, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Dominique Pétrin, <strong><em>Trois mouvements de retrait pour un ATM</em></strong>, 2015, papier sérigraphié collé au mur, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>Trois mouvements de retrait pour un ATM</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Dominique Pétrin, Trois mouvements de retrait pour un ATM, 2015, papier sérigraphié collé au mur, dimensions variables. Vue de l’exposition Trois mouvements de retrait pour un ATM, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Dominique Pétrin, <strong><em>Trois mouvements de retrait pour un ATM</em></strong>, 2015, papier sérigraphié collé au mur, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>Trois mouvements de retrait pour un ATM</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Dominique Pétrin, Trois mouvements de retrait pour un ATM, 2015, papier sérigraphié collé au mur, dimensions variables. Vue de l’exposition Trois mouvements de retrait pour un ATM, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Dominique Pétrin, <strong><em>Trois mouvements de retrait pour un ATM</em></strong> (détail), 2015, papier sérigraphié collé au mur, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>Trois mouvements de retrait pour un ATM</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Dominique Pétrin, Trois mouvements de retrait pour un ATM (détail), 2015, papier sérigraphié collé au mur, dimensions variables. Vue de l’exposition Trois mouvements de retrait pour un ATM, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Dominique Pétrin, <strong><em>Trois mouvements de retrait pour un ATM</em></strong>, 2015, papier sérigraphié collé au mur, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>Trois mouvements de retrait pour un ATM</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Dominique Pétrin, Trois mouvements de retrait pour un ATM, 2015, papier sérigraphié collé au mur, dimensions variables. Vue de l’exposition Trois mouvements de retrait pour un ATM, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Dominique Pétrin, <strong><em>Trois mouvements de retrait pour un ATM</em></strong>, 2015, papier sérigraphié collé au mur, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>Trois mouvements de retrait pour un ATM</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Dominique Pétrin, Trois mouvements de retrait pour un ATM, 2015, papier sérigraphié collé au mur, dimensions variables. Vue de l’exposition Trois mouvements de retrait pour un ATM, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Dominique Pétrin, <strong><em>Trois mouvements de retrait pour un ATM</em></strong>, 2015, papier sérigraphié collé au mur, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>Trois mouvements de retrait pour un ATM</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Dominique Pétrin, Trois mouvements de retrait pour un ATM, 2015, papier sérigraphié collé au mur, dimensions variables. Vue de l’exposition Trois mouvements de retrait pour un ATM, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Dominique Pétrin, <strong><em>Trois mouvements de retrait pour un ATM</em></strong>, 2015, papier sérigraphié collé au mur, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>Trois mouvements de retrait pour un ATM</em>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Dominique Pétrin, Trois mouvements de retrait pour un ATM, 2015, papier sérigraphié collé au mur, dimensions variables. Vue de l’exposition Trois mouvements de retrait pour un ATM, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

fermer
<p>Alexis Jacob, <strong><em>Perro Muerto Sleeping Dog, </em></strong>2014, risographie en noir et blanc avec insert couleur, 36 pages, seconde édition de 100 exemplaires, Théophile’s Papers, 17x23cm. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– C/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Alexis Jacob, Perro Muerto Sleeping Dog, 2014, risographie en noir et blanc avec insert couleur, 36 pages, seconde édition de 100 exemplaires, Théophile’s Papers, 17x23cm. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – C/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Alexis Jacob, <strong><em>Perro Muerto Sleeping Dog, </em></strong>2014, risographie en noir et blanc avec insert couleur, 36 pages, seconde édition de 100 exemplaires, Théophile’s Papers, 17x23cm. Sébastien Capouet, <strong><em>Palimpest</em></strong>, 2014, couverture et intérieur impression en noir sur papier blanc, reliure ficelle, 56 pages, 500 exemplaires, désigné par Alexis Jacob, Théophile’s Papers, 19,7×29,5cm. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– C/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Alexis Jacob, Perro Muerto Sleeping Dog, 2014, risographie en noir et blanc avec insert couleur, 36 pages, seconde édition de 100 exemplaires, Théophile’s Papers, 17x23cm. Sébastien Capouet, Palimpest, 2014, couverture et intérieur impression en noir sur papier blanc, reliure ficelle, 56 pages, 500 exemplaires, désigné par Alexis Jacob, Théophile’s Papers, 19,7×29,5cm. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – C/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Alexis Jacob, <strong><em>Perro Muerto Sleeping Dog, </em></strong>2014, risographie en noir et blanc avec insert couleur, 36 pages, seconde édition de 100 exemplaires, Théophile’s Papers, 17x23cm. Sébastien Capouet, <strong><em>Palimpest</em></strong>, 2014, couverture et intérieur impression en noir sur papier blanc, reliure ficelle, 56 pages, 500 exemplaires, désigné par Alexis Jacob, Théophile’s Papers, 19,7×29,5cm. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– C/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Alexis Jacob, Perro Muerto Sleeping Dog, 2014, risographie en noir et blanc avec insert couleur, 36 pages, seconde édition de 100 exemplaires, Théophile’s Papers, 17x23cm. Sébastien Capouet, Palimpest, 2014, couverture et intérieur impression en noir sur papier blanc, reliure ficelle, 56 pages, 500 exemplaires, désigné par Alexis Jacob, Théophile’s Papers, 19,7×29,5cm. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – C/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p><em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition B/F, avec les œuvres et ouvrages d’Alexis Jacob et de L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues). Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition B/F, avec les œuvres et ouvrages d’Alexis Jacob et de L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues). Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), <strong><em>CRYSTAL MAZE VI – «To Love a Bitch and a Fake (état 2)»</em></strong>, 1 vidéo, 10 livres, 10 inserts, 2 cartes postales, 2015. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– C/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), CRYSTAL MAZE VI – «To Love a Bitch and a Fake (état 2)», 1 vidéo, 10 livres, 10 inserts, 2 cartes postales, 2015. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – C/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), <strong><em>CRYSTAL MAZE VI – «To Love a Bitch and a Fake (état 2)»</em></strong>, 1 vidéo, 10 livres, 10 inserts, 2 cartes postales, 2015. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– C/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), CRYSTAL MAZE VI – «To Love a Bitch and a Fake (état 2)», 1 vidéo, 10 livres, 10 inserts, 2 cartes postales, 2015. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – C/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), <strong><em>CRYSTAL MAZE VI – «To Love a Bitch and a Fake (état 2)»</em></strong>, 1 vidéo, 10 livres, 10 inserts, 2 cartes postales, 2015. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– C/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), CRYSTAL MAZE VI – «To Love a Bitch and a Fake (état 2)», 1 vidéo, 10 livres, 10 inserts, 2 cartes postales, 2015. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – C/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), <strong><em>CRYSTAL MAZE VI – «To Love a Bitch and a Fake (état 2)»</em></strong>, 1 vidéo, 10 livres, 10 inserts, 2 cartes postales, 2015. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– C/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), CRYSTAL MAZE VI – «To Love a Bitch and a Fake (état 2)», 1 vidéo, 10 livres, 10 inserts, 2 cartes postales, 2015. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – C/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), <strong><em>CRYSTAL MAZE VI – «To Love a Bitch and a Fake (état 2)»</em></strong>, 1 vidéo, 10 livres, 10 inserts, 2 cartes postales, 2015. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– C/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), CRYSTAL MAZE VI – «To Love a Bitch and a Fake (état 2)», 1 vidéo, 10 livres, 10 inserts, 2 cartes postales, 2015. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – C/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), <strong><em>CRYSTAL MAZE VI – «To Love a Bitch and a Fake (état 2)»</em></strong>, 1 vidéo, 10 livres, 10 inserts, 2 cartes postales, 2015. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– C/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), CRYSTAL MAZE VI – «To Love a Bitch and a Fake (état 2)», 1 vidéo, 10 livres, 10 inserts, 2 cartes postales, 2015. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – C/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), <strong><em>CRYSTAL MAZE VI – «To Love a Bitch and a Fake (état 2)»</em></strong>, 1 vidéo, 10 livres, 10 inserts, 2 cartes postales, 2015. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– C/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), CRYSTAL MAZE VI – «To Love a Bitch and a Fake (état 2)», 1 vidéo, 10 livres, 10 inserts, 2 cartes postales, 2015. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – C/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), <strong><em>CRYSTAL MAZE VI – «To Love a Bitch and a Fake (état 2)»</em></strong>, 1 vidéo, 10 livres, 10 inserts, 2 cartes postales, 2015. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– C/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), CRYSTAL MAZE VI – «To Love a Bitch and a Fake (état 2)», 1 vidéo, 10 livres, 10 inserts, 2 cartes postales, 2015. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – C/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), <strong><em>CRYSTAL MAZE VI – «To Love a Bitch and a Fake (état 2)»</em></strong>, 1 vidéo, 10 livres, 10 inserts, 2 cartes postales, 2015. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– C/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), CRYSTAL MAZE VI – «To Love a Bitch and a Fake (état 2)», 1 vidéo, 10 livres, 10 inserts, 2 cartes postales, 2015. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – C/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), <strong><em>CRYSTAL MAZE VI – «To Love a Bitch and a Fake (état 2)»</em></strong>, 1 vidéo, 10 livres, 10 inserts, 2 cartes postales, 2015. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– C/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), CRYSTAL MAZE VI – «To Love a Bitch and a Fake (état 2)», 1 vidéo, 10 livres, 10 inserts, 2 cartes postales, 2015. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – C/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), <strong><em>CRYSTAL MAZE VI – «To Love a Bitch and a Fake (état 2)»</em></strong>, 1 vidéo, 10 livres, 10 inserts, 2 cartes postales, 2015. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– C/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), CRYSTAL MAZE VI – «To Love a Bitch and a Fake (état 2)», 1 vidéo, 10 livres, 10 inserts, 2 cartes postales, 2015. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – C/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), <strong><em>CRYSTAL MAZE VI – «To Love a Bitch and a Fake (état 2)»</em></strong>, 1 vidéo, 10 livres, 10 inserts, 2 cartes postales, 2015. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– C/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), CRYSTAL MAZE VI – «To Love a Bitch and a Fake (état 2)», 1 vidéo, 10 livres, 10 inserts, 2 cartes postales, 2015. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – C/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), <strong><em>CRYSTAL MAZE VI – «To Love a Bitch and a Fake (état 2)»</em></strong>, 1 vidéo, 10 livres, 10 inserts, 2 cartes postales, 2015. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– C/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), CRYSTAL MAZE VI – «To Love a Bitch and a Fake (état 2)», 1 vidéo, 10 livres, 10 inserts, 2 cartes postales, 2015. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – C/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), <strong><em>CRYSTAL MAZE VI – «To Love a Bitch and a Fake (état 2)»</em></strong>, 1 vidéo, 10 livres, 10 inserts, 2 cartes postales, 2015. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– C/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), CRYSTAL MAZE VI – «To Love a Bitch and a Fake (état 2)», 1 vidéo, 10 livres, 10 inserts, 2 cartes postales, 2015. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – C/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), <strong><em>CRYSTAL MAZE VI – «To Love a Bitch and a Fake (état 2)»</em></strong>, 1 vidéo, 10 livres, 10 inserts, 2 cartes postales, 2015. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– C/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), CRYSTAL MAZE VI – «To Love a Bitch and a Fake (état 2)», 1 vidéo, 10 livres, 10 inserts, 2 cartes postales, 2015. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – C/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p><em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition B/F, avec les œuvres et ouvrages d’Alexis Jacob et de L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), et de la collection <em>/30</em> dans la Boîte, avec des pièces de Mathieu Gabiot. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition B/F, avec les œuvres et ouvrages d’Alexis Jacob et de L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), et de la collection /30 dans la Boîte, avec des pièces de Mathieu Gabiot. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Mathieu Gabiot, <strong><em>Ferdinand</em></strong>, 2014, étagère modulable en bois. <em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de la collection <em>/30</em> dans la Boîte Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Mathieu Gabiot, Ferdinand, 2014, étagère modulable en bois. About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de la collection /30 dans la Boîte Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

fermer
<p>Vue de l’exposition<em> Architecture d’un atome</em>, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon.</p>

Vue de l’exposition Architecture d’un atome, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon.

<p>Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon.</p>

Vue de l’exposition Architecture d’un atome, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon.

<p>Juliacks, <b><i>Chapitre 1 : La Ballade de Tribulations Compulsive</i></b> (détail), 2013-2014, encre, estampe monotype, aquarelle sur papier, 50x65cm, série de 34 dessins / impressions. Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Juliacks, Chapitre 1 : La Ballade de Tribulations Compulsive (détail), 2013-2014, encre, estampe monotype, aquarelle sur papier, 50x65cm, série de 34 dessins / impressions. Vue de l’exposition Architecture d’un atome, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Vue de l’exposition Architecture d’un atome, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Vue de l’exposition Architecture d’un atome, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Juliacks, <b><i>End Leaves</i></b>, acrylique, encre, terre sur toile, 288x159cm. Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Juliacks, End Leaves, acrylique, encre, terre sur toile, 288x159cm. Vue de l’exposition Architecture d’un atome, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Hayley Quentin, <b><i>The deep end</i></b>, 2015, peinture sur carton, dimensions variables. Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Hayley Quentin, The deep end, 2015, peinture sur carton, dimensions variables. Vue de l’exposition Architecture d’un atome, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Juliacks, <b><i>Vantaa & the Infinite Whistle</i></b>, 2012, vidéo, couleur, 5 min 06, Format original : 8mm, transféré en vidéo, série <i>Sifflet Infini</i>. Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Juliacks, Vantaa & the Infinite Whistle, 2012, vidéo, couleur, 5 min 06, Format original : 8mm, transféré en vidéo, série Sifflet Infini. Vue de l’exposition Architecture d’un atome, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Juliacks, <b><i>Lyon</i></b> <b><i>Sifflet Infini</i></b>, 2014, vidéo, couleur, 4 min 41, Format original : HD Video, série <i>Sifflet Infini</i>. Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Juliacks, Lyon Sifflet Infini, 2014, vidéo, couleur, 4 min 41, Format original : HD Video, série Sifflet Infini. Vue de l’exposition Architecture d’un atome, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Œuvre participative, <b><i>Les masques des conflits culturels</i></b>, installation et performance, carton, peinture, plume, élastique, dimensions variables. Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Œuvre participative, Les masques des conflits culturels, installation et performance, carton, peinture, plume, élastique, dimensions variables. Vue de l’exposition Architecture d’un atome, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Juliacks, <b><i>Architecture d’un atome</i></b>, 2015, film de fiction, couleur, 62 min, Format original : vidéo HAD, mini DV, 16mm et 8mm. Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Juliacks, Architecture d’un atome, 2015, film de fiction, couleur, 62 min, Format original : vidéo HAD, mini DV, 16mm et 8mm. Vue de l’exposition Architecture d’un atome, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Vue de l’exposition Architecture d’un atome, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Vue de l’exposition Architecture d’un atome, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Vue de l’exposition Architecture d’un atome, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Vue de l’exposition Architecture d’un atome, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Vue de l’exposition Architecture d’un atome, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Vue de l’exposition Architecture d’un atome, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Vue de l’exposition <i>Architecture d’un atome</i>, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Vue de l’exposition Architecture d’un atome, installation et performance participative, Musée d’Art Contemporain, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

fermer
<p>Juliacks, <strong><em>Atlas </em></strong>(détail), 2015, multiple, papier journal, impression numérique en couleur, 37,5×25 cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016</p>

Juliacks, Atlas (détail), 2015, multiple, papier journal, impression numérique en couleur, 37,5×25 cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016

<p>Juliacks, <strong><em>Atlas</em></strong>, 2015, multiple, papier journal, impression numérique en couleur, 37,5×25 cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Juliacks, Atlas, 2015, multiple, papier journal, impression numérique en couleur, 37,5×25 cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Juliacks, <strong><em>Atlas</em></strong>, 2015, multiple, papier journal, impression numérique en couleur, 37,5×25 cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Juliacks, Atlas, 2015, multiple, papier journal, impression numérique en couleur, 37,5×25 cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Juliacks, <strong><em>Atlas </em></strong>(détail), 2015, multiple, papier journal, impression numérique en couleur, 37,5×25 cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016</p>

Juliacks, Atlas (détail), 2015, multiple, papier journal, impression numérique en couleur, 37,5×25 cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016

<p>Juliacks, <strong><em>Atlas </em></strong>(détail), 2015, multiple, papier journal, impression numérique en couleur, 37,5×25 cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016</p>

Juliacks, Atlas (détail), 2015, multiple, papier journal, impression numérique en couleur, 37,5×25 cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016

<p>Juliacks, <strong><em>Atlas </em></strong>(détail), 2015, multiple, papier journal, impression numérique en couleur, 37,5×25 cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016</p>

Juliacks, Atlas (détail), 2015, multiple, papier journal, impression numérique en couleur, 37,5×25 cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016

<p>Juliacks, <strong><em>Sans Titre</em></strong>, 2015, sac en tissu, sérigraphie, 35x41cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Juliacks, Sans Titre, 2015, sac en tissu, sérigraphie, 35x41cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Juliacks, <strong><em>Sans Titre </em></strong>(détail), 2015, sac en tissu, sérigraphie, 35x41cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Juliacks, Sans Titre (détail), 2015, sac en tissu, sérigraphie, 35x41cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Juliacks, <strong><em>Sans Titre </em></strong>(détail), 2015, sac en tissu, sérigraphie, 35x41cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Juliacks, Sans Titre (détail), 2015, sac en tissu, sérigraphie, 35x41cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Juliacks, <strong><em>Sans Titre</em></strong>, 2015, affiche, impression numérique en noir et blanc, A3. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Juliacks, Sans Titre, 2015, affiche, impression numérique en noir et blanc, A3. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Juliacks, <strong><em>Sans Titre</em></strong>, 2015, affiche, impression numérique en couleur, A3. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Juliacks, Sans Titre, 2015, affiche, impression numérique en couleur, A3. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>(De gauche à droite) : Juliacks, <strong><em>Sans Titre</em></strong>, 2015, affiche, impression numérique en noir et blanc, A3. Juliacks, <strong><em>Sans Titre</em></strong>, 2013, affiche, impression numérique en noir et blanc, A3. Juliacks, <strong><em>Sans Titre</em></strong>, 2015, affiche, impression numérique en couleur, A3. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

(De gauche à droite) : Juliacks, Sans Titre, 2015, affiche, impression numérique en noir et blanc, A3. Juliacks, Sans Titre, 2013, affiche, impression numérique en noir et blanc, A3. Juliacks, Sans Titre, 2015, affiche, impression numérique en couleur, A3. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Juliacks, <strong><em>Tableau Vivant</em></strong>, livret, papier, carton, impression numérique en noir et blanc, 20x14cm. Photo : JRM / Néon, 2012.</p>

Juliacks, Tableau Vivant, livret, papier, carton, impression numérique en noir et blanc, 20x14cm. Photo : JRM / Néon, 2012.

fermer
<p>Anthony Jacquot-Boeykens, <em>Very Small Deal #10<strong>, Hibou boubou</strong></em>, 2015, photocopie, A4, 60 exemplaires numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Anthony Jacquot-Boeykens, Very Small Deal #10, Hibou boubou, 2015, photocopie, A4, 60 exemplaires numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

fermer
<p>Vue de l’exposition <i>Problème et tarot</i>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Vue de l’exposition Problème et tarot, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Anthony Jacquot Boeykens, <b><i>Re-re-Garçon-coquillage</i></b>, 2015, peinture à l’huile sur pvc expansé, 143 x 168 cm. Vue de l’exposition <i>Problème et tarot</i>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Anthony Jacquot Boeykens, Re-re-Garçon-coquillage, 2015, peinture à l’huile sur pvc expansé, 143 x 168 cm. Vue de l’exposition Problème et tarot, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Anthony Jacquot Boeykens, <b><i>Familiale-cola-torrent</i></b> (détail), 2015, bois mélaminé blanc, pvc expansé, caramel, encre de seiche, fils de fer, fils d’étain, chevron de bois, boîtes de «Vache qui rit » et mortier, dimensions variables ici : 223 x 323 x 62 cm. Vue de l’exposition <i>Problème et tarot</i>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Anthony Jacquot Boeykens, Familiale-cola-torrent (détail), 2015, bois mélaminé blanc, pvc expansé, caramel, encre de seiche, fils de fer, fils d’étain, chevron de bois, boîtes de «Vache qui rit » et mortier, dimensions variables ici : 223 x 323 x 62 cm. Vue de l’exposition Problème et tarot, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>(Du premier au second plan) : Anthony Jacquot Boeykens, <b><i>Tourbillon-donut</i></b>, 2015, boîte de «Vache qui rit » et caramel, 4x11cm, <b><i>Familiale-cola-torrent</i></b> (détail), 2015, bois mélaminé blanc, pvc expansé, caramel, encre de seiche, fils de fer, fils d’étain, chevron de bois, boîtes de «Vache qui rit » et mortier, dimensions variables ici : 223 x 323 x 62 cm. Vue de l’exposition <i>Problème et tarot</i>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

(Du premier au second plan) : Anthony Jacquot Boeykens, Tourbillon-donut, 2015, boîte de «Vache qui rit » et caramel, 4x11cm, Familiale-cola-torrent (détail), 2015, bois mélaminé blanc, pvc expansé, caramel, encre de seiche, fils de fer, fils d’étain, chevron de bois, boîtes de «Vache qui rit » et mortier, dimensions variables ici : 223 x 323 x 62 cm. Vue de l’exposition Problème et tarot, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Anthony Jacquot Boeykens, <b><i>Tourbillon-donut</i></b>, 2015, boîte de «Vache qui rit » et caramel, 4x11cm. Vue de l’exposition <i>Problème et tarot</i>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Anthony Jacquot Boeykens, Tourbillon-donut, 2015, boîte de «Vache qui rit » et caramel, 4x11cm. Vue de l’exposition Problème et tarot, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Vue de l’exposition <i>Problème et tarot</i>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Vue de l’exposition Problème et tarot, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Anthony Jacquot Boeykens, <b><i>Casse-croute</i></b>, 2015, boîte de «Vache qui rit », caramel, fil d’étain, lacet, briquet et ficelle, 15x11cm, <b><i>Tourbillon-donut</i></b>, 2015, boîte de «Vache qui rit » et caramel, 4x11cm. Vue de l’exposition <i>Problème et tarot</i>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Anthony Jacquot Boeykens, Casse-croute, 2015, boîte de «Vache qui rit », caramel, fil d’étain, lacet, briquet et ficelle, 15x11cm, Tourbillon-donut, 2015, boîte de «Vache qui rit » et caramel, 4x11cm. Vue de l’exposition Problème et tarot, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Anthony Jacquot Boeykens, <b><i>Tirage en croix</i></b>, 2014, peinture à l’huile sur pvc expansé, fil de fer, ficelle, carton, pastel à l’huile, 143x168x2cm. Vue de l’exposition <i>Problème et tarot</i>, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Anthony Jacquot Boeykens, Tirage en croix, 2014, peinture à l’huile sur pvc expansé, fil de fer, ficelle, carton, pastel à l’huile, 143x168x2cm. Vue de l’exposition Problème et tarot, Néon, Lyon, 2015. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

fermer
<p>Dieudonné Cartier, <strong><em>Selection of collection – N°13 & 14 – (Claire Bossuet – Denereaz & Forget Berthoux)</em></strong>, photocopie sur papier couleur, 20 pages, 20 exemplaires numérotés, 10,5×14,8cm, édité par Théophile’s Papers, produit par Néon, 2014. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– A/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

Dieudonné Cartier, Selection of collection – N°13 & 14 – (Claire Bossuet – Denereaz & Forget Berthoux), photocopie sur papier couleur, 20 pages, 20 exemplaires numérotés, 10,5×14,8cm, édité par Théophile’s Papers, produit par Néon, 2014. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – A/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

<p>Théophile’s Papers, maquettes des différents meubles pour les <em>Panorama</em> (librairies pop up) réalisés entre 2011 et 2014. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– A/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

Théophile’s Papers, maquettes des différents meubles pour les Panorama (librairies pop up) réalisés entre 2011 et 2014. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – A/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

<p><em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition B/F, avec les œuvres et ouvrages de Félicia Atkinson, Bartolomé Sanson (Shelter Press), Charlotte Cheetham et Pierre Vanni. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition B/F, avec les œuvres et ouvrages de Félicia Atkinson, Bartolomé Sanson (Shelter Press), Charlotte Cheetham et Pierre Vanni. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

<p><em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition B/F, avec les œuvres et ouvrages de Félicia Atkinson, Bartolomé Sanson (Shelter Press), Charlotte Cheetham et Pierre Vanni. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition B/F, avec les œuvres et ouvrages de Félicia Atkinson, Bartolomé Sanson (Shelter Press), Charlotte Cheetham et Pierre Vanni. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

<p><em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition B/F, avec les œuvres et ouvrages d’Alexis Jacob et de L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), et de la collection <em>/30</em> dans la Boîte, avec des pièces de Mathieu Gabiot. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition B/F, avec les œuvres et ouvrages d’Alexis Jacob et de L’agence du doute (Catherine Guiral et Brice Domingues), et de la collection /30 dans la Boîte, avec des pièces de Mathieu Gabiot. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Katleen Vinck et Vincent Israel-Jost,<em> <strong>VKKVKKV</strong></em>, 88 pages, 20x15cm, couverture souple jaquette impression riso reliure agrafée, impression : Autobhan, design : Alexis Jacob, édité par Théophile’s Papers, 2014. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– C/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Katleen Vinck et Vincent Israel-Jost, VKKVKKV, 88 pages, 20x15cm, couverture souple jaquette impression riso reliure agrafée, impression : Autobhan, design : Alexis Jacob, édité par Théophile’s Papers, 2014. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – C/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p><em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de la rencontre et exposition D/F, avec les œuvres et ouvrages des éditions BAT, d’Olivier Lebrun et de Christo Nogues. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de la rencontre et exposition D/F, avec les œuvres et ouvrages des éditions BAT, d’Olivier Lebrun et de Christo Nogues. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p><em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition D/F, avec les œuvres et ouvrages des éditions BAT, d’Olivier Lebrun et de Christo Nogues. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition D/F, avec les œuvres et ouvrages des éditions BAT, d’Olivier Lebrun et de Christo Nogues. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Mathieu Gargam, (…) <strong><em>The Waldorf Astoria</em></strong>, 270 pages, 20×29,5cm, 50 exemplaires, édité par Théophile’s Papers. Christo Nogues, <strong><em>LUC & BLOC</em></strong>, serres livres, dimensions variables, plâtre résiné, béton et pigments, dimensions variables, édité par Théophile’s Papers, produit par Néon, 2015. <em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon  2014 – 2016. Vue de l’exposition D/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

Mathieu Gargam, (…) The Waldorf Astoria, 270 pages, 20×29,5cm, 50 exemplaires, édité par Théophile’s Papers. Christo Nogues, LUC & BLOC, serres livres, dimensions variables, plâtre résiné, béton et pigments, dimensions variables, édité par Théophile’s Papers, produit par Néon, 2015. About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon  2014 – 2016. Vue de l’exposition D/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p>Alex Balgiu et Bizzarri & Rodriguez, boîtes d’allumettes, sans allumette, avec poèmes et/ou un sucre, 2016. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition <em>About book</em> <em>– E/F</em>. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2016.</p>

Alex Balgiu et Bizzarri & Rodriguez, boîtes d’allumettes, sans allumette, avec poèmes et/ou un sucre, 2016. Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition About book – E/F. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2016.

<p><em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition E/F, avec les œuvres et ouvrages d’Alex Balgiu, de Bizzarri & Rodriguez et d’Elvire Bonduelle. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2016.</p>

About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition E/F, avec les œuvres et ouvrages d’Alex Balgiu, de Bizzarri & Rodriguez et d’Elvire Bonduelle. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2016.

<p><em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de la collection <em>/30</em> dans la Boîte, avec une <strong><em>Cale </em></strong>d’Elvire Bonduelle, bois et peinture, 90x16x50cm, édité par Onestarpress (Paris) à 5 exemplaires, 2004-2013. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.</p>

About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de la collection /30 dans la Boîte, avec une Cale d’Elvire Bonduelle, bois et peinture, 90x16x50cm, édité par Onestarpress (Paris) à 5 exemplaires, 2004-2013. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2015.

<p><em>About book</em>, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition A/F, avec des œuvres et ouvrages de Dieudonné Cartier et Théophile Calot, septembre 2014. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.</p>

About book, Théophile’s Papers en résidence chez Néon 2014 – 2016. Vue de l’exposition A/F, avec des œuvres et ouvrages de Dieudonné Cartier et Théophile Calot, septembre 2014. Photo : Anne Simonnot / Néon, 2014.

fermer