Actualité,

info dernières minutes

last minutes info

Sur la façade, pour 2 ou 3 mois !
Damir Radović
No More …

Damir Radović
No More …
Info fr (pdf) / Info eng (pdf)

Damir Radović
No More …
(Visuel : NKB, Berlin, 2011)

Juliacks
Architecture of an Atom
(Bande Dessinée)

Juliacks
Architecture of an Atom
bande annonce de la BD

Info fr (pdf)
Info eng (pdf)

Juliacks
Architecture of an Atom
bande annonce de la BD

Info fr (pdf)
Info eng (pdf)

Juliacks
Architecture of an Atom
bande annonce de la BD

Info fr (pdf)
Info eng (pdf)

Nouveaux horaires : 17h > 21h

New opening hours : 5pm > 9pm

Adrien Vescovi
For The Memory Of a Live Time

16.09.17 › 20.01.18
vernissage : 16.09.17 – 15h

Adrien Vescovi
For The Memory Of a Live Time
(vue de l’exposition, sept. 2017)

info fr (pdf) / info eng (pdf)
images (tumblr artiste)
events & like (fb)

Adrien Vescovi
For The Memory Of a Live Time
(vue de l’exposition, sept. 2017)

info fr (pdf) / info eng (pdf)
images (tumblr artiste)
events & like (fb)

Adrien Vescovi
For The Memory Of a Live Time
(vue d’atelier, août 2017)

info fr (pdf) / info eng (pdf)
images (tumblr artiste)
events & like (fb)

fermer

Sysiphe Papier
2012
Maeva Cunci et Dominique Gilliot

zoom

Résident III
04.08.2012 › 31.12.2017
Juliacks

zoom

XXXX
28.11.12 › 22.12.12
Samuel Moncharmont

zoom

Very Small Deal #5 bis
Histoire illustrée (Index), 2012
Monica Restrepo

zoom

(1991-2011)
04.10.12 › 10.11.12
Exposition collective (Hors les murs : Inextenso, Clermont Ferrand, France)

zoom

(1991-2011) Publication
2012
Simon Feydieu à propos de Quentin Maussang et Georges Rey

zoom

Résident II
08.09.12 › 09.02.14
Benjamin Collet & Pierre Gaignard

zoom

Chute libre
08.09.12 › 27.10.12
Aurélien Arbet & Jérémie Egry

zoom

Graceland
09.06.12 › 21.07.12
Luca Monterastelli

zoom

Graceland et Very Small Deal #5
Rocaille, 2012
Luca Monterastelli

zoom

Very Small Deal #4
Le trou, 2012
Sophie Dejode et Bertrand Lacombe

zoom

Welcome to flowing land
26.04.12 › 19.05.12
Exposition collective

zoom

Very Small Deal #3
X/Y/Z (Remix), 2012
Olivier Morvan

zoom

Précurseurs-sombres
10.03.12 › 04.04.12
Philip Vormwald

zoom

Very Small Deal #2
Fibonacci, 2012
A is a name

zoom

Sisyphe papier
21.01.12 >18.02.12
Dominique Gilliot & Maeva Cunci

zoom

Ah, ah, ah, animal
11.01.12
Quentin Maussang

zoom

Résident I
01.04.11 › 15.02.14
Quentin Maussang

zoom
<p>Maeva Cunci & Dominique Gilliot, <strong><em>Sysiphe Papier</em></strong>, 2012, publication, papier, cartons, plastique, pochette avec diverses impressions numériques, 16x23cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Maeva Cunci & Dominique Gilliot, Sysiphe Papier, 2012, publication, papier, cartons, plastique, pochette avec diverses impressions numériques, 16x23cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Maeva Cunci & Dominique Gilliot, <strong><em>Sysiphe Papier</em></strong>, 2012, publication, papier, cartons, plastique, pochette avec diverses impressions numériques, 16x23cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Maeva Cunci & Dominique Gilliot, Sysiphe Papier, 2012, publication, papier, cartons, plastique, pochette avec diverses impressions numériques, 16x23cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Maeva Cunci & Dominique Gilliot, <strong><em>Sysiphe Papier</em></strong>, 2012, publication, papier, cartons, plastique, pochette avec diverses impressions numériques, 16x23cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Maeva Cunci & Dominique Gilliot, Sysiphe Papier, 2012, publication, papier, cartons, plastique, pochette avec diverses impressions numériques, 16x23cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Maeva Cunci & Dominique Gilliot, <strong><em>Sysiphe Papier </em></strong>(détail), 2012, publication, papier, cartons, plastique, pochette avec diverses impressions numériques, 16x23cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Maeva Cunci & Dominique Gilliot, Sysiphe Papier (détail), 2012, publication, papier, cartons, plastique, pochette avec diverses impressions numériques, 16x23cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Maeva Cunci & Dominique Gilliot, <strong><em>Sysiphe Papier </em></strong>(détail), 2012, publication, papier, cartons, plastique, pochette avec diverses impressions numériques, 16x23cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Maeva Cunci & Dominique Gilliot, Sysiphe Papier (détail), 2012, publication, papier, cartons, plastique, pochette avec diverses impressions numériques, 16x23cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Maeva Cunci & Dominique Gilliot, <strong><em>Sysiphe Papier </em></strong>(détail), 2012, publication, papier, cartons, plastique, pochette avec diverses impressions numériques, 16x23cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Maeva Cunci & Dominique Gilliot, Sysiphe Papier (détail), 2012, publication, papier, cartons, plastique, pochette avec diverses impressions numériques, 16x23cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Maeva Cunci & Dominique Gilliot, <strong><em>Sysiphe Papier </em></strong>(détail), 2012, publication, papier, cartons, plastique, pochette avec diverses impressions numériques, 16x23cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Maeva Cunci & Dominique Gilliot, Sysiphe Papier (détail), 2012, publication, papier, cartons, plastique, pochette avec diverses impressions numériques, 16x23cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Maeva Cunci & Dominique Gilliot, <strong><em>Sysiphe Papier </em></strong>(détail), 2012, publication, papier, cartons, plastique, pochette avec diverses impressions numériques, 16x23cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Maeva Cunci & Dominique Gilliot, Sysiphe Papier (détail), 2012, publication, papier, cartons, plastique, pochette avec diverses impressions numériques, 16x23cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Maeva Cunci & Dominique Gilliot, <strong><em>Sysiphe Papier</em></strong>, 2012, publication, papier, cartons, plastique, pochette avec diverses impressions numériques, 16x23cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Maeva Cunci & Dominique Gilliot, Sysiphe Papier, 2012, publication, papier, cartons, plastique, pochette avec diverses impressions numériques, 16x23cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

fermer
<p>Juliacks, <strong><em>Achitecture d’un Atome</em></strong>, image extraite du film de fiction, 62 minutes, format original : vidéo HD, mini DV, 16mm et 8mm. Co-produit par : Néon (Lyon), La Box (Bourges), Florian Michelli et Juliacks. Octobre 2014. © Juliacks</p>

Juliacks, Achitecture d’un Atome, image extraite du film de fiction, 62 minutes, format original : vidéo HD, mini DV, 16mm et 8mm. Co-produit par : Néon (Lyon), La Box (Bourges), Florian Michelli et Juliacks. Octobre 2014. © Juliacks

<p>Juliacks, <strong><em>Achitecture d’un Atome</em></strong>, image extraite du film de fiction, 62 minutes, format original : vidéo HD, mini DV, 16mm et 8mm. Co-produit par : Néon (Lyon), La Box (Bourges), Florian Michelli et Juliacks. Octobre 2014. © Juliacks</p>

Juliacks, Achitecture d’un Atome, image extraite du film de fiction, 62 minutes, format original : vidéo HD, mini DV, 16mm et 8mm. Co-produit par : Néon (Lyon), La Box (Bourges), Florian Michelli et Juliacks. Octobre 2014. © Juliacks

<p>Juliacks, <strong><em>Achitecture d’un Atome</em></strong>, image extraite du film de fiction, 62 minutes, format original : vidéo HD, mini DV, 16mm et 8mm. Co-produit par : Néon (Lyon), La Box (Bourges), Florian Michelli et Juliacks. Octobre 2014. © Juliacks</p>

Juliacks, Achitecture d’un Atome, image extraite du film de fiction, 62 minutes, format original : vidéo HD, mini DV, 16mm et 8mm. Co-produit par : Néon (Lyon), La Box (Bourges), Florian Michelli et Juliacks. Octobre 2014. © Juliacks

<p>Juliacks, <strong><em>Achitecture d’un Atome</em></strong>, image extraite du film de fiction, 62 minutes, format original : vidéo HD, mini DV, 16mm et 8mm. Co-produit par : Néon (Lyon), La Box (Bourges), Florian Michelli et Juliacks. Octobre 2014. © Juliacks</p>

Juliacks, Achitecture d’un Atome, image extraite du film de fiction, 62 minutes, format original : vidéo HD, mini DV, 16mm et 8mm. Co-produit par : Néon (Lyon), La Box (Bourges), Florian Michelli et Juliacks. Octobre 2014. © Juliacks

<p>Juliacks, <strong><em>Achitecture d’un Atome</em></strong>, image extraite du film de fiction, 62 minutes, format original : vidéo HD, mini DV, 16mm et 8mm. Co-produit par : Néon (Lyon), La Box (Bourges), Florian Michelli et Juliacks. Octobre 2014. © Juliacks</p>

Juliacks, Achitecture d’un Atome, image extraite du film de fiction, 62 minutes, format original : vidéo HD, mini DV, 16mm et 8mm. Co-produit par : Néon (Lyon), La Box (Bourges), Florian Michelli et Juliacks. Octobre 2014. © Juliacks

<p>Juliacks, <strong><em>Achitecture d’un Atome</em></strong>, image extraite du film de fiction, 62 minutes, format original : vidéo HD, mini DV, 16mm et 8mm. Co-produit par : Néon (Lyon), La Box (Bourges), Florian Michelli et Juliacks. Octobre 2014. © Juliacks</p>

Juliacks, Achitecture d’un Atome, image extraite du film de fiction, 62 minutes, format original : vidéo HD, mini DV, 16mm et 8mm. Co-produit par : Néon (Lyon), La Box (Bourges), Florian Michelli et Juliacks. Octobre 2014. © Juliacks

<p>Juliacks, <strong><em>Achitecture d’un Atome</em></strong>, affiche du film de fiction, 62 minutes, format original : vidéo HD, mini DV, 16mm et 8mm. Co-produit par : Néon (Lyon), La Box (Bourges), Florian Michelli et Juliacks. Octobre 2014. © Juliacks</p>

Juliacks, Achitecture d’un Atome, affiche du film de fiction, 62 minutes, format original : vidéo HD, mini DV, 16mm et 8mm. Co-produit par : Néon (Lyon), La Box (Bourges), Florian Michelli et Juliacks. Octobre 2014. © Juliacks

fermer
<p>Samuel Moncharmont, <strong><em>XXXX</em></strong> (détail), 2012, partitions. Vue de l’exposition <em>XXXX</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Samuel Moncharmont, XXXX (détail), 2012, partitions. Vue de l’exposition XXXX, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Samuel Moncharmont, <strong><em>XXXX</em></strong>, 2012, pièce sonore en quatre mouvements diffusées en 4.1, quatre partitions (éd. 3 + 1) encadrées et deux méridiennes. Vue de l’exposition <em>XXXX</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Samuel Moncharmont, XXXX, 2012, pièce sonore en quatre mouvements diffusées en 4.1, quatre partitions (éd. 3 + 1) encadrées et deux méridiennes. Vue de l’exposition XXXX, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Samuel Moncharmont, <strong><em>XXXX</em></strong>, 2012, pièce sonore en quatre mouvements diffusées en 4.1, quatre partitions (éd. 3 + 1) encadrées et deux méridiennes. Vue de l’exposition <em>XXXX</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Samuel Moncharmont, XXXX, 2012, pièce sonore en quatre mouvements diffusées en 4.1, quatre partitions (éd. 3 + 1) encadrées et deux méridiennes. Vue de l’exposition XXXX, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Samuel Moncharmont, <strong><em>XXXX</em></strong>, 2012, pièce sonore en quatre mouvements diffusées en 4.1, quatre partitions (éd. 3 + 1) encadrées et deux méridiennes. Vue de l’exposition <em>XXXX</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Samuel Moncharmont, XXXX, 2012, pièce sonore en quatre mouvements diffusées en 4.1, quatre partitions (éd. 3 + 1) encadrées et deux méridiennes. Vue de l’exposition XXXX, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Samuel Moncharmont, <strong><em>XXXX</em></strong>, 2012, pièce sonore en quatre mouvements diffusées en 4.1, quatre partitions (éd. 3 + 1) encadrées et deux méridiennes. Vue de l’exposition <em>XXXX</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Samuel Moncharmont, XXXX, 2012, pièce sonore en quatre mouvements diffusées en 4.1, quatre partitions (éd. 3 + 1) encadrées et deux méridiennes. Vue de l’exposition XXXX, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Samuel Moncharmont, <strong><em>XXXX</em></strong>, 2012, pièce sonore en quatre mouvements diffusées en 4.1, quatre partitions (éd. 3 + 1) encadrées et deux méridiennes. Vue de l’exposition <em>XXXX</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Samuel Moncharmont, XXXX, 2012, pièce sonore en quatre mouvements diffusées en 4.1, quatre partitions (éd. 3 + 1) encadrées et deux méridiennes. Vue de l’exposition XXXX, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

fermer
<p>Monica Restrepo, <em>Very small deal #5 bis</em><em><strong>, </strong></em><em><strong>Histoire illustrée (Index)</strong></em><em> (détail)</em><em>, </em>2012, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Monica Restrepo, Very small deal #5 bis, Histoire illustrée (Index) (détail), 2012, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Monica Restrepo, <em>Very small deal #5 bis</em><em><strong>, </strong></em><em><strong>Histoire illustrée (Index)</strong></em>, 2012, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Monica Restrepo, Very small deal #5 bis, Histoire illustrée (Index), 2012, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Monica Restrepo, <em>Very small deal #5 bis</em><em><strong>, </strong></em><em><strong>Histoire illustrée (Index)</strong></em>, 2012, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Monica Restrepo, Very small deal #5 bis, Histoire illustrée (Index), 2012, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Monica Restrepo, <em>Very small deal #5 bis</em><em><strong>, </strong></em><em><strong>Histoire illustrée (Index)</strong></em>, 2012, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Monica Restrepo, Very small deal #5 bis, Histoire illustrée (Index), 2012, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

fermer
<p>Georges Rey, <strong><em>Les Enfants Gâtés de l’Art Contemporain</em></strong>, 1991, image extraite de la vidéo, 45min.</p>

Georges Rey, Les Enfants Gâtés de l’Art Contemporain, 1991, image extraite de la vidéo, 45min.

<p>Quentin Maussang, <strong><em>commune</em></strong>, 2011, image extraite de la vidéo, 25min.</p>

Quentin Maussang, commune, 2011, image extraite de la vidéo, 25min.

<p>Vue de l’exposition <em>(1991-2011)</em> organisée par Néon<em>,</em> In Extenso, Clermont-Ferrand, 2012. Photo : In Extenso / Néon.</p>

Vue de l’exposition (1991-2011) organisée par Néon, In Extenso, Clermont-Ferrand, 2012. Photo : In Extenso / Néon.

<p>Vue de l’exposition <em>(1991-2011)</em> organisée par Néon<em>,</em> In Extenso, Clermont-Ferrand, 2012. Photo : In Extenso / Néon.</p>

Vue de l’exposition (1991-2011) organisée par Néon, In Extenso, Clermont-Ferrand, 2012. Photo : In Extenso / Néon.

<p>(De gauche à droite) : Georges Rey, <strong><em>Les Enfants Gâtés de l’Art Contemporain</em></strong>, 1991, vidéo, 45min. Quentin Maussang, <strong><em>commune</em></strong>, 2011, vidéo, 25min. Vue de l’exposition <em>(1991-2011)</em> organisée par Néon<em>,</em> In Extenso, Clermont-Ferrand, 2012. Photo : In Extenso / Néon.</p>

(De gauche à droite) : Georges Rey, Les Enfants Gâtés de l’Art Contemporain, 1991, vidéo, 45min. Quentin Maussang, commune, 2011, vidéo, 25min. Vue de l’exposition (1991-2011) organisée par Néon, In Extenso, Clermont-Ferrand, 2012. Photo : In Extenso / Néon.

<p>Vue de l’exposition <em>(1991-2011)</em> organisée par Néon<em>,</em> In Extenso, Clermont-Ferrand, 2012. Photo : In Extenso / Néon.</p>

Vue de l’exposition (1991-2011) organisée par Néon, In Extenso, Clermont-Ferrand, 2012. Photo : In Extenso / Néon.

<p>(De gauche à droite) : Georges Rey, <strong><em>Les Enfants Gâtés de l’Art Contemporain</em></strong>, 1991, vidéo, 45min. Quentin Maussang, <strong><em>commune</em></strong>, 2011, vidéo, 25min. Vue de l’exposition <em>(1991-2011)</em> organisée par Néon<em>,</em> In Extenso, Clermont-Ferrand, 2012. Photo : In Extenso / Néon.</p>

(De gauche à droite) : Georges Rey, Les Enfants Gâtés de l’Art Contemporain, 1991, vidéo, 45min. Quentin Maussang, commune, 2011, vidéo, 25min. Vue de l’exposition (1991-2011) organisée par Néon, In Extenso, Clermont-Ferrand, 2012. Photo : In Extenso / Néon.

<p>(De gauche à droite) : Georges Rey, <strong><em>Les Enfants Gâtés de l’Art Contemporain</em></strong>, 1991, vidéo, 45min. Quentin Maussang, <strong><em>commune</em></strong>, 2011, vidéo, 25min. Vue de l’exposition <em>(1991-2011)</em> organisée par Néon<em>,</em> In Extenso, Clermont-Ferrand, 2012. Photo : In Extenso / Néon.</p>

(De gauche à droite) : Georges Rey, Les Enfants Gâtés de l’Art Contemporain, 1991, vidéo, 45min. Quentin Maussang, commune, 2011, vidéo, 25min. Vue de l’exposition (1991-2011) organisée par Néon, In Extenso, Clermont-Ferrand, 2012. Photo : In Extenso / Néon.

<p>(De gauche à droite) : Georges Rey, <strong><em>Les Enfants Gâtés de l’Art Contemporain</em></strong>, 1991, vidéo, 45min. Quentin Maussang, <strong><em>commune</em></strong>, 2011, vidéo, 25min. Vue de l’exposition <em>(1991-2011)</em> organisée par Néon<em>,</em> In Extenso, Clermont-Ferrand, 2012. Photo : In Extenso / Néon.</p>

(De gauche à droite) : Georges Rey, Les Enfants Gâtés de l’Art Contemporain, 1991, vidéo, 45min. Quentin Maussang, commune, 2011, vidéo, 25min. Vue de l’exposition (1991-2011) organisée par Néon, In Extenso, Clermont-Ferrand, 2012. Photo : In Extenso / Néon.

fermer
<p><strong><em>(1991-2011), </em></strong>Simon Feydieu<strong><em>, </em></strong>à propos de l’exposition hors les murs (1991-2011) avec Quentin Maussang et Georges Rey à In Extenso Clermont-Ferrand<strong>,</strong> 2012, publication, 21×29,7cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

(1991-2011), Simon Feydieu, à propos de l’exposition hors les murs (1991-2011) avec Quentin Maussang et Georges Rey à In Extenso Clermont-Ferrand, 2012, publication, 21×29,7cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p><strong><em>(1991-2011), </em></strong>Simon Feydieu<strong><em>, </em></strong>à propos de l’exposition hors les murs (1991-2011) avec Quentin Maussang et Georges Rey à In Extenso Clermont-Ferrand<strong>,</strong> 2012, publication, 21×29,7cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

(1991-2011), Simon Feydieu, à propos de l’exposition hors les murs (1991-2011) avec Quentin Maussang et Georges Rey à In Extenso Clermont-Ferrand, 2012, publication, 21×29,7cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p><strong><em>(1991-2011), </em></strong>Simon Feydieu<strong><em>, </em></strong>à propos de l’exposition hors les murs (1991-2011) avec Quentin Maussang et Georges Rey à In Extenso Clermont-Ferrand<strong>,</strong> 2012, publication, 21×29,7cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

(1991-2011), Simon Feydieu, à propos de l’exposition hors les murs (1991-2011) avec Quentin Maussang et Georges Rey à In Extenso Clermont-Ferrand, 2012, publication, 21×29,7cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p><strong><em>(1991-2011), </em></strong>Simon Feydieu<strong><em>, </em></strong>à propos de l’exposition hors les murs (1991-2011) avec Quentin Maussang et Georges Rey à In Extenso Clermont-Ferrand<strong>,</strong> 2012, publication, 21×29,7cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

(1991-2011), Simon Feydieu, à propos de l’exposition hors les murs (1991-2011) avec Quentin Maussang et Georges Rey à In Extenso Clermont-Ferrand, 2012, publication, 21×29,7cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p><strong><em>(1991-2011), </em></strong>Simon Feydieu<strong><em>, </em></strong>à propos de l’exposition hors les murs (1991-2011) avec Quentin Maussang et Georges Rey à In Extenso Clermont-Ferrand<strong>,</strong> 2012, publication, 21×29,7cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

(1991-2011), Simon Feydieu, à propos de l’exposition hors les murs (1991-2011) avec Quentin Maussang et Georges Rey à In Extenso Clermont-Ferrand, 2012, publication, 21×29,7cm. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

fermer
<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard feat. Wade Guyton & Kelley Walker, <strong><em>Rihanna et Nicki ne seront jamais nos girlfriends</em></strong>, 2013, peinture, bombes aérosol, boîtes de conserve. <em>Etudes pour un multiplex décomplexé (</em>Etude #11), résidence de Benjamin Collet & Pierre Gaignard chez Néon, 2012 et 2014. Photo : Benjamin Collet & Pierre Gaignard / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard feat. Wade Guyton & Kelley Walker, Rihanna et Nicki ne seront jamais nos girlfriends, 2013, peinture, bombes aérosol, boîtes de conserve. Etudes pour un multiplex décomplexé (Etude #11), résidence de Benjamin Collet & Pierre Gaignard chez Néon, 2012 et 2014. Photo : Benjamin Collet & Pierre Gaignard / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard feat. Christopher Wool, <strong><em>Rather Ripped</em></strong>, 2013, peinture, noix de coco, sérigraphie sur vitre. <em>Etudes pour un multiplex décomplexé (</em>Etude #12), résidence de Benjamin Collet & Pierre Gaignard chez Néon, 2012 et 2014. Photo : Benjamin Collet & Pierre Gaignard / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard feat. Christopher Wool, Rather Ripped, 2013, peinture, noix de coco, sérigraphie sur vitre. Etudes pour un multiplex décomplexé (Etude #12), résidence de Benjamin Collet & Pierre Gaignard chez Néon, 2012 et 2014. Photo : Benjamin Collet & Pierre Gaignard / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard feat. Alexander McQueen, <strong><em>Flotter sur le porteur et l’ombrage</em></strong>, 2013, peinture, dessin sur papier, cadre. <em>Etudes pour un multiplex décomplexé (</em>Etude #14), résidence de Benjamin Collet & Pierre Gaignard chez Néon, 2012 et 2014. Photo : Benjamin Collet & Pierre Gaignard / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard feat. Alexander McQueen, Flotter sur le porteur et l’ombrage, 2013, peinture, dessin sur papier, cadre. Etudes pour un multiplex décomplexé (Etude #14), résidence de Benjamin Collet & Pierre Gaignard chez Néon, 2012 et 2014. Photo : Benjamin Collet & Pierre Gaignard / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard feat. Panamarenko, <strong><em>Manuel illustré pour idéaliste isolé</em></strong>, 2013, peinture, dessin sur papier, cadre. <em>Etudes pour un multiplex décomplexé (</em>Etude #13), résidence de Benjamin Collet & Pierre Gaignard chez Néon, 2012 et 2014. Photo : Benjamin Collet & Pierre Gaignard / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard feat. Panamarenko, Manuel illustré pour idéaliste isolé, 2013, peinture, dessin sur papier, cadre. Etudes pour un multiplex décomplexé (Etude #13), résidence de Benjamin Collet & Pierre Gaignard chez Néon, 2012 et 2014. Photo : Benjamin Collet & Pierre Gaignard / Néon.

fermer
<p>Aurélien Arbet & Jérémie Egry, <strong><em>New Man</em></strong>, 2012, chemise homme et 365 trous de cigarette, Taille L. Vue de l’exposition <em>Chute Libre</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Arbet & Jérémie Egry / Néon, 2012.</p>

Aurélien Arbet & Jérémie Egry, New Man, 2012, chemise homme et 365 trous de cigarette, Taille L. Vue de l’exposition Chute Libre, Néon, Lyon, 2012. Photo : Arbet & Jérémie Egry / Néon, 2012.

<p>Vue de l’exposition <em>Chute Libre</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Arbet & Jérémie Egry / Néon, 2012.</p>

Vue de l’exposition Chute Libre, Néon, Lyon, 2012. Photo : Arbet & Jérémie Egry / Néon, 2012.

<p>Aurélien Arbet & Jérémie Egry, série <strong><em>Stranger</em></strong>, 2011-2012, impressions digitales, 40×60cm, édition de 10+2 EA. Vue de l’exposition <em>Chute Libre</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Arbet & Jérémie Egry / Néon, 2012.</p>

Aurélien Arbet & Jérémie Egry, série Stranger, 2011-2012, impressions digitales, 40×60cm, édition de 10+2 EA. Vue de l’exposition Chute Libre, Néon, Lyon, 2012. Photo : Arbet & Jérémie Egry / Néon, 2012.

<p>Aurélien Arbet & Jérémie Egry, série <strong><em>Stranger</em></strong>, 2011-2012, impressions digitales, 40×60cm, édition de 10+2 EA. Vue de l’exposition <em>Chute Libre</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Arbet & Jérémie Egry / Néon, 2012.</p>

Aurélien Arbet & Jérémie Egry, série Stranger, 2011-2012, impressions digitales, 40×60cm, édition de 10+2 EA. Vue de l’exposition Chute Libre, Néon, Lyon, 2012. Photo : Arbet & Jérémie Egry / Néon, 2012.

<p>Vue de l’exposition <em>Chute Libre</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Arbet & Jérémie Egry / Néon, 2012.</p>

Vue de l’exposition Chute Libre, Néon, Lyon, 2012. Photo : Arbet & Jérémie Egry / Néon, 2012.

<p>Aurélien Arbet & Jérémie Egry, série Travaux choisis, 2011, impressions digitales montées sur aluminium et chassis, 50×75cm, édition de 3+2 EA. Vue de l’exposition <em>Chute Libre</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Arbet & Jérémie Egry / Néon, 2012.</p>

Aurélien Arbet & Jérémie Egry, série Travaux choisis, 2011, impressions digitales montées sur aluminium et chassis, 50×75cm, édition de 3+2 EA. Vue de l’exposition Chute Libre, Néon, Lyon, 2012. Photo : Arbet & Jérémie Egry / Néon, 2012.

<p>Aurélien Arbet & Jérémie Egry, série Travaux choisis, 2011, impressions digitales montées sur aluminium et chassis, 50×75cm, édition de 3+2 EA. Vue de l’exposition <em>Chute Libre</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Arbet & Jérémie Egry / Néon, 2012.</p>

Aurélien Arbet & Jérémie Egry, série Travaux choisis, 2011, impressions digitales montées sur aluminium et chassis, 50×75cm, édition de 3+2 EA. Vue de l’exposition Chute Libre, Néon, Lyon, 2012. Photo : Arbet & Jérémie Egry / Néon, 2012.

<p>Aurélien Arbet & Jérémie Egry, série Travaux choisis, 2011, impressions digitales montées sur aluminium et chassis, 50×75cm, édition de 3+2 EA. Vue de l’exposition <em>Chute Libre</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Arbet & Jérémie Egry / Néon, 2012.</p>

Aurélien Arbet & Jérémie Egry, série Travaux choisis, 2011, impressions digitales montées sur aluminium et chassis, 50×75cm, édition de 3+2 EA. Vue de l’exposition Chute Libre, Néon, Lyon, 2012. Photo : Arbet & Jérémie Egry / Néon, 2012.

<p>Vue de l’exposition <em>Chute Libre</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Arbet & Jérémie Egry / Néon, 2012.</p>

Vue de l’exposition Chute Libre, Néon, Lyon, 2012. Photo : Arbet & Jérémie Egry / Néon, 2012.

<p>Aurélien Arbet & Jérémie Egry, <strong><em>Le Témoin</em></strong>, 2012, faux mur de brique sur roulette, 120×110cm. Vue de l’exposition <em>Chute Libre</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Arbet & Jérémie Egry / Néon, 2012.</p>

Aurélien Arbet & Jérémie Egry, Le Témoin, 2012, faux mur de brique sur roulette, 120×110cm. Vue de l’exposition Chute Libre, Néon, Lyon, 2012. Photo : Arbet & Jérémie Egry / Néon, 2012.

<p>Aurélien Arbet & Jérémie Egry, <strong><em>Attitude</em></strong>, 2012, portière de 4×4 et lettrage adhésif, 120×110 cm. Vue de l’exposition <em>Chute Libre</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Arbet & Jérémie Egry / Néon, 2012.</p>

Aurélien Arbet & Jérémie Egry, Attitude, 2012, portière de 4×4 et lettrage adhésif, 120×110 cm. Vue de l’exposition Chute Libre, Néon, Lyon, 2012. Photo : Arbet & Jérémie Egry / Néon, 2012.

<p>Aurélien Arbet & Jérémie Egry, <strong><em>Only Air</em></strong>, 2011, impression digitale et chaussures de sport, 70×100 cm. Vue de l’exposition <em>Chute Libre</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Arbet & Jérémie Egry / Néon, 2012.</p>

Aurélien Arbet & Jérémie Egry, Only Air, 2011, impression digitale et chaussures de sport, 70×100 cm. Vue de l’exposition Chute Libre, Néon, Lyon, 2012. Photo : Arbet & Jérémie Egry / Néon, 2012.

<p>Aurélien Arbet & Jérémie Egry, <strong><em>Chute Libre</em></strong>, 2012, impression digitale montée sur aluminium et châssis, 20×30cm, édition de 5 + 2 EA. Vue de l’exposition <em>Chute Libre</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Arbet & Jérémie Egry / Néon, 2012.</p>

Aurélien Arbet & Jérémie Egry, Chute Libre, 2012, impression digitale montée sur aluminium et châssis, 20×30cm, édition de 5 + 2 EA. Vue de l’exposition Chute Libre, Néon, Lyon, 2012. Photo : Arbet & Jérémie Egry / Néon, 2012.

<p>Aurélien Arbet & Jérémie Egry, <strong><em>99¢</em></strong>, 2012, 99 pièces de 1 cents. Vue de l’exposition <em>Chute Libre</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Arbet & Jérémie Egry / Néon, 2012.</p>

Aurélien Arbet & Jérémie Egry, 99¢, 2012, 99 pièces de 1 cents. Vue de l’exposition Chute Libre, Néon, Lyon, 2012. Photo : Arbet & Jérémie Egry / Néon, 2012.

fermer
<p>Luca Monterastelli, <strong><em>Glory hole!</em></strong> (détail), 2012, vases, ceintures, pâte à modeler, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>Graceland</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Luca Monterastelli, Glory hole! (détail), 2012, vases, ceintures, pâte à modeler, dimensions variables. Vue de l’exposition Graceland, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Vue de l’exposition <em>Graceland</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Vue de l’exposition Graceland, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Luca Monterastelli, <strong><em>Graceland</em></strong>, 2012, plâtre, bois, 150x80x350cm. Vue de l’exposition <em>Graceland</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Luca Monterastelli, Graceland, 2012, plâtre, bois, 150x80x350cm. Vue de l’exposition Graceland, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Vue de l’exposition <em>Graceland</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Vue de l’exposition Graceland, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Luca Monterastelli, <strong><em>45 cm</em></strong>, 2012, laiton, brocard, 100x140x160cm. Vue de l’exposition <em>Graceland</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Luca Monterastelli, 45 cm, 2012, laiton, brocard, 100x140x160cm. Vue de l’exposition Graceland, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Luca Monterastelli, <strong><em>Graceland</em> </strong>(détail), 2012, plâtre, bois, 150x80x350cm. Vue de l’exposition <em>Graceland</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Luca Monterastelli, Graceland (détail), 2012, plâtre, bois, 150x80x350cm. Vue de l’exposition Graceland, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Luca Monterastelli, <strong><em>La chambre des fontaines</em></strong> (détail), 2012, salle plongé dans la pénombre, tissu, plâtre, perforations, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>Graceland</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Luca Monterastelli, La chambre des fontaines (détail), 2012, salle plongé dans la pénombre, tissu, plâtre, perforations, dimensions variables. Vue de l’exposition Graceland, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Luca Monterastelli, <strong><em>Glory hole!</em></strong> (détail), 2012, vases, ceintures, pâte à modeler, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>Graceland</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Luca Monterastelli, Glory hole! (détail), 2012, vases, ceintures, pâte à modeler, dimensions variables. Vue de l’exposition Graceland, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Luca Monterastelli, <strong><em>Glory hole!</em></strong>, 2012, vases, ceintures, pâte à modeler, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>Graceland</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Luca Monterastelli, Glory hole!, 2012, vases, ceintures, pâte à modeler, dimensions variables. Vue de l’exposition Graceland, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>De gauche à droite : Luca Monterastelli, <strong><em>The colonialist</em></strong>, 2012, bois, laiton, bambou 30x30x150cm ; Luca Monterastelli, <strong><em>The polyglotte</em></strong>, 2012, bois, fer, tissu, 120x55x200cm. Vue de l’exposition <em>Graceland</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

De gauche à droite : Luca Monterastelli, The colonialist, 2012, bois, laiton, bambou 30x30x150cm ; Luca Monterastelli, The polyglotte, 2012, bois, fer, tissu, 120x55x200cm. Vue de l’exposition Graceland, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Luca Monterastelli, <strong><em>The polyglotte</em></strong>, 2012, bois, fer, tissu, 120x55x200cm. Vue de l’exposition <em>Graceland</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Luca Monterastelli, The polyglotte, 2012, bois, fer, tissu, 120x55x200cm. Vue de l’exposition Graceland, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Luca Monterastelli, <strong><em>The polyglotte</em></strong> (détail), 2012, bois, fer, tissu, 120x55x200cm. Vue de l’exposition <em>Graceland</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Luca Monterastelli, The polyglotte (détail), 2012, bois, fer, tissu, 120x55x200cm. Vue de l’exposition Graceland, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Luca Monterastelli, <strong><em>The colonialist</em></strong>, 2012, bois, laiton, bambou 30x30x150cm. Vue de l’exposition <em>Graceland</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Luca Monterastelli, The colonialist, 2012, bois, laiton, bambou 30x30x150cm. Vue de l’exposition Graceland, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Luca Monterastelli, <strong><em>La chambre des fontaines</em></strong>, 2012, salle plongé dans la pénombre, tissu, plâtre, perforations, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>Graceland</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Luca Monterastelli, La chambre des fontaines, 2012, salle plongé dans la pénombre, tissu, plâtre, perforations, dimensions variables. Vue de l’exposition Graceland, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Luca Monterastelli, <strong><em>La chambre des fontaines</em></strong> (détail), 2012, salle plongé dans la pénombre, tissu, plâtre, perforations, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>Graceland</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Luca Monterastelli, La chambre des fontaines (détail), 2012, salle plongé dans la pénombre, tissu, plâtre, perforations, dimensions variables. Vue de l’exposition Graceland, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Luca Monterastelli, <strong><em>La chambre des fontaines</em></strong> (détail), 2012, salle plongé dans la pénombre, tissu, plâtre, perforations, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>Graceland</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Luca Monterastelli, La chambre des fontaines (détail), 2012, salle plongé dans la pénombre, tissu, plâtre, perforations, dimensions variables. Vue de l’exposition Graceland, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Luca Monterastelli, <strong><em>La chambre des fontaines</em></strong>, 2012, salle plongé dans la pénombre, tissu, plâtre, perforations, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>Graceland</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Luca Monterastelli, La chambre des fontaines, 2012, salle plongé dans la pénombre, tissu, plâtre, perforations, dimensions variables. Vue de l’exposition Graceland, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

fermer
<p>Luca Monterastelli, <em>Very small deal #5<strong>, Rocaille</strong></em> (détail), 2012, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés.  Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Luca Monterastelli, Very small deal #5, Rocaille (détail), 2012, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés.  Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Luca Monterastelli, <strong><em>Graceland</em></strong>, 2012, publication, texte de Beniamino Foschini, impression numérique, A4, 32 pages, 60 exemplaires. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Luca Monterastelli, Graceland, 2012, publication, texte de Beniamino Foschini, impression numérique, A4, 32 pages, 60 exemplaires. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Luca Monterastelli, <em>Very small deal #5<strong>, Rocaille,</strong></em> 2012, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés.  Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Luca Monterastelli, Very small deal #5, Rocaille, 2012, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés.  Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Luca Monterastelli, <strong><em>Graceland </em></strong>(détail), 2012, publication, texte de Beniamino Foschini, impression numérique, A4, 32 pages, 60 exemplaires. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Luca Monterastelli, Graceland (détail), 2012, publication, texte de Beniamino Foschini, impression numérique, A4, 32 pages, 60 exemplaires. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Luca Monterastelli, <strong><em>Graceland </em></strong>(détail), 2012, publication, texte de Beniamino Foschini, impression numérique, A4, 32 pages, 60 exemplaires. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Luca Monterastelli, Graceland (détail), 2012, publication, texte de Beniamino Foschini, impression numérique, A4, 32 pages, 60 exemplaires. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Luca Monterastelli, <em>Very small deal #5<strong>, Rocaille</strong></em>, 2012, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés, <strong><em>Graceland</em></strong>, 2012, publication, texte de Beniamino Foschini, impression numérique, A4, 32 pages, 60 exemplaires. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Luca Monterastelli, Very small deal #5, Rocaille, 2012, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés, Graceland, 2012, publication, texte de Beniamino Foschini, impression numérique, A4, 32 pages, 60 exemplaires. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Luca Monterastelli, <strong><em>Graceland </em></strong>(détail), 2012, publication, texte de Beniamino Foschini, impression numérique, A4, 32 pages, 60 exemplaires. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Luca Monterastelli, Graceland (détail), 2012, publication, texte de Beniamino Foschini, impression numérique, A4, 32 pages, 60 exemplaires. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

fermer
<p>Sophie Dejode & Bertrand Lacombe, <em>Very small deal #4,</em> <em><strong>Le trou</strong></em>, 2012, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Sophie Dejode & Bertrand Lacombe, Very small deal #4, Le trou, 2012, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Sophie Dejode & Bertrand Lacombe, <em>Very small deal #4,</em> <em><strong>Le trou </strong></em><em>(détail)</em><em>,</em> 2012, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Sophie Dejode & Bertrand Lacombe, Very small deal #4, Le trou (détail), 2012, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Sophie Dejode & Bertrand Lacombe, <em>Very small deal #4,</em> <em><strong>Le trou </strong></em><em>(détail)</em><em>,</em> 2012, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Sophie Dejode & Bertrand Lacombe, Very small deal #4, Le trou (détail), 2012, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

Sophie Dejode et Bertrand Lacombe, Very small deal n°4 – Le trou, 2012, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Vue d’ensemble, Néon, Lyon, 2016. Photo : Valentin Defaux / Néon

fermer
<p>Sophie Dejode & Bertrand Lacombe, <strong><em>The great gold rush</em></strong>, 2012, techniques mixtes, 205x200x180cm. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Sophie Dejode & Bertrand Lacombe, The great gold rush, 2012, techniques mixtes, 205x200x180cm. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Sophie Dejode & Bertrand Lacombe, <strong><em>The great gold rush</em></strong>, 2012, techniques mixtes, 205x200x180cm. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Sophie Dejode & Bertrand Lacombe, The great gold rush, 2012, techniques mixtes, 205x200x180cm. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard, <strong><em>Etude pour un multiplexe décomplexé</em></strong>, 2012, contreplaqué, bois de coffrage, écran plat, lecteur dvd, vidéo projecteur, système son, dimensions variables, ici : 160x505x90cm + 140x145x95cm. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard, Etude pour un multiplexe décomplexé, 2012, contreplaqué, bois de coffrage, écran plat, lecteur dvd, vidéo projecteur, système son, dimensions variables, ici : 160x505x90cm + 140x145x95cm. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard, <strong><em>Outils pour une future réforme de l’unité de mesure</em></strong>, 2011, bois et vis, dimensions variables. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard, Outils pour une future réforme de l’unité de mesure, 2011, bois et vis, dimensions variables. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard, <strong><em>Etude pour un multiplexe décomplexé</em></strong>, 2012, contreplaqué, bois de coffrage, écran plat, lecteur dvd, vidéo projecteur, système son, dimensions variables, ici : 160x505x90cm + 140x145x95cm. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard, Etude pour un multiplexe décomplexé, 2012, contreplaqué, bois de coffrage, écran plat, lecteur dvd, vidéo projecteur, système son, dimensions variables, ici : 160x505x90cm + 140x145x95cm. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard, <strong><em>Flowing land</em></strong>, 2011, film full HD, durée variables, ici : 4min. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard, Flowing land, 2011, film full HD, durée variables, ici : 4min. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard, <strong><em>Flowing land</em></strong>, 2011, film full HD, durée variables, ici : 4min. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard, Flowing land, 2011, film full HD, durée variables, ici : 4min. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard, <strong><em>Flowing land</em></strong>, 2011, film full HD, durée variables, ici : 4min. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard, Flowing land, 2011, film full HD, durée variables, ici : 4min. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard, <strong><em>Flowing land</em></strong>, 2011, film full HD, durée variables, ici : 4min. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard, Flowing land, 2011, film full HD, durée variables, ici : 4min. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard, <strong><em>Etude pour un multiplexe décomplexé</em></strong>, 2012, contreplaqué, bois de coffrage, écran plat, lecteur dvd, vidéo projecteur, système son, dimensions variables, ici : 160x505x90cm + 140x145x95cm. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard, Etude pour un multiplexe décomplexé, 2012, contreplaqué, bois de coffrage, écran plat, lecteur dvd, vidéo projecteur, système son, dimensions variables, ici : 160x505x90cm + 140x145x95cm. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard, <strong><em>Cuatico – the third district</em></strong>, 2012, film 720p, 4min30. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard, Cuatico – the third district, 2012, film 720p, 4min30. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard, <strong><em>Cuatico – the third district</em></strong>, 2012, film 720p, 4min30. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard, Cuatico – the third district, 2012, film 720p, 4min30. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard, <strong><em>Cuatico – the third district</em></strong>, 2012, film 720p, 4min30. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard, Cuatico – the third district, 2012, film 720p, 4min30. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard, <strong><em>Suprême Eldorado</em></strong>, 2012, bois, réfrigirateur, bières. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard, Suprême Eldorado, 2012, bois, réfrigirateur, bières. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard, <strong><em>Suprême Eldorado</em></strong>, 2012, bois, réfrigirateur, bières. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard, Suprême Eldorado, 2012, bois, réfrigirateur, bières. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard, <strong><em>Etude pour un multiplexe décomplexé</em></strong>, 2012, bois de maquette, vert d’incrustation, tv, lecteur dvd, dimensions variables, ici : 75x100x149cm. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard, Etude pour un multiplexe décomplexé, 2012, bois de maquette, vert d’incrustation, tv, lecteur dvd, dimensions variables, ici : 75x100x149cm. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard, <strong><em>Etude pour un multiplexe décomplexé</em></strong>, 2012, bois de maquette, vert d’incrustation, tv, lecteur dvd, dimensions variables, ici : 75x100x149cm. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard, Etude pour un multiplexe décomplexé, 2012, bois de maquette, vert d’incrustation, tv, lecteur dvd, dimensions variables, ici : 75x100x149cm. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

<p>Benjamin Collet & Pierre Gaignard, <strong><em>Etude pour un multiplexe décomplexé</em></strong>, 2012, bois de maquette, vert d’incrustation, tv, lecteur dvd, dimensions variables, ici : 75x100x149cm. Vue de l’exposition <em>Welcome to flowing land</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.</p>

Benjamin Collet & Pierre Gaignard, Etude pour un multiplexe décomplexé, 2012, bois de maquette, vert d’incrustation, tv, lecteur dvd, dimensions variables, ici : 75x100x149cm. Vue de l’exposition Welcome to flowing land, Néon, Lyon, 2012. Photo : Ben Bertrand Pierre / Néon.

fermer
<p>Olivier Morvan, <em>Very small deal #3,</em> <em><strong>X/Y/Z (Remix)</strong></em>, 2012, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Olivier Morvan, Very small deal #3, X/Y/Z (Remix), 2012, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Olivier Morvan, <em>Very small deal #3,</em> <em><strong>X/Y/Z (Remix)</strong></em>, 2012, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Olivier Morvan, Very small deal #3, X/Y/Z (Remix), 2012, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Olivier Morvan, <em>Very small deal #3,</em> <em><strong>X/Y/Z (Remix)</strong></em>, 2012, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Olivier Morvan, Very small deal #3, X/Y/Z (Remix), 2012, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Olivier Morvan, <em>Very small deal #3,</em> <em><strong>X/Y/Z (Remix)</strong></em>, 2012, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Olivier Morvan, Very small deal #3, X/Y/Z (Remix), 2012, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Olivier Morvan, <em>Very small deal #3,</em> <em><strong>X/Y/Z (Remix)</strong></em>, 2012, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Olivier Morvan, Very small deal #3, X/Y/Z (Remix), 2012, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>Olivier Morvan, <em>Very small deal #3,</em> <em><strong>X/Y/Z (Remix) </strong></em>(détail), 2012, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

Olivier Morvan, Very small deal #3, X/Y/Z (Remix) (détail), 2012, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

fermer
<p>Vue de l’exposition <em>Précurseurs-sombres</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Vue de l’exposition Précurseurs-sombres, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Vue de l’exposition <em>Précurseurs-sombres</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Vue de l’exposition Précurseurs-sombres, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Vue de l’exposition <em>Précurseurs-sombres</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Vue de l’exposition Précurseurs-sombres, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Philip Vormwald, <strong><em>Stores de la parfumerie</em></strong>, 2011, graphite sur papier, 90x120cm. Vue de l’exposition <em>Précurseurs-sombres</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Philip Vormwald, Stores de la parfumerie, 2011, graphite sur papier, 90x120cm. Vue de l’exposition Précurseurs-sombres, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Philip Vormwald, <strong><em>Dispositif de filtres</em></strong>, 2011, graphite sur papier, 90x120cm. Vue de l’exposition <em>Précurseurs-sombres</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Philip Vormwald, Dispositif de filtres, 2011, graphite sur papier, 90x120cm. Vue de l’exposition Précurseurs-sombres, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Philip Vormwald, <strong><em>Bunker</em></strong>, 2011, graphite sur papier, 40x60cm. Vue de l’exposition <em>Précurseurs-sombres</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Philip Vormwald, Bunker, 2011, graphite sur papier, 40x60cm. Vue de l’exposition Précurseurs-sombres, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Philip Vormwald, <strong><em>Précurseurs sombres</em></strong>, 2011, graphite sur papier, 70x90cm. Vue de l’exposition <em>Précurseurs-sombres</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Philip Vormwald, Précurseurs sombres, 2011, graphite sur papier, 70x90cm. Vue de l’exposition Précurseurs-sombres, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Vue de l’exposition <em>Précurseurs-sombres</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Vue de l’exposition Précurseurs-sombres, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Philip Vormwald, <strong><em>Tv set</em></strong>, 2011, graphite sur papier, 90x120cm. Vue de l’exposition <em>Précurseurs-sombres</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Philip Vormwald, Tv set, 2011, graphite sur papier, 90x120cm. Vue de l’exposition Précurseurs-sombres, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Vue de l’exposition <em>Précurseurs-sombres</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Vue de l’exposition Précurseurs-sombres, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Vue de l’exposition <em>Précurseurs-sombres</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Vue de l’exposition Précurseurs-sombres, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Vue de l’exposition <em>Précurseurs-sombres</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Vue de l’exposition Précurseurs-sombres, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Philip Vormwald, <strong><em>Melittas pool</em></strong>, rails, 2011, graphite sur papier, 40x60cm. Vue de l’exposition <em>Précurseurs-sombres</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Philip Vormwald, Melittas pool, rails, 2011, graphite sur papier, 40x60cm. Vue de l’exposition Précurseurs-sombres, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Philip Vormwald, <strong><em>Outils de constructions</em></strong>, 2011, graphite sur papier, 40x60cm. Vue de l’exposition <em>Précurseurs-sombres</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Philip Vormwald, Outils de constructions, 2011, graphite sur papier, 40x60cm. Vue de l’exposition Précurseurs-sombres, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Philip Vormwald, <strong><em>Indoor derrick</em></strong>, 2011, graphite sur papier, 40x60cm. Vue de l’exposition <em>Précurseurs-sombres</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Philip Vormwald, Indoor derrick, 2011, graphite sur papier, 40x60cm. Vue de l’exposition Précurseurs-sombres, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

<p>Philip Vormwald, <strong><em>Peine de mort</em></strong>, 2011, graphite sur papier, 40x60cm. Vue de l’exposition <em>Précurseurs-sombres</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.</p>

Philip Vormwald, Peine de mort, 2011, graphite sur papier, 40x60cm. Vue de l’exposition Précurseurs-sombres, Néon, Lyon, 2012. Photo : JAC / Néon.

fermer
<p>A is a name (Jérémie Nuel et Simon Renaud), <strong><em>Very small deal #2</em></strong><strong>, <em>Fibonacci </em></strong><strong>(détail)</strong><strong>,</strong> 2014, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

A is a name (Jérémie Nuel et Simon Renaud), Very small deal #2, Fibonacci (détail), 2014, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>A is a name (Jérémie Nuel et Simon Renaud), <strong><em>Very small deal #2</em></strong><strong>, <em>Fibonacci </em></strong><strong>(détail)</strong><strong>,</strong> 2014, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

A is a name (Jérémie Nuel et Simon Renaud), Very small deal #2, Fibonacci (détail), 2014, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>A is a name (Jérémie Nuel et Simon Renaud), <strong><em>Very small deal #2</em></strong><strong>, <em>Fibonacci </em></strong><strong>(détail)</strong><strong>,</strong> 2014, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

A is a name (Jérémie Nuel et Simon Renaud), Very small deal #2, Fibonacci (détail), 2014, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>A is a name (Jérémie Nuel et Simon Renaud), <strong><em>Very small deal #2</em></strong><strong>, <em>Fibonacci </em></strong><strong>(détail)</strong><strong>,</strong> 2014, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

A is a name (Jérémie Nuel et Simon Renaud), Very small deal #2, Fibonacci (détail), 2014, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>A is a name (Jérémie Nuel et Simon Renaud), <strong><em>Very small deal #2</em></strong><strong>, <em>Fibonacci </em></strong><strong>(détail)</strong><strong>,</strong> 2014, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

A is a name (Jérémie Nuel et Simon Renaud), Very small deal #2, Fibonacci (détail), 2014, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>A is a name (Jérémie Nuel et Simon Renaud), <strong><em>Very small deal #2</em></strong><strong>, <em>Fibonacci</em></strong>, 2014, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

A is a name (Jérémie Nuel et Simon Renaud), Very small deal #2, Fibonacci, 2014, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>A is a name (Jérémie Nuel et Simon Renaud), <strong><em>Very small deal #2</em></strong><strong>, <em>Fibonacci</em></strong>, 2014, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

A is a name (Jérémie Nuel et Simon Renaud), Very small deal #2, Fibonacci, 2014, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>A is a name (Jérémie Nuel et Simon Renaud), <strong><em>Very small deal #2</em></strong><strong>, <em>Fibonacci </em></strong><strong>(détail)</strong><strong>,</strong> 2014, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

A is a name (Jérémie Nuel et Simon Renaud), Very small deal #2, Fibonacci (détail), 2014, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

<p>A is a name (Jérémie Nuel et Simon Renaud), <strong><em>Very small deal #2</em></strong><strong>, <em>Fibonacci </em></strong><strong>(détail)</strong><strong>,</strong> 2014, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.</p>

A is a name (Jérémie Nuel et Simon Renaud), Very small deal #2, Fibonacci (détail), 2014, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés. Photo : Valentin Defaux / Néon, 2016.

A is a name, Very small deal n°2 – Fibonacci, 2014, photocopie, A4, 60 exemplaires, numérotés et signés.Vue détaillée, Néon, Lyon, 2016. Photo : Valentin Defaux / Néon.

fermer
<p>Vue de l’exposition <em>Sisyphe</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Vue de l’exposition Sisyphe, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Vue de l’exposition <em>Sisyphe</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Vue de l’exposition Sisyphe, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Vue de l’exposition <em>Sisyphe</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Vue de l’exposition Sisyphe, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Vue de l’exposition <em>Sisyphe</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Vue de l’exposition Sisyphe, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Vue de l’exposition <em>Sisyphe</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Vue de l’exposition Sisyphe, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Vue de l’exposition <em>Sisyphe</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Vue de l’exposition Sisyphe, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Vue de l’exposition <em>Sisyphe</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Vue de l’exposition Sisyphe, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Vue de l’exposition <em>Sisyphe</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Vue de l’exposition Sisyphe, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Vue de l’exposition <em>Sisyphe</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Vue de l’exposition Sisyphe, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Vue de l’exposition <em>Sisyphe</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Vue de l’exposition Sisyphe, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Vue de l’exposition <em>Sisyphe</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Vue de l’exposition Sisyphe, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Vue de l’exposition <em>Sisyphe</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Vue de l’exposition Sisyphe, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.

fermer
<p>Quentin Maussang, <strong><em>Ah, ah, ah, animal</em></strong>, 2012, moniteurs, lecteurs dvd, bois. Vue de l’exposition <em>Ah, ah, ah, animal</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Quentin Maussang, Ah, ah, ah, animal, 2012, moniteurs, lecteurs dvd, bois. Vue de l’exposition Ah, ah, ah, animal, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Quentin Maussang, <strong><em>Ah, ah, ah, animal</em></strong>, 2012, moniteurs, lecteurs dvd, bois. Vue de l’exposition <em>Ah, ah, ah, animal</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Quentin Maussang, Ah, ah, ah, animal, 2012, moniteurs, lecteurs dvd, bois. Vue de l’exposition Ah, ah, ah, animal, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Quentin Maussang, <strong><em>Sans titre</em></strong>, 2012, pâte à modeler, ficelle, acrylique sur toile. Vue de l’exposition <em>Ah, ah, ah, animal</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Quentin Maussang, Sans titre, 2012, pâte à modeler, ficelle, acrylique sur toile. Vue de l’exposition Ah, ah, ah, animal, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Quentin Maussang, <strong><em>Sans titre</em></strong>, 2012, pâte à modeler, ficelle, acrylique sur toile. Vue de l’exposition <em>Ah, ah, ah, animal</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Quentin Maussang, Sans titre, 2012, pâte à modeler, ficelle, acrylique sur toile. Vue de l’exposition Ah, ah, ah, animal, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Quentin Maussang, <strong><em>Le singe</em></strong>, 2012, vidéo en boucle, 51 secondes. Vue de l’exposition <em>Ah, ah, ah, animal</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Quentin Maussang, Le singe, 2012, vidéo en boucle, 51 secondes. Vue de l’exposition Ah, ah, ah, animal, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Vue de l’exposition <em>Ah, ah, ah, animal</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Vue de l’exposition Ah, ah, ah, animal, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Quentin Maussang, <strong><em>Sans titre</em></strong>, 2012, aquarelle, 24x32cm. Vue de l’exposition <em>Ah, ah, ah, animal</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Quentin Maussang, Sans titre, 2012, aquarelle, 24x32cm. Vue de l’exposition Ah, ah, ah, animal, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Quentin Maussang, <strong><em>Sans titre</em></strong>, 2012, aquarelle, 24x32cm. Vue de l’exposition <em>Ah, ah, ah, animal</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Quentin Maussang, Sans titre, 2012, aquarelle, 24x32cm. Vue de l’exposition Ah, ah, ah, animal, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Quentin Maussang, <strong><em>Masque</em></strong>, 2012, carton peint, ficelle, 40x50cm. Vue de l’exposition <em>Ah, ah, ah, animal</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Quentin Maussang, Masque, 2012, carton peint, ficelle, 40x50cm. Vue de l’exposition Ah, ah, ah, animal, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Quentin Maussang, <strong><em>Sans titre</em></strong>, 2012, aquarelle, 24x32cm. Vue de l’exposition <em>Ah, ah, ah, animal</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Quentin Maussang, Sans titre, 2012, aquarelle, 24x32cm. Vue de l’exposition Ah, ah, ah, animal, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Quentin Maussang, <strong><em>Sans titre</em></strong>, 2012, aquarelle, 24x32cm. Vue de l’exposition <em>Ah, ah, ah, animal</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Quentin Maussang, Sans titre, 2012, aquarelle, 24x32cm. Vue de l’exposition Ah, ah, ah, animal, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Quentin Maussang, <strong><em>Sans titre</em></strong>, 2012, aquarelle, 24x32cm. Vue de l’exposition <em>Ah, ah, ah, animal</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Quentin Maussang, Sans titre, 2012, aquarelle, 24x32cm. Vue de l’exposition Ah, ah, ah, animal, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Quentin Maussang, <strong><em>Sans titre</em></strong>, 2012, aquarelle, 24x32cm. Vue de l’exposition <em>Ah, ah, ah, animal</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Quentin Maussang, Sans titre, 2012, aquarelle, 24x32cm. Vue de l’exposition Ah, ah, ah, animal, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Quentin Maussang, <strong><em>Sans titre</em></strong>, 2012, aquarelle, 24x32cm. Vue de l’exposition <em>Ah, ah, ah, animal</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Quentin Maussang, Sans titre, 2012, aquarelle, 24x32cm. Vue de l’exposition Ah, ah, ah, animal, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.

<p>Quentin Maussang, <strong><em>Sans titre</em></strong>, 2012, aquarelle, 24x32cm. Vue de l’exposition <em>Ah, ah, ah, animal</em>, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.</p>

Quentin Maussang, Sans titre, 2012, aquarelle, 24x32cm. Vue de l’exposition Ah, ah, ah, animal, Néon, Lyon, 2012. Photo : Maxime Rizard / Néon.

fermer
<p>Quentin Maussang, <strong><em>sans titre</em></strong>, 2014, dessin, 21×29,7cm.</p>

Quentin Maussang, sans titre, 2014, dessin, 21×29,7cm.

<p>Quentin Maussang, <strong><em>sans titre</em></strong> (détail), 2013, dessin, 21×29,7cm.</p>

Quentin Maussang, sans titre (détail), 2013, dessin, 21×29,7cm.

<p>Quentin Maussang, <strong><em>sans titre</em></strong>, 2013, vidéo couleur, muet, 14min32.</p>

Quentin Maussang, sans titre, 2013, vidéo couleur, muet, 14min32.

<p>Quentin Maussang, <strong><em>Mouche</em></strong>, 2013, vidéo couleur et son, 6min51.</p>

Quentin Maussang, Mouche, 2013, vidéo couleur et son, 6min51.

fermer